Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 août 2012 3 22 /08 /août /2012 14:09

Avant de vous présenter le nouveau roman de Philippe Huet, pourquoi ne pas s'immerger dans l'un de ses précédents dont le Pays de Caux sert de décor ?

demons-du-conte.jpg

Délaissant les brumes et l’atmosphère portuaire du Havre, décor de ses précédents romans dont Quai de l’oubli, La nuit des docks ou Cargaison mortelle, Philippe Huet nous entraîne en compagnie du journaliste Gus Masurier dans le triangle des Bermudes normand, situé entre Le Havre, Rouen et Dieppe : le Pays de Caux, cher à Guy de Maupassant et à Maurice Leblanc.

 

Financier, politicard, bien introduit dans certains milieux et au-dessus de tout soupçon, le Comte de Bazincourt aime à revenir parfois dans son domaine du Pays de Caux où il est un seigneur incontesté. Alors le fait de le retrouver assassiné, la veille de Noël, sur le perron de sa demeure, est pour le moins étonnant. Les R.G., le procureur, le sous-préfet, les flics locaux puis ceux qui descendent de Paris pour prendre l’affaire en main, tout ce beau monde est sur les dents et n’apprécient guère l’intrusion de Masurier et de Panel, un journaliste localier, dans le paysage rural et criminel. Gus et son ami ne vont pas tarder à découvrir que sous ses habits de châtelain, de Bazincourt endossait aussi ceux d’un double pas très honnête. Mais les cadavres s’additionnent et un jeteur de sort s’amuse à s’immiscer dans le placard aux secrets.

 

Philippe Huet, après avoir été le chantre du Havre, vagabonde dans une région qui cache sous des dehors bonhommes, une profonde tradition de superstition. Nous sommes loin de la jovialité et de la naïveté affichée parfois dans certains films par les autochtones et dont Bourvil était le héraut. Et si Gus est si attachant dans son rôle de journaliste, c’est bien parce que Philippe Huet lui-même a exercé cette noble profession.

L’humanisme dont Gus fait preuve, son intégrité, sont les points forts de ceux qui veulent comprendre le pourquoi du comment et les journalistes sont peut-être les mieux à pouvoir le faire, à condition de ne pas être obnubilés ou d’avoir des à-priori édictés par des patrons de presse asservis par la politique. Sinon, direction le placard. La liberté de la presse existe encore, on le pense. Et comme je l’ai dit en préambule, l’ombre de Maupassant plane sur ce roman même si Philippe Huet ancre résolument le thème de ce roman dans l’époque actuelle.

Philippe HUET : Les démons du comte. Albin Michel. 276 pages. 14,70€. Mars 1999.

challenge régions

Partager cet article

Repost 0

commentaires

zazy 24/08/2012 20:16

Je note m'sieur le comte, mais une lichette de cidre brut

Oncle Paul 25/08/2012 11:20



Une lichette Zazy ? Non une belle et grande bolée bien fraîche  !



Claude Le Nocher 22/08/2012 20:19

Salut Paul
Ah, ces bas-et-haut Normands, avec leurs falaises, leurs ports, leurs plages du Débarquement, leur Tapisserie de Bayeux, leurs pommiers (mais le cidre breton est meilleur), leur coûteux
Mont-St-Michel, leur Arsène Lupin, ils en ont des arguments touristiques. Ils ont même un excellent auteur nommé Philippe Huet, je confirme.
Amitiés.

Oncle Paul 23/08/2012 11:40



Bonjour Claude


Sans oublier quelques personnages comme Guillaume le Conquérant, Thérèse de Lisieux (d'où l'expression Lisieux pour pleurer), quelques industries de pointe comme l'usine de retraitement des
déchats nucléaires de la Hague, l'EPR nouvelle génération de Flamanville, des produits gastronomiques, dont le camenbert, le livarot, le pont-l'évêque, la Bénédictine de Fécamp, le calvados du
Pays d'Auge, sans oublier le Canard au sang qui fera l'objet d'une prochaine chronique


Amitiés



Lystig 22/08/2012 17:21

et un Normand de plus dans la liste !
(tu as oublié le logo... !!!)

Oncle Paul 22/08/2012 18:49



Je viens de le mettre, avec le lien évidemment


Heureusement que tu es là pour me rafraîchir la mémoire



Présentation

  • : Les Lectures de l'Oncle Paul
  • Les Lectures de l'Oncle Paul
  • : Bienvenue dans la petite encyclopédie de la littérature populaire. Chroniques de livres, portraits et entretiens, descriptions de personnages et de collections, de quoi ravir tout amateur curieux de cette forme littéraire parfois délaissée, à tort. Ce tableau a été réalisé par mon ami Roland Sadaune, artiste peintre, romancier, nouvelliste et cinéphile averti. Un grand merci à lui !
  • Contact

Recherche

Sites et bons coins remarquables