Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 avril 2012 5 20 /04 /avril /2012 13:09

 B.-Nicodeme.jpgNée à Versailles le 26 novembre 1951, dernière d’une famille de six enfants, elle passe son Bac C puis une préparation HECJF parce qu’elle ne savait quoi faire et que ce concours abordait toutes les matières. Seulement les matières étudiées - gestion, marketing, comptabilité - sont aux antipodes de ce qu’elle avait aimé en préparation : littérature, culture générale, etc. Au bout d’un mois d’école, une grippe miraculeuse lui permet de prendre du recul et, après une licence d’allemand et un passage à l’institut des techniques documentaires au CNAM, elle échoue comme secrétaire dans un journal d’informatique où elle découvre le travail de maquettiste. Après un licenciement pour raisons complexes, elle entre comme maquettiste dans le groupe de preNicodeme-Beatrice-Inconnu-De-La-Terrasse-Livre-852999799_ML.jpgsse qui édite "Le Journal de Mickey", "Picsou Magazine" et autres publications destinées à un public juvénile. Sa passion pour le roman policier date de septembre 1964 en lisant Le chien des Baskerville. Elle se souvient encore du vertige ressenti en découvrant les premières déductions époustouflantes de Sherlock Holmes, un mélange de raison et de fantastique, qui donne de la vie une double lecture en apportant à la prosaïque réalité de la vie une dimension imaginaire.

Elle s’’intéresse à la musique, à la cartomancie et à l’irrationnel. Ce n’est donc pas étonnant si l’on retrouve ces thèmes dans ses romans ni si elle invente de nouvelles aventures à son détective préféré. De son premier ouvrage L’inconnu de la terrasse (Editions de l’Instant) elle reconnait qu’elle était "encore bien agrippé à une structure classique que je trouve aujourd’hui un peu figée". Après cette enquête classique au style marabout-de-ficelle, Terreur blanche (Sueurs Froides – Editions Denoël) lui permet de se plonger dans une atmosphère d’angoisse latente, de se renouveler, de peaufiner son écriture et nicodeme.jpgson imaginaire, mais c’est avec Meurtres par écrit puis Défi à Sherlock Holmes (Fleuve Noir) qu’elle trouve définitivement son amplitude.

Outre Conan Doyle et Agatha Christie, elle avoue avoir été influencée, dans le désordre, par Pierre Magnan, L.C. Thomas, Boileau-Narcejac, P.D. James, Ruth Rendell, Patricia Highsmith. Entre autres. Béatrice Nicodème a obtenu le prix du premier concours organisé par la ville de Dinard et le magazine Bonnes Soirées lors des journées littéraires 1996 consacrées à Agatha Christie.

Ensuite elle se tourne vers un autre genre littéraire qu’elle affectionne : le roman historique. Parmi les romans publiés au Masque : Les Loups de la Terreur, La mort du Loup blanc, Le Chacal rouge, La conspiration de l’Hermine ou L’envol de l’Aigle (Collection Labyrinthe). Le suspense est également présent dans ses romans, avec une dose d’intimisme, deux ingrédients que l’on retrouve dans les ouvrages parus dans la conicodeme3.jpgllection Grands Formats du Masque : La tentation du silence, La mort au doux visage ou encore Le venin du pouvoir.

Parallèlement, et peut-être est-ce la prolongation de son travail de maquettiste dans les magazines dits juvéniles, elle écrit des romans pour enfants et adolescents dont la série des Wiggins, le gamin gavroche qui aide Sherlock Holmes dans la résolution de quelques affaires, chez Syros. Elle écrit aussi quelques romans chez Hachette dans la Bibliothèque Mini Rose, dont la série des Enigmes de Futékati, des romans destinés aux lecteurs débutants et dont le principal intérêt est de développer le sens de l’observation. Depuis quelques années elle a produit chez Gulf Stream des romans destinés aux adolescents comme Wiggins et la nuit de l’éclipse, Les gentlemen de la nuit, mais elle est publiée également chez Nathan. Elle est aussi l’auteur en compagnie d’Eric Biville, d’un dictionnaire du roman policier destiné aux enfants, et qui a été édité au Livre de Poche Jeunesse. Un ouvrage de référence qui permet de découvrir l’univers de la littérature policière d’une façon attrayante, comportant de multiples entrées, des auteurs comme Conan Doyle et Agatha Christie, Maurice Leblanc et Emile Gaboriau bien évidemment mais aussi Léo Malet, Didier Daeninckx, James Hadley Chase, Alexis Lecaye, Jean-Patrick Manchette, Ed McBain, et bien d’autres thèmes ayant un rapport avec le roman policier et ses ressorts.

 nicodeme5.jpg

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Lectures de l'Oncle Paul
  • : Bienvenue dans la petite revue de la littérature populaire d'avant-hier et d'hier. Chroniques de livres, portraits et entretiens, descriptions de personnages et de collections, de quoi ravir tout amateur curieux de cette forme littéraire parfois délaissée, à tort. Ce tableau a été réalisé par mon ami Roland Sadaune, artiste peintre, romancier, nouvelliste et cinéphile averti. Un grand merci à lui !
  • Contact

Recherche

Sites et bons coins remarquables