Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 septembre 2012 6 15 /09 /septembre /2012 13:38

bouchard

Avant de vous présenter le nouveau roman de Nicolas Bouchard, Ceux qui règnent dans l’ombre, lequel avait déjà écrit Terminus Fomalhaut, roman fort remarqué par la critique paru chez le même éditeur ainsi que L’ombre des Cataphractes et Astronef aux enchères aux éditions Fleuve Noir je vous propose de découvrir un roman qui date de 1999, une incursion dans un univers dédié à la science-fiction : Colonies parallèles.

La jeune Marie-Aïno est excitée, malgré les rebuffades que ne manquent pas de lui prodiguer ses cousins. Elle est appelée à succéder un jour à son père, étant la seule héritière directe. Ce qui n’a pas l’heur de convenir aux mâles de la famille car pour eux ce n’est pas la place d’une femme, et encore moins d’une gamine, d’être appelée à diriger un jour la tribu.

En compagnie de sa parentèle elle doit quitter le Dévonien, où elle ne se plait guère, pour une nouvelle destination située dans une colonie parallèle. Tout ce petit monde embarque à bord d’une barge anti-gravité et s’enfonce sous Terre, convoqué par le Bureau des Affaires Coloniales.

Les hauts fonctionnaires ont décidé d’envoyer une famille à Sumer, pays situé en Mésopotamie, quelques trois mille ans avant J.-C. La parentèle Svinkoïnen a été choisie pour de multiples raisons, la première étant que les autres familles de même rang ont dû décliner l’invitation, ou plutôt n’ont pu accepter l’invitation car selon toute apparence, ils ont disparu. Pourtant coloniser une nouvelle terre est synonyme de gain facile. Le père de Marie-Aïno accepte le contrat mais la fillette, curieuse et c’est bien normal à son âge, a surpris une conversation édifiante et lu un papier confidentiel. Elle n’a pas tout bien compris aussi elle se montre plutôt méfiante et réticente.

Les pontifes du Bureau des Affaires Coloniales n’ont pas joué le jeu, ils ont menti au père de Marie-Aïno. Si les autres familles ont refusé de participer au voyage c’est parce qu’elles auraient été anéanties. N’empêche, le voyage dans les mondes parallèles s’effectue sans heurt et à leur atterrissage, tout le monde est accueilli à Sumer comme le Messie. Mais ce n’est pas de tout repos et surtout ce n’est pas sans danger. Marie-Aïno l’apprendra à ses dépens même si elle est sacrée reine par les Sumériens.

Entre voyage dans les mondes parallèles, thème cher aux auteurs de Science-fiction et une approche du style Steampunk fort à la mode actuellement, Colonies parallèles mêle habilement humour et cours de gestion, avec à la clé la mise en place d’un système économique complexe, est plaisant. Ce roman, écrit par un jeune auteur prometteur qui devrait nous réserver d’autres bonnes surprises, est une bouffée d’oxygène que je vous recommande vivement.

Nicolas Bouchard : Colonies parallèles. Collection Lettres SF N°13, éditions Encrage. Mai 1999. 168 pages. 11€.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Lectures de l'Oncle Paul
  • : Bienvenue dans la petite revue de la littérature populaire d'avant-hier et d'hier. Chroniques de livres, portraits et entretiens, descriptions de personnages et de collections, de quoi ravir tout amateur curieux de cette forme littéraire parfois délaissée, à tort. Ce tableau a été réalisé par mon ami Roland Sadaune, artiste peintre, romancier, nouvelliste et cinéphile averti. Un grand merci à lui !
  • Contact

Recherche

Sites et bons coins remarquables