Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 octobre 2012 2 30 /10 /octobre /2012 17:11

Il faut toujours se méfier des stylos baveurs !

 

sacrifices.jpg

Tandis qu’elle flâne dans le bas des Champs-Elysées, près d’une galerie marchande refuge des commerces de luxes, Anne Forestier, en farfouillant dans son sac à main, se barbouille la main avec l’encre de son stylo qui fuit. Elle avise des toilettes et tombe nez à nez avec deux hommes habillés de combinaisons noires, cagoules baissées et armés de fusils à pompe. Tout le monde est surpris mais l’un des deux individus se sert de son arme pour frapper Anne au visage, pour la molester (les policiers aiment bien ce verbe parait-il), pour la frapper violemment à coups de pieds alors qu’elle gît à terre, puis il traine le corps sur une trentaine de mètres, juste à l’entrée d’une joaillerie avant de s’engouffrer dans la boutique. Les malfrats dévalisent la bijouterie en brutalisant l’employée et la propriétaire. Anne qui était dans les vapes parvient à se trainer péniblement sur le trottoir. Des coups de feu sont échangés, pourtant Anne se relève, titube et marche comme un zombie. Les truands sont récupérés par un troisième homme qui conduit une voiture et s’échappent en arrosant les environs à l’aide de leurs armes à feu.

Ce braquage a été enregistré par des caméras de surveillance et Camille Verhœven visionne le film avec stupeur et angoisse. Car la quadragénaire qui a été pris à partie par les voleurs n’est autre qu’Anne Forestier, celle qui partage sa vie depuis quelques mois. Et quoiqu’il fasse partie de la Criminelle et que cette affaire n’est pas de son ressort, il s’en empare en avertissant succinctement la commissaire divisionnaire Michard, qui a remplacé dans le service Le Guen, son ami Le Guen qui vient d’être promu à un poste supérieur. Il argue qu’il ne s’agit pas que d’un banal hold-up mais qu’il y a eu présomption de tentative de meurtre aggravé. Et il invente une histoire invraisemblable d’indic qui pourrait, éventuellement, peut-être, lui donner, lui fournir un début de piste, etc. Il affirme ensuite au juge Pereira que la divisionnaire accepte que l’enquête lui soit confiée et vice versa.

Camille va mal. Sa femme Irène, décédée cela fait quelques années mais à laquelle il se réfère toujours, est toujours présente dans ses pensées. Son adjoint et ami Armand vient de mourir d’un cancer et il assiste le jour même à son enterrement. Et maintenant Anne passée à tabac par des voyous. Si Le Guen autorise mollement son implication dans cette affaire, il ne lui dit pas tout, ni à son ami et adjoint Louis. Il leur cache sa liaison avec Anne, on se demande pourquoi.

Anne est transportée dans un hôpital et Camille lui rend visite. Elle peut à peine parler et les médecins restent sceptiques sur l’évolution de sa guérison. Camille, et Louis, pensent que ce braquage est lié à ceux qui ont été perpétrés quelques mois auparavant, et pensent à un certain Hafner. Une infirmière aperçoit un homme déambulant dans les couloirs de l’hôpital et croit distinguer sous son vêtement un fusil. Mais elle n’est sûre de rien. Toutefois elle en informe Camille qui prend la menace au sérieux.

 

Cette histoire se déroule sur trois jours, et peu à peu la tension monte. Si le final est sous pression, il en reste toutefois une impression de préfabriqué. Le machiavélisme, le diabolisme dont avait fait preuve Pierre Lemaitre dans Robe de Marié ou dans Alex sont moins convaincants dans ce roman dont certains passages donnent un sentiment de remplissage. Ce n’est plus de la haute couture comme nous avait habitué l’auteur, ni même du sur-mesure, mais du prêt à porter, ou plutôt du prêt à lire. Plaisant mais sans plus, comme un roman formaté issu d’un atelier d’écriture américain. Mais comme il s’agit du troisième tome d’une trilogie consacrée à Camille Verhœven, peut-être Pierre Lemaitre en le rédigeant pensait à un nouvel opus plus en adéquation avec son style et son inspiration.


Pierre LEMAITRE : Sacrifices. Editions Albin Michel. 366 pages. 20€.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Ray 23/01/2013 10:12

Bonjour,
Il semble que les avis soient partagés sur la qualité de ce roman. Je suis de ceux qui ont aimé. Pour ma part je n'ai pas du tout ressenti le côté préfabriqué du bouquin. Au contraire, comme je
l'explique sur mon blog, il me semble que l'intrigue est particulièrement bien ficelée, du même niveau que Robe de marié ou Alex. Pierre Lemaitre est particulièrement habile pour embarquer le
lecteur dans des trompe-l’œil astucieux.Heureusement que chaque lecteur à sa vision personnelle d'une même histoire!

Oncle Paul 23/01/2013 14:23



Bonjour Ray


Effectivement j'ai vu que les avis étaient partagés, et dans un sens c'est très bien, cela prouve que nous possédons notre propre vision de lecture et ne sommes pas influençables. J'ai trouvé ce
roman moins bon que Robe de marié et Alex, à cause de la dichotomie entre le début et la fin, dans la façon de penser et de se conduire d'Anne Forestier.


Donc pour moi ce roman est moins fort, moins convainquant que les précédents, mais bien sûr ce n'est que mon opinion.


Bien à vous



vonnette 07/11/2012 11:39

Voilà un auteur dont au moins un livre est dans ma PAL (je ne sais plus lequel : robe de mariée peut-être...) et que je n'ai jamais lu ! Il va falloir que je remédie à cet oubli..

Amitiés

Oncle Paul 07/11/2012 16:15



Et s'il est tout en bas, fais attention que la PAL ne dégringole pas, tu pourrais te faire mal...



Pyrausta 05/11/2012 17:08

je ne lis pas...je vais en faire la chronique.

Oncle Paul 06/11/2012 15:31



Alors j'attends ton avis avec impatience



Alex-Mot-à-Mots 03/11/2012 10:29

Je me réjouissais d'un nouveau Pierre Lemaître, mais mon enthousiasme vient de s'éteindre.

Oncle Paul 03/11/2012 18:36



Mais Alex, ce n'est que mon avis et le tien sera peut-être différent.


 



Le Papou 01/11/2012 12:46

Après Alex et ton billet, je passe celui-là.

Le Papou

Oncle Paul 01/11/2012 16:59



C'est ton choix Papou et je le respecte...



Jacques 31/10/2012 15:19

Paul, sur ce coup je suis moins sévère que toi. Je trouve "sacrifices" aussi bon que "robe de marié" ("Alex" étant au desssus du lot). Le renversement de situation portant sur le personnage de Anne
est tout de même très bon, tout à fait dans la veine de Pierre Lemaitre !

Oncle Paul 31/10/2012 17:11



Bonjour Jacques


C'est en relisant les premières pages, lorsque l'on suit Anne dans ses déplacements et son nez à nez avec les bandits dans les toilettes, que l'on sent que Pierre Lemaitre nous a mené en bateau.
En effet il y a une réelle différence avec le début, une divergence profonde avec le dénouement. Comme si on avait à faire avec deux Anne, deux personnages opposés. Il aurait mieux valu, dans ce
cas, c'est ce que je pense, que l'entrée en matière soit le visionnage de la bande vidéo et les déclarations des témoins. Mais tout ce qui précède va à l'encontre de la deuxième partie de
l'intrigue. C'est ce que j'en ai retenu, mais bon...


Amitiés



Herveline 31/10/2012 07:13

Tiens, je crois bien que c'est la première fois que je lis une chronique mitigée :-) (pour ne pas dire "négative") - il y en a sûrement d'autres mais elles m'ont échapé jusque là. C'est vrai que
lorsqu'on suit un auteur depuis le début on est bcp plus critique et exigent. Restons donc pour l'instant sur ses deux premiers romans. Amitiés.

Oncle Paul 31/10/2012 07:47



Comme quoi tout arrive, et je pense qu'il faut rester sincère dans ses écrits et ses paroles. On aime, on n'aime pas, autant le dire, avec tact si possible... Mais ce n'est pas pour autant que je
vais délaisser Pierre Lemaitre, ayant été conquis par ses premiers romans.


Amitiés



Richard 30/10/2012 22:00

C'est dommage !!
Avec la qualité de ses premiers romans !!
Ce sera pour la prochaine fois !!
Merci oncle Paul
Amitiés

Oncle Paul 31/10/2012 07:44



Oui, mais chaque auteur connait des hauts et des bas me semble-t-il et heureusement car à moins d'être une machine à produire et posséder des nègres (de talent), tout ne peut être parfait.



Claude Le Nocher 30/10/2012 20:02

Salut Paul... J'ai adoré les premiers titres diaboliques de Pierre Lemaitre. Je n'ai pas été attiré par celui-là, tout bêtement à cause de l'illustration couverture, à l'air factice. Comme quoi, ça
tient à bien peu de choses. Mais je ne renonce pas à cet auteur.
Amitiés.

Oncle Paul 31/10/2012 07:43



Bonjoue Claude


Moi aussi j'ai bien aimé les premiers titres de Pierre Lemaitre. Et tu as trouvé le mot juste. Ce n'est pas seulement la couverture qui est factice mais l'histoire


Amitiés



Sharon 30/10/2012 18:19

Un auteur qui reste à découvrir pour moi : je n'ai jamais lu un seul de ses romans !

Oncle Paul 30/10/2012 18:24



Alors je te conseille ceux que je cite car celui là te décevrait peut-être, mais ce n'est qu'une impression personnelle.


On ne peut jamais juger et anticiper, heureusement, sur les avis des lecteurs et c'est pour cela qu'il y autant de genres littéraires.



Présentation

  • : Les Lectures de l'Oncle Paul
  • Les Lectures de l'Oncle Paul
  • : Bienvenue dans la petite encyclopédie de la littérature populaire. Chroniques de livres, portraits et entretiens, descriptions de personnages et de collections, de quoi ravir tout amateur curieux de cette forme littéraire parfois délaissée, à tort. Ce tableau a été réalisé par mon ami Roland Sadaune, artiste peintre, romancier, nouvelliste et cinéphile averti. Un grand merci à lui !
  • Contact

Recherche

Sites et bons coins remarquables