Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 octobre 2012 1 15 /10 /octobre /2012 11:16

Gauguin, gros gain !

pont-aven.jpg

En cette fin de juin 1886, Clémence de Rosmadec est contente et heureuse pour deux raisons. Non seulement elle revient passer ses vacances dans la demeure familiale auprès de sa grand-mère et où sa parentèle la rejoindra bientôt, mais elle a aperçu à Pont-Aven, Paul Gauguin dont elle sait qu’il est un peintre en devenir et qu’elle a croisé dans un cours de dessin à Paris.

Euphorique elle décide d’aller se baigner mais sa joie retombe vite lorsqu’elle découvre dans le bateau de Gildas, son ami d’enfance, le cadavre d’une jeune femme, Adèle, qui sert de modèle à Maxime Louval, un peintre installé à Pont-Aven. Adèle négociait accessoirement ses charmes au grand dam des autochtones. Rapidement Clémence fait part de sa découverte à sa grand-mère qui aussitôt demande aide à André Kerlutu, un ami de la famille et commissaire de police à Paris.

André procède aux premières constatations en compagnie de deux gendarmes locaux et de Clémence. La jeune morte aurait été étranglée et sous ses ongles de petits lambeaux de peau laissent à penser qu’elle aurait griffé son agresseur. Aussitôt les gendarmes présument que le meurtrier serait Gildas lui-même, hypothèse approuvée par le juge d’instruction, homme obtus et imbu de sa personne comme pourront le constater André puis Clémence. Mais Clémence, qui ressent envers Gildas une profonde affection, sinon plus, ne baisse pas les bras et toute la maisonnée, famille, employés de maison et fermiers, est soudée derrière elle ainsi qu’André et son neveu Erwan, lequel, amoureux de Clémence, ne ménage pas non plus son soutien.

Yves Josso, qui au début des années 1990 avait signé sous le pseudonyme de Vonnick de Rosmadec une série de dix titres mettant en scène Miss Flic, signe ici un roman à l’écriture plaisante, séduisante, ciselée, empruntant avec bonheur aux feuilletonistes du XIXème siècle le sens de l’intrigue et du style.

La description du monde des artistes peintres installés à Pont-Aven et qui en feront la réputation, celle des relations entre les divers membres de la famille Rosmadec, celle aussi du paysage et du monde marin de ce petit coin de Bretagne qui s’émancipe sous l’impulsion des artistes qui vivent sans préjugés instaurant une liberté de corps et d’esprit, est un véritable hommage à un mode de vie qui se voudrait calme et serein, en contradiction avec l’égoïsme et la frénésie modernes. La famille de Rosmadec détone parmi la petite noblesse provinciale. La grand-mère se délecte à la lecture de la Comtesse de Ségur, Alexis le père de Clémence est artiste et architecte, Lysandre la mère est pianiste, concertiste de renom, L’un des oncles est médecin et l’autre homme d’église, la tante vieille fille est la bonne gouvernante intraitable de son frère qui penche trop souvent vers la dive bouteille.

Clémence est artiste peintre quant à sa jeune sœur elle possède deux dons : une mémoire infaillible et celui de deviner presque les évènements, mature avant l’âge. Enfin le lecteur est invité à méditer cette réflexion exprimée par Clémence : “ Il n’est jamais bon pour l’ordre social de modifier les coutumes ”. Une déclaration qui pourrait être appliquée alors que la fièvre des réformes précipitées agite notre quotidien.

 

Yves JOSSO : Eté meurtrier à Pont-Aven. 10/18, collection Grands Détectives 4020. Septembre 2007. 416 pages. 7,70€.

challenge régionschallenge breton-copie-1

Partager cet article

Repost 0

commentaires

claudialucia 19/10/2012 09:07

Un polar sur fond artistique, voilà qui me plaît bien; je le note!

Oncle Paul 19/10/2012 16:22



Et tu peux le mettre sur ton challenge ainsi que Les captifs de Cornouaille et bien évidemment Dans l'oeil du Schizo ! Je t'avais laissé un message mais apparement il n'est pas passé. Mais j'ai
mis le lien en bas de chroniques


Amitiés



DLe Papou 15/10/2012 18:47

Absolument.

Le Papou

Oncle Paul 15/10/2012 19:55



Merci



Pyrausta 15/10/2012 15:55

Celui là va atterrir dans ma PAL , j'aime bien cette période historique et ce qui a trait à la peinture. Tout comme j'aime les galettes. :)

Oncle Paul 15/10/2012 17:19



deux autres chroniques sont à paraître ainsi qu'un portrait de l'auteur. Et il me semble que nous ne sommes pas les seuls à aimer les galettes de blé noir blanchi importation suisse !



DLe Papou 15/10/2012 15:17

Pour mon futur challenge perso : police en province. Merci !

Le Papou

Oncle Paul 15/10/2012 17:15



Un challenge intéressant. Tu notes ce titre ?


Amitiés



Présentation

  • : Les Lectures de l'Oncle Paul
  • Les Lectures de l'Oncle Paul
  • : Bienvenue dans la petite encyclopédie de la littérature populaire. Chroniques de livres, portraits et entretiens, descriptions de personnages et de collections, de quoi ravir tout amateur curieux de cette forme littéraire parfois délaissée, à tort. Ce tableau a été réalisé par mon ami Roland Sadaune, artiste peintre, romancier, nouvelliste et cinéphile averti. Un grand merci à lui !
  • Contact

Recherche

Sites et bons coins remarquables