Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 février 2015 5 27 /02 /février /2015 13:30

Hommage à John Dickson Carr, décédé le 27 février 1977.

John Dickson CARR : Capitaine Coupe-Gorge

Août 1805. Dans les camps de Wimereux, d'Outreaux, du Portel, c'est l'effervescence.

Deux-cent-quarante mille hommes attendent avec impatience l'ordre de l'Empereur d'embarquer et d'envahir l'Angleterre. L'inaction leur pèse. C'est peut-être pour cela qu'un petit plaisantin tue la nuit des sentinelles, signant son forfait au moyen d'une carte épinglée sur les cadavres : Capitaine Coupe-Gorge.

Ce ne peut être que l'œuvre d'un espion anglais infiltré afin de démoraliser les troupes inactives, de semer la panique et la terreur. D'autant plus que tous les jours un navire anglais, la Méduse, vient narguer les soldats agglutinés sur les quais qui n'attendent qu'un mot d'ordre pour embarquer vers la perfide Albion.

Mais on ne tue pas les valeureux soldats de la Grande Armée comme ça, impunément.

Fouché, le ministre de la police, va remettre de l'ordre là-dedans et à malin, malin et demi. Il s'octroie les services d'un espion britannique pour contrecarrer les méfaits du premier.

 

Dans ce roman de John Dickson Carr, écrit en 1955, pas de mystère ou de crime en chambre close. D'ailleurs est-ce vraiment un roman policier dans un contexte historique, ou un roman historique avec un prétexte policier ?

En effet ce roman ne présente aucun des thèmes auxquels John Dickson Carr nous avait habitué : un doigt de fantastique et d'irréel allié à l'énigme pure.

Tout juste un semblant de mystification dans l'accomplissement des crimes envers les sentinelles, au vu et au sus de tous, mais une explication est rapidement fournie, vite fait comme ça en passant.

Ce roman ressemble plus à une récréation et en le lisant j'ai constamment eu à l'esprit les aventures du Mouron Rouge de la Baronne Orczy qui mettent en scène un gentilhomme anglais pendant les années révolutionnaires. Mais une autre figure s'est également imposée à moi, celle du Brigadier Gérard de Sir Arthur Conan Doyle.

Ce qui ne veut pas dire que ce roman est inintéressant ou parodique. Au contraire. C'est un peu le mariage du roman policier et celui de cape et d'épées, trop malheureusement délaissé et dont l'exploitation n'a pas exploré toutes les possibilités.

Les romans de John Dickson Carr se lisent avec toujours sautant de plaisir par ceux qui aiment les romans de mystères teintés de fantastique, et de tarabiscotages de neurones, ou tout simplement des romans d'aventures historiques.

John Dickson CARR : Capitaine Coupe-Gorge

John Dickson CARR : Capitaine Coupe-Gorge (captain cut-troath - 1954). Le Masque Jaune 2001. Parution mars 1990. 286 pages.

Partager cet article

Repost 0
Published by Oncle Paul - dans La Malle aux souvenirs
commenter cet article

commentaires

gridou 02/03/2015 13:22

J'ai lu beaucoup de ses romans de chambre close, avec ces mystères impossibles à résoudre et explications complètement tarabiscotées. Un auteur que j'ai beaucoup aimé à une époque, il fait partie de ceux qui m'ont initiée au polar...Merci pour cet article qui m'a rappelé de bons souvenirs ;)

Oncle Paul 03/03/2015 19:56

Bonjour Gridou
Avec J.D. Carr, c'était un petit jeu intellectuel et j'ai pris beaucoup de plaisir à lire ces romans puis je suis passé à autre chose. Mais j'y reviens de temps en temps, cela me change du roman noir, et active les méninges. Et il faut avouer que l'auteur avait beaucoup d'imagination
Amitiés

Giuseppina La Ciura 28/02/2015 19:40

BRAVO!
Giuseppina La Ciura

Oncle Paul 28/02/2015 19:45

Merci Giuseppina !

Moka 27/02/2015 17:29

Je ne connais pas du tout ce titre mais les premiers mots de l'article me happent puisque j'ai passé une bonne partie de mon enfance à Wimereux...

Oncle Paul 27/02/2015 18:03

Bonjour Moka,
Je doute que vous reconnaissiez Wimereux dans ce roman qui se déroule en 1805. Mais une plongée dans l'histoire ,ne peut pas faire de mal.
Bien à vous

Présentation

  • : Les Lectures de l'Oncle Paul
  • Les Lectures de l'Oncle Paul
  • : Bienvenue dans la petite encyclopédie de la littérature populaire. Chroniques de livres, portraits et entretiens, descriptions de personnages et de collections, de quoi ravir tout amateur curieux de cette forme littéraire parfois délaissée, à tort. Ce tableau a été réalisé par mon ami Roland Sadaune, artiste peintre, romancier, nouvelliste et cinéphile averti. Un grand merci à lui !
  • Contact

Recherche

Sites et bons coins remarquables