Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 avril 2013 5 26 /04 /avril /2013 13:19

et avec tous les autres...

 

contre-dieu.jpg


Un appel téléphonique, des nouvelles de Judith et des enfants, tout va bien ils rentrent bientôt de leur voyage, tu peux reprendre ta petite occupation, regarder la télévision en attendant que la petite famille débarque, sauf que tu es dérangé par des coups frappés à la porte, deux policiers qui te demandent si Judith était ta femme et qui t’annoncent qu’elle s’est plantée dans un virage, tout le monde est mort, alors tu pars en vrille, tu te retrouves déboussolé, ton frère, ton ami Sylvain t’aident pour les démarches, te soutiennent, tu vas voir les petits corps à la maison funéraire, te recueillir peut-être, mais tu craques, tu rentres, tu pleures, ne t’occupes plus de ton magasin de sport, ne te laves plus, ne rases plus, que les autres éventuellement, tu divagues dans les rues, te comportes comme l’affreux Mister Bean dans le métro, pendant que les parents s’embrassent ne surveillant plus le landau du gamin, landau que tu pousses sur les quais alors que la rame démarre, cris des géniteurs, affolement, panique, descendre à la prochaine station et reprendre le train en sens inverse, alors que toi tu fais comme si de rien n’était, entres dans un bar, enfiles les bières les unes après les autres, remarques une jeune femme qui te dévisage, sourire un peu perdu, vous faites un peu connaissance, elle s’appelle Mélanie et elle aussi possède un lourd passé dont elle ne veut pas te parler, tu désertes ton appartement, oublies ta famille proche, tes amis, même Sylvain, et tu erres, entres dans un magasin, achètes des DVD que tu empiles dans un grand sac, puis tu les jettes du haut d’un pont sur les voitures qui passent, les boitiers s’écrasent sur la route, sur les toits des véhicules, mais cela n’apaise pas ta fureur, la neige tombe, tu prends ta voiture et tu continues ton périple à l’aveugle, prends un appartement dans le même immeuble que Mélanie, ton courroux te fais perdre la notion de la vie quotidienne, Mélanie t’emmènes chez une association qui retape une maison qui a brûlé, ils sont plusieurs à repeindre, à refaire les boiseries, le prêtre qui dirige ce collectif de bénévoles est un vieux monsieur qui te propose de les aider, une thérapie qui devrait te permettre de te reconstruire, mais tu refuses tu continues à divaguer et à t’enfoncer encore un peu plus, aspiré comme dans un grand tourbillon qui te brasse, te fait perdre la tête, et tu bois, bières sur bières jusqu’au moment où tu dérailles complètement, n’es plus capable de te gérer et commets l’irréparable…

Je n’ai pas l’habitude d’interpeller ainsi le visiteur, mais j’ai essayé de rendre le ton, la forme, le style de Patrick Senécal dans ce court roman qui décrit la déchéance d’un homme complètement désorienté, déstabilisé en apprenant la mort de sa femme et de ses deux enfants. Pris dans un engrenage infernal le « héros » de cette histoire forte, dense et intense, s’enfonce peu à peu dans le marécage de la dépression, ne se contrôle plus. Le narrateur s’adresse au lecteur comme si celui-ci était ce quidam qui subit ces tribulations qui vont le conduire en enfer. Un exercice de style qui ne déroute même pas tellement on est pris aux tripes, on ne fait plus attention que l’auteur te confie le premier rôle, on est partie prenante et l’on se demande comment vont se terminer nos pérégrinations dans la blancheur de la ville de Montréal, blancheur qui tranche avec la noirceur de l’ouvrage.


Patrick SENECAL : Contre Dieu. Collection Coups de Tête n°39. Editions Coups de Tête. 2010. 128 pages. 11€.

Partager cet article
Repost0

commentaires

L
Un sacré petit roman qui reste longtemps en mémoire après en avoir lu la dernière page ! surprenant, déroutant, dérangeant, j'ai beaucoup aimé . Bel exercice de style pour toi aussi mon cher Paul,
et ca n'a pas du être simple j'imagine !!!
Répondre
O


Comme tu le dis Bruno, un sacré petit roman qui prouve que point n'est besoin de plancher sur 500 pages pour être efficace, au contraire. Quant à l'exercice de style, c'est parce que je voulais
rendre un petit hommage à l'auteur que je me suis essayé de rendre le ton qui plane sur ce roman. Pas facile, certes, mais ce n'est qu'un petit article...


Amitiés



P
oui, ben, là..joker! Rien que ce que tu écris me serre la gorge alors...
Répondre
O


Mais ce n'est qu'une tranche de vie...



A
Pas tentée, trop noir, sans doute.
Répondre
O


Mais une sacrée écriture et un style envoutant


Amicalement



Y
Ce genre d'écriture, son rythme te retient et ne te lâche plus. Je ne connais ni l'auteur ni l'éditeur,j'avoue ma grande curiosité
Répondre
O


Une découverte et comme je l'ai écrit dans mes précédentes réponses, l'éditeur sera plus visible en France. Mais je me suis bien amusé à me mettre dans la peau de l'auteur pour rédiger mon
billet, court heureusement car je ne sais pas si j'aurais tenu la distance. J'aime bien parfois faire du mimétisme littéraire


Amicalement



R
Tout à fait d'accord avec toi.
Un très bon roman et un excellent moment de lecture.
Pour amateur de noir !
Amitiés
Répondre
O


Oui Richard et une bonne nouvelle pour nous : Coups de Tête sera plus visible sur les étals des libraires. Youpi !


Amitiés



F
Je suis une grande fan de ce génie!!! Il me reste celui-ci et "le vide" à lire!!! Je suis totalement conquise par son style, par ses histoires, par son imagination débordante! Je ne sais pas si tu
en as lu d'autres de lui mais si ce n'est pas le cas...Fonce...c'est de très grande qualité!!!
Répondre
O


Moi aussi j'ai été conquis par ce roman, le seul que j'ai lu jusqu'à présent, mais je ne désespère pas en lire d'autres, d'autant que la présence en France de Coups de Tête sera plus visible


Amitiés



Z
Ici, il ne neige pas, il pleut ! Une lecture haletante cher Oncle que je note dans ma LAL
Répondre
O


Bonjour Zazy


Une lecture que j'ai remise au jour car les éditions Coups de Tête vont s'implanter en France alors qu'auparavant il fallait commander à la librairie du Québec ou sur des sites de vente en ligne


Amitiés



Présentation

  • : Lectures de l'Oncle Paul
  • : Bienvenue dans la petite revue de la littérature populaire d'avant-hier et d'hier. Chroniques de livres, portraits et entretiens, descriptions de personnages et de collections, de quoi ravir tout amateur curieux de cette forme littéraire parfois délaissée, à tort. Ce tableau a été réalisé par mon ami Roland Sadaune, artiste peintre, romancier, nouvelliste et cinéphile averti. Un grand merci à lui !
  • Contact

Recherche

Sites et bons coins remarquables