Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 mars 2012 5 23 /03 /mars /2012 14:32

alafolie.jpg

La date du 11 septembre 2001 n’engendre pas le même traumatisme, ne remémore pas les mêmes souvenirs pour tous. Ainsi pour Pascal Langle, ancien assureur aujourd’hui reconvertit comme directeur de théâtre à Nice, le 11 septembre est une date bien personnelle. La journée où sa maîtresse est décédée d’un accident cardiaque en faisant l’amour.

Dix ans plus tard, il est convoqué chez un notaire parisien. La secrétaire grincheuse, et elle a de quoi l’être car son stage se termine dans de mauvaises conditions, lui remet sans explication un carnet noir qui avait été légué par un psychiatre. Ce carnet porte le numéro Onze. Langle connaissait l’existence de ce carnet, il en avait même lu quelques passages en catimini, du temps que Ludmilla, sa compagne, vivait encore. Cela suppose que dix autres cahiers similaires se baladent dans la nature ou chez le notaire attendant la remise à leurs destinataires. Se plonger dedans lui ravive les souvenirs ainsi que la douleur.


Joanna est une jeune fille d’une vingtaine d’années, ambitieuse, qui désire ardemment réussir dans la presse féminine. La fréquentation en nombre de visiteurs sur son blog devient de plus en plus intéressante et les éloges qui sont postés lui requinquent le moral. Elle est au chômage et il ne lui coûte rien de forcer la porte de la rédactrice en chef d’un magazine. Amusée de la façon dont la jeune fille s’y est prise, et étant dans un jour de bonté, celle-ci lui demande de faire ses preuves avec un sujet, n’importe lequel, du moment que cela soit personnel et, bien entendu, bien écrit, enlevé, troussé, humoristique et sortant des sentiers battus. Joanna est convoquée elle aussi chez le notaire et reçoit sans explications superflues le carnet numéro trois.


Langle est interloqué par les premières phrases écrites sur le carnet : Pascal Langle. Il porte le numéro onze, et me libère du numéro dix. Un peu plus loin : J’ai vingt-sept ans demain et je pense à mon enfant… Quel enfant ? Alors Langle décide de retourner voir le notaire et de lui demander les adresses, les coordonnées des différents destinataires des confessions de Ludmilla. Le tabellion refuse mais, compréhensif, prétexte une affaire à expédier pour sortir du bureau, laissant devant Langle la liste comportant noms et adresses. Langle en profite pour relever celui de Joanna, la seule à avoir récupéré son bien et décide de la filer.

Joanna s’en aperçoit et en elle rabroue Langle. Seulement l’appartement de celui-ci est passé au crible, sa voiture esquintée et peu après son théâtre est détruit par le feu. Les policiers pensent tout de suite à une arnaque à l’assurance. L’étude notariale est elle aussi cambriolée.


Le roman commence comme une intrigue mâtinée de suspense, les deux principaux protagonistes s’exprimant, chapitre après chapitre, à la première personne. Tout d’un coup, le récit à la première personne s’interrompt pour devenir un roman écrit à la troisième personne sans crier gare, le suspense s’efface pour basculer dans le thriller, effets garantis à la clé, avec l’apparition d’autres personnages, l’évocation d’un savant fou, et l’épilogue, que le lecteur peut présager, est rondement mené. Un roman agréable, qui se lit d’une traite, et laisse un bon souvenir. Dommage que la quatrième de couverture, que j’ai lue après avoir refermé le livre, soit un peu trop explicite.

Pascal MARMET : A la folie. Editions France-Empire. 178 pages. 19€.

Partager cet article
Repost0

commentaires

diana 04/05/2012 15:13

un bon roman à suspense que j'ai eu plaisir à lire

Oncle Paul 05/05/2012 12:17



Et tout l'honneur en revient à l'auteur



Pascal marmet 22/04/2012 22:01

je vous remercie en son nom...
Bien à vous
Pascal Marmet

Oncle Paul 23/04/2012 12:56



Tout le plaisir fut pour moi


Bien à vous



Pascal marmet 22/04/2012 00:23

Merci à vous en tout cas
*Oncle Paul
Vous avez le temps de lire mon roman
pour cela je ne vous remercie....
le pire pour un auteur est de ne recevoir aucune critique!
mais je crois quand même que vous avez passé un bon moment avec ce roman et c'est très positif!

Oncle Paul 22/04/2012 13:35



Bonjour et merci


Je dois avouer que je ne comprends pas trop votre message. J'ai effectué une chronique concernant votre roman et même une critique (quoi que je n'aime pas trop ce mot qui est souvent allié à un
sens péjoratif) sur ce blog. Dire que je l'ai aimé A la folie serait exagéré, mais j'y ai trouvé un excellent ton d'ensemble et si je puis me permettre, j'attends votre prochaine production afin
de confirmer le côté positif que j'ai ressenti. Je regrette toutefois que la maison d'édition n'ait pas daigné me répondre lorsque je lui ai signifié la mise en ligne de ma chronique.


Bien à vous


 



marc letellier 11/04/2012 19:43

cela donne envie de lire ce livre
j'ai vu pas mal d'articles dessus
de plus je suis un inconditionnel de Pascal Marmet
j'avais adoré "Il y a longtemps " et surtout " Si tu savais"
celui-là je vais vite le commander !

Oncle Paul 12/04/2012 15:23



Excellente initiative et bonne lecture



katiaparis 05/04/2012 23:48

de rien oncle Paul
le livre est très bien aussi
je l'aime " a la folie"
je viens de le terminer
juste un regret "il est trop court" 175 pages!!!!!

Oncle Paul 06/04/2012 10:05



Bravo pour votre enthousiasme !



katiaparis 02/04/2012 23:02

trop bien la présentation

Oncle Paul 03/04/2012 13:17



Vous me flattez ! Merci de la visite.



pierre75 24/03/2012 21:28

moi je l'ai lu
il est super génial ce livre
je l'aime à la folie!!!!!

Oncle Paul 26/03/2012 09:49



Alors nous sommes d'accord !



Lystig 24/03/2012 20:55

c'est pire, c'est encore plus dangereux !
(ça donne trop envie !)

Oncle Paul 26/03/2012 09:48



Ne reste pas sur une envie !!!



pierre75 24/03/2012 01:25

j'adore la critique...
j'ai trop envie de lire ce livre!!!!

Oncle Paul 24/03/2012 14:49



Bonjour


Laissez-vous tenter !


et merci de votre visite.



Lystig 23/03/2012 22:40

j'aime ta photo pour présenter l'auteur du blog !

j'ai un défaut, je regarde trop les quatrièmes de couverture.

Oncle Paul 24/03/2012 14:48



Bonjour Lystig


Mais c'est un défaut que tu peux corriger en lisant les chroniques de tes amis blogueurs !


Amitiés



Présentation

  • : Lectures de l'Oncle Paul
  • : Bienvenue dans la petite revue de la littérature populaire d'avant-hier et d'hier. Chroniques de livres, portraits et entretiens, descriptions de personnages et de collections, de quoi ravir tout amateur curieux de cette forme littéraire parfois délaissée, à tort. Ce tableau a été réalisé par mon ami Roland Sadaune, artiste peintre, romancier, nouvelliste et cinéphile averti. Un grand merci à lui !
  • Contact

Recherche

Sites et bons coins remarquables