Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juillet 2015 3 01 /07 /juillet /2015 13:06
Donald GOINES : Ne mourez jamais seul

A deux c'est mieux ?

Donald GOINES : Ne mourez jamais seul

Ecrivain Paul Pawlowski, vivote dans un quartier à prédominance noire.

Digne, d'origine polonaise et Juif par sa mère, il se refuse à écrire n'importe quoi pour assurer sa pitance. Sa rencontre avec le directeur de l'Evening Star, journal raciste vendu principalement dans le Sud des Etats-Unis, se clôt par un claquement de porte.

Dans le bar situé en face de chez lui, David King dit King Cobra, fête ses retrouvailles avec New-York. Il a dû s'exiler pendant des années en Californie afin d'échapper à ceux qu'il avait floué. Aujourd'hui il revient, une bonne poignée de dollars en poche. Il contacte Moon, à qui il avait extorqué cinq cents dollars, et il promet de rembourser, intérêts compris.

Moon, caïd à la rancœur tenace envoie au rendez-vous deux de ses hommes afin de récupérer l'argent. Il s'est juré de venger l'affront, et Mike, dont la mère a été spoliée par King, se propose d'achever le travail. En compagnie de Blue et de sa sœur Edna qui va lui servir de rabatteuse, Mike agresse King dans sa voiture et le blesse mortellement. Seulement tout ne s'est pas déroulé à la perfection.

Blue est gravement grièvement atteint, et les deux compères prennent la fuite à bord d'une voiture conduite par Edna. Pawlowski a assisté à l'algarade et emmène King à l'hôpital. King décède mais auparavant il a le temps de léguer au Juif Polonais sa mallette, sa voiture, son portefeuille et un carnet intime.

 

Donald Goines a vécu et est mort comme les protagonistes de son roman, le quinzième et ultime. Drogué, proxénète, truand et trafiquant, il est mort en 1974 truffé de plomb chez lui par des inconnus.

Et si ce livre porte le label de roman, on peut considérer qu'il comporte une grande part d'autobiographie.

Goines n'est pas tendre envers ses congénères et dénonce ce par quoi il a péché. Lui-même de race noire, il pourfend ceux qu'il met en scène avec un certain sadomasochisme. Les rares Blancs qui gravitent dans l'histoire portent en eux un lourd héritage difficile à assumer.

Une touche pathétique imprègne toutefois ce roman. Nancy, la chanteuse de blues, cataloguée comme alcoolique, n'a jamais su saisir sa chance à cause justement de sa propension à boire. Elle s'est achetée une conduite et peut raisonnablement penser que Moon va l'aider à enregistrer un disque. Hélas, il est plus facile de tomber dans le ruisseau que d'en sortir.

 

Donald GOINES : Ne mourez jamais seul

Donald GOINES : Ne mourez jamais seul (Never die alone. Traduction de Lili Sztajn). Collection La Noire. Gallimard. Parution mars 1993. 160 pages. 11,15€. Réédition Folio Policier N°32. Parution novembre 1998. 192 pages. 6,40€.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Boris 01/07/2015 15:40

La Noire !voilà une belle collection qui restera à l'actif de Patrick Raynal !

Oncle Paul 01/07/2015 15:50

Eh oui Boris... Le début des grands formats....et de bons auteurs en général

Présentation

  • : Les Lectures de l'Oncle Paul
  • Les Lectures de l'Oncle Paul
  • : Bienvenue dans la petite encyclopédie de la littérature populaire. Chroniques de livres, portraits et entretiens, descriptions de personnages et de collections, de quoi ravir tout amateur curieux de cette forme littéraire parfois délaissée, à tort. Ce tableau a été réalisé par mon ami Roland Sadaune, artiste peintre, romancier, nouvelliste et cinéphile averti. Un grand merci à lui !
  • Contact

Recherche

Sites et bons coins remarquables