Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mars 2017 3 08 /03 /mars /2017 10:20

“ La femme éternelle et toujours renouvelée.

Collection : PRESENCE DES FEMMES. Editions Fleuve Noir.

N’avez-vous pas regretté, mesdames, de n’avoir pas vos livres comme vous avez vos journaux, vos programmes de radio et de télévision, vos salons de coiffure, vos magasins et vos secrets ? Ne vous êtes vous pas indignées de voir que sous l’appellation de “ romans féminins ”, on ne vous offrait trop souvent que des historiettes fades et roses, écrites toutes, ou presque, sur le même ton et d’après le même modèle ?

De grands livres ont, certes, été écrits pour les femmes. Il leur manquait cependant une collection de romans modernes, bien écrits, bien construits, passionnants et profonds, dont les personnages principaux, leurs problèmes, leurs réactions, leurs amours et leurs aventures, leurs drames et leurs joies soient spécifiquement féminins : des romans tout entiers consacrés à la PRESENCE DES FEMMES dans le monde d’aujourd’hui. Des romans, en un mot, qui vous apporteront le reflet de vous-même, de vos rêves mais aussi de vos réalités.

Ce sont ces romans que vous offre notre collection “ PRESENCE DES FEMMES QUI VOUS PRESENTE? DEPUIS Janvier dernier, à raison d’un titre par mois, les œuvres les plus marquantes de quelques unes des meilleures romancières françaises, anglaises, allemandes, américaines. Parmi elles, des noms déjà bien connus en France : Monica Stirling, Toni Howard, Vina der Mar, Charity Blacstock, Florence Hurd.

Avec PRESENCE DES FEMMES, les femmes deviennent présentes dans le roman et la vie d’aujourd’hui.

Cette présentation est parue dans Fleuve Noir Information n° 41 de Mai 1968 (une date historique !). Malgré tout, et quoique le ton se veut résolument moderne il n’y aura que quarante sept titres édités de Janvier 1968 à mars 1972. La révolution a-t-elle véritablement porté ses fruits, les femmes sont-elles restées fleur-bleue ? La collection n’a pas eu l’impact escompté.

Pourtant elle se voulait la concurrente d’autres collections spécifiquement féminines en vogue à l’époque, patronnées par des revues non moins féminines, Nous Deux, Intimité, Mode de Paris, dont le succès s’étala sur des années. La grosse machine Harlequin reprit le flambeau, et le succès des romans de Barbara Cartland ne s’est jamais démenti.

Le Fleuve Noir essaya par deux autres fois avec Femme Viva et Tourmente, d’accrocher à son catalogue des collections destinées aux femmes, mais l’aura du Fleuve, avec la production de Spécial Police, Espionnage ou Anticipation, plus axée sur le lectorat masculin, ne parviendra pas à franchir la barrière des sexes.

Si les auteurs sont essentiellement féminins, quelques hommes se sont immiscés, ayant souvent produit par ailleurs des titres pour la collection Grands Romans notamment. Les premières couvertures ne sont pas signées et contredisent quelque peu l’esprit de modernité. Il est bientôt fait appel à Gourdon, la référence en matière de graphisme.

A signaler que sous le pseudonyme de Nadine de Longueval se cachait la romancière et essayiste Françoise d'Eaubonne, féministe libertaire, née le 12 mars 1920 et décédée le 3 aout 2005. Elle était la sœur de Jehanne Jean-Charles, femmes de lettres également et épouse de l'écrivain et humoriste Jean-Charles.

 

Collection : PRESENCE DES FEMMES. Editions Fleuve Noir.

1 - Hurd Florence : Arabella (Secret of Canfield house) trad. Marie Daix [jan-68]

2 - Pala Dolores : Toi, qui m'aimais (In search of Mihailo) trad. Lily Jumel [fév-68]

3 - Stirling Monica : La mal-aimée (Lovers aren’t company) trad. Claude Saunier [mar-68]

4 - Napier Géraldine : Rayon mariage (Here come the brides - ) trad. Lily Jumel [avr-68]

5 - Howard Toni : Une femme dans un port (Lavinia) trad. Lily Jumel [mai-68]

6 - Cetto von Gitta : Le métier de mari (Ehe man Eaemann wir) trad. Laure Casseau [jun-68]

7 - Mar del Vina : La pension de Mrs Leslie (About Mrs Leslie) trad. Lily Jumel [jul-68]

8 - Greenaway Gladys : Le carnaval des coeurs (trad. ) [sep-68]

9 - Blackstock Charity : Ceux qui viennent la nuit (The knock at midnight) trad. Claude Saunier [oct-68]

10 - Miles Roger : Plus morte que vive (The wench is dead) trad. Lily Jumel [nov-68]

11 - Greenaway Gladys : Le vent du diable (trad. ) [déc-68]

12 - Longueval de Nadine : Les quatre miroirs [jan-69]

13 - Stirling Monica : Le ciel des autres (Sigh for a strange land - ) trad. Claude Saunier [fév-69]

14 - Glanville Brian : Un mariage romain (trad. ) [mar-69]

15 - Hoffmann Peggy : La fille folle (trad. ) [avr-69]

16 - Turnbull Patrick : Tu es venue comme le printemps (You came like the spring) trad. Wanda Vulliez [mai-69]

17 - Tibber Robert : Un jour comme les autres (The common place day) trad. Lily Jumel [jun-69]

18 - Rico Don : Les filles du crépuscule (trad. ) [jul-69]

19 - Eng Rita : Ruthie (trad. ) [sep-69]

20 - Paley Judith : L'avenir portait un nom (trad. ) [oct-69]

21 - Trevor Elleston : 80 000 suspects (trad. ) [nov-69]

22 - Longueval de Nadine : Les feux de l'émeraude [déc-69]

23 - Braunburg Rudolf : Gina et la stratosphère (Gina und die stratosphare) trad. Laure Casseau [jan-70]

24 - Funk Peter V. : La poupée et la ballerine (trad. ) [fév-70]

25 - Stuart Alex : La croisière du S.S. Viking [mar-70]

26 - Walker Lucie : La vallée radieuse (trad. ) [avr-70]

27 - Longueval de Nadine : Croyez à mes envoûtements distingués [mai-70]

28 - Bishop Sheila : La nuit de Ravento (trad. ) [jun-70]

29 - McCrae Elisabeth : Une vie bien remplie (A well furnished life) trad. Robert Favart [jul-70]

30 - Greenwood Robert : Les trois filles de M. Lipton (Spring at the limes) trad. Laure Casseau [sep-70]

31 - Shulman Irving : Une idole est née (trad. ) [oct-70]

32 - Longueval de Nadine : Laquelle des trois ? [nov-70]

33 - Cetto von Gitta : Jeune femme avec enfant ... (trad. ) [déc-70]

34 - Wolff Victoria : Un autre homme (trad. ) [jan-71]

35 - Denham Alice : Vivre à deux (trad. ) [fév-71]

36 - Peters Elizabeth : La tête du chacal (The jackal’s head - 1968) [mar-71]

37 - Zurecker Jill : Les astres ne mentent jamais (Sterne lugen hicht - ) trad. Laure Casseau [avr-71]

38 - Gray Tony : Interlude (Interlude) trad. Mario Daix [mai-71]

39 - Lampel Rusia : Adina (Schuhe fur Adina) trad. Lily Jumel [jun-71]

40 - Longueval de Nadine : La mort du cygne [jul-71]

41 - Walker Lucy : Le désert de sable (trad. ) [sep-71]

42 - Longueval de Nadine : Drôle de meurtre [oct-71]

43 - Bishop Sheila : Enigme en Sicile (trad. ) [nov-71]

44 - Peters Elisabeth : La bague mystérieuse (trad. ) [déc-71]

45 - Walker Lucy : La vallée des oiseaux (trad. ) [jan-72]

46 - Lewis Maynard : L'orgueil de l'innocence (trad. ) [fév-72]

47 - Walker Lucy : Jour de joie pour Jodi (trad. ) [mar-72]

Collection : PRESENCE DES FEMMES. Editions Fleuve Noir.

Partager cet article

Repost 0
Published by Oncle Paul - dans Collections
commenter cet article

commentaires

Ben 09/03/2017 11:03

Je découvre cette collection merci pour cet article.

Oncle Paul 09/03/2017 16:31

Alors bonnes lectures si vous en trouvez...

Serge 31 08/03/2017 22:52

Bonjour Paul.
Tu as naturellement choisi le bon jour pour la présentation de cette collection que je ne connaissais absolument pas! Merci pour la découverte... Juste une chose: c'est exprès que, dans ton dernier paragraphe, tu ne révèles pas la véritable identité de Nadine de Longueval?... Et puisque tu cites Jehanne Jean-Charles, j'ai le souvenir de deux excellents recueils de nouvelles...
Amitiés.

Oncle Paul 09/03/2017 09:38

Bonjour Serge
Non, ce n'est pas exprès. J'ai simplement omis de citer le nom de Françoise d'Eaubonne ! Je vais compléter incessamment sous peu....
Amitiés

Présentation

  • : Les Lectures de l'Oncle Paul
  • Les Lectures de l'Oncle Paul
  • : Bienvenue dans la petite encyclopédie de la littérature populaire. Chroniques de livres, portraits et entretiens, descriptions de personnages et de collections, de quoi ravir tout amateur curieux de cette forme littéraire parfois délaissée, à tort. Ce tableau a été réalisé par mon ami Roland Sadaune, artiste peintre, romancier, nouvelliste et cinéphile averti. Un grand merci à lui !
  • Contact

Recherche

Sites et bons coins remarquables