Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 décembre 2012 3 26 /12 /décembre /2012 17:09

 

Né le 28 mars 1933 à Paris (XIIème) Daniel Piret effectue des études dites normales et se considère comme bon nombre d’auteurs dont la vocation première était peut-être l’écriture mais qui pour des raisons familiales et financières ont été obligés de se tourner vers une occupation plus rémunératrice. Ses études secondaires, il les effectue dans divers établissements de la banlieue parisienne, établissements qui “ le libèrent rapidement, ne l’appréciant sans doute pas à sa juste valeur ” (FNI 98 – 1973).

Déjà il possède un caractère épris d’indépendance, état d’esprit qu’il impute à son signe astrologique Le Bélier, et se considère comme un fonceur qui supporte mal l’autoritarisme hiérarchique, et par voie de conséquence se révèle comme un subordonné que l’on pourrait qualifier d’insubordonné. Cette indépendance, Daniel Piret l’a concrétisé à dix-neuf ans, en se mariant et en débutant dans la représentation. Quelques années plus tard, il se met à son compte, activité qu’il cesse en 1972 pour travailler comme vendeur dans un grand magasin. 1972, c’est également l’année de parution de son premier roman au Fleuve Noir.

piret2.jpgSi Daniel Piret a commencé très jeune à écrire, des contes de fées et de poèmes, c’est en 1968 qu’il s’est tourné vers l’anticipation puis à la rédaction d’un ouvrage traitant de philosophie et de religion. Ses violons d’Ingres étant le dessin, la sculpture sur bois et bien sûr la lecture, avec des préférences pour les ouvrages de religion, de philosophie, d’ésotérisme, bien entendu la science-fiction, la science tout court avec la biologie, l’astronomie, et tout ce qui est relatif à l’écologie et l’évolution. Sans oublier l’occultisme, la paléontologie et l’histoire de l’univers. Son livre de chevet est la Bible, (un des nombreux points communs qu’il partage avec Jimmy Guieu. Jimmy Guieu, qui est l’un de ses auteurs préférés en science-fiction, avec Robert Clauzel, Maurice Limat, Gabriel Jan, et en littérature générale Henri Troyat et Hélène Carrère d’Encausse), ce qui l’a amené à apprendre l’hébreu, suite peut-être aussi à un voyage en Terre Sainte, en 1969 et dont il est revenu enthousiasmé.

Atteint durant un temps de bougeotte, il a visité en caravane la Yougoslavie, la Suisse, l’Italie, l’Espagne, la Belgique, l’Allemagne, la Hollande puis il s’est calmé et depuis préfère le calme de la campagne périgourdine. Il avoue qu’il est très pessimiste en ce qui concerne l’avenir de l’espèce humaine, considérant que la science qui devrait le servir, l’opprime chaque jour davantage, et il rejette la société actuelle en ce qu’elle a d’inhumain. Il reste persuadé que si l’homme ne change pas il court à sa perte. Il s’élève contre toute forme d’oppression et de racisme, ne reconnaissant qu’une seule race : l’humaine.

En 1979 il dirige une collection chez un éditeur de province, les éditions Garry, où il publie des romans de ces confrères refusés par le Fleuve Noir. C’est ainsi que l’on retrouve sous pseudonyme Gabriel Jan, Robert Clauzel ou lui-même sous le nom de Red Ilan. Certains de ces ouvrages ont été traduits en Espagne et La mort des Dieux est même paru en feuilleton dans le journal d’Israël à Tel-Aviv.

  

Collection Anticipation du Fleuve Noir

490 : Année 500 000piret3.jpg

525 : Les Deux soleils de Canaé

554 : Les Egarés du temps

575 : Les Disques de Biem-Kara

595 : Le Maître de Phallaté

604 : Les Fils de l'Atlantide

621 : Naître ou ne pas naître

640 : Ahouvati le Kobek

649 : Le Grand passage

668 : Le Tell de la puissance

680 : Le Onzième satellite

687 : Les Egrégores

702 : Sakkara

711 : Les Survivants de Miderabi

721 : Vae victis!

727 : La Dernière mort

739 : Le Rescapé de Gaurisankar

754 : Le Manuscrit

761 : Sogol

781 : Xurantar

804 : La Mort des dieux

813 : L'Ile des Bahalim

825 : Les Dévoreurs d'âmesredilan

848 : L'Ancêtre d'Irskaa

861 : Interférence

878 : Le Navire-planète

947 : N'Ooma

983 : Strontium 90

1113 : Sloma de l'Abianta

1119 : Les Envoyés de Méga

1140 : Prométhée

1201 : La 666e planète

1233 : Le Fils de Prométhée

1278 : La Parole

 

Editions Gary

Cholom (1979) 

Diaspora cosmique (1979) 

Péril végétal (1979) 

La Sphère des templiers (1979) piret4.jpg

Univers Alpha (1980) 

 

Editions Rivière Blanche, collection Blanche :

2049 : Projet espoir suivi de Crépuscule des idoles (voir chronique)

2060 : Les enfants de la lumière (voir chronique)

2070 : Stase onirique

2080 : La saga des Ibars suivi de Le domaine

2094 : Aliens en Périgord suivi de Les ancêtres de l’humanité. (Voir chronique)

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

zerbib 23/12/2014 14:19

bonjour,
la photo que vous mettez en avant dans cet article n'est pas celle de l'auteur. je me tiens à votre disposition pour vous en transmettre une, je suis son gendre. bien cordialement.

Oncle Paul 24/09/2019 16:31

Bonjour
J'ai trouvé cette photo sur Babelio. Donc, celle ou celui qui l'a postée s'est trompé également. Il me faudra demander à Philippe Ward de Rivière Blanche qui publie les romans de Daniel Piret.
Bien à vous

françoise 24/09/2019 11:54

j'ai rencontré daniel piret à la foire de roanne vers 1986 et je ne l'ai pas reconnu sur cette photo.... j'aimerai bien le voir aujourd'hui !
merci

Patrick 26/12/2012 19:45

Bonsoir Paul
Toute mon adolescence avec la collection FNA.....:)
Bonne soirée ...

Oncle Paul 30/04/2020 15:13

Bonjour, je la retire immédiatement
Désolé pour la confusion

Olivier Piret 30/04/2020 14:30

Bonjour je suis le fils de la personne du "Daniel Piret" repris en photo en tête d'article. Il y a bien confusion. Mon père, décédé, n'était pas l'écrivain mentionné. J'ai fais supprimer la photo de Babelio. Merci de faire de même afin que le référencement google ne reprennent pas cette photo issue du profil Facebook de mon père comme étant celle de l'écrivain que vous évoquez.

Bien à vous

Oncle Paul 27/12/2012 16:49



Bonjour Patrick


Moi aussi, c'est pourquoi je resens un grand plaisir à retrouver ces auteurs chez Rivière Blanche et d'en dresser le portrait.


Amitiés



Présentation

  • : Lectures de l'Oncle Paul
  • : Bienvenue dans la petite revue de la littérature populaire d'avant-hier et d'hier. Chroniques de livres, portraits et entretiens, descriptions de personnages et de collections, de quoi ravir tout amateur curieux de cette forme littéraire parfois délaissée, à tort. Ce tableau a été réalisé par mon ami Roland Sadaune, artiste peintre, romancier, nouvelliste et cinéphile averti. Un grand merci à lui !
  • Contact

Recherche

Sites et bons coins remarquables