Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 août 2012 2 07 /08 /août /2012 08:14

Lézard, vous avez dit lézard ? Comme c'est lézard !

jeu-lezard.gif

L’ex commissaire Toussaint Rescamone aurait pu passer une retraite tranquille et heureuse dans la vieille maison familiale située dans un petit village corse. C’était sans compter sur la maladie et un vague cousin, Sauveur. Sauveur brigue par tous les moyens l’héritage et Toussaint, qui n’a plus qu’une petite fille, Dora, laquelle n’a pas donné de ses nouvelles depuis des années à cause d’un différent, craint pour la vie de la jeune fille. Alors Toussaint lance un SOS à Maurice Cintray, dit Le Mat, un de ses anciens subordonnés. Le policier accepte d’aider son ex patron afin de pimenter sa retraite. Il requiert le renfort de son ami Raja, ancien procureur reconverti en avocat siégeant dans la salle d’un café. Les deux compères se mettent à la recherche de Dora avec pour unique indice le métier de galeriste de la jeune fille dans une galerie d’art parisienne. Mais de photo point, un petit plus qui aurait facilité leurs démarches.


Les galeries de peinture ne manquent pas à Paris, heureusement concentrées dans un quartier de la capitale. Ils s’invitent lors d’un vernissage et sollicitent les renseignements auprès des habitués de ce genre de manifestation. Un peintre méconnu et un photographe les mettent sur une piste qui s’avère fiable. Seulement un ou des individus s’acharnent à vouloir couper le faible lien. Le directeur de la galerie où travaillait Dora est assassiné ainsi que d’autres personnes sont grièvement blessées et même assassinées. Toujours selon le même procédé : une balle dans la joue et une dans le genou.


jeu-lezard2.gifAvec ce roman, les bonnes vieilles Séries Noires ne sont pas loin et je pense plus particulièrement aux ouvrages de Marvin H. Albert. Mais pour autant Max Obione ne pastiche pas. Il possède son style, sec, sérieux, avec une pointe d’humour. Par exemple la description des œuvres d’art exposées, les commentaires des amateurs, éclairés par je ne sais quel esprit retors, et qui encensent un artiste qui véritablement se moque du monde. Des connaisseurs qui assimilent des résidus de défécation à de l’or en barre, des chiures de mouche à des diamants bruts. Cette petite mise au point aussi lorsque le ministre de l’Intérieur (la première édition de ce roman date de 2005 !) déclare que grâce à ses services une bande de malfaiteurs avait été mise hors course, alors que les forces de l’ordre sont arrivées à l’extinction des feux. Ce roman se décline en deux parties, la recherche de Dora puis le voyage en Corse. Une histoire à double tranchant maîtrisée par Max Obione qui nous réserve de bonnes surprises.


Vous pouvez retrouver mon entretien avec Max Obione  ici


Max OBIONE : Le jeu du lézard. Editions Krakoen. 250 pages. 9€.


challenge régions

Partager cet article

Repost0

commentaires

zazy 11/08/2012 21:52

Y a pas d'lézard, ce bouquin me tente !

Oncle Paul 12/08/2012 10:39



Laisses-toi tenter !



jazz (ex sara hs) 08/08/2012 21:21

Je vous remercie pour ces respirations ! Pour ma/mes lectures il est vrai que c'est nettement plus aisé, m^me sur le "grand", écran !

J'ai des soucis de vision c'est vrai, mais votre police est lisible. seule me manquait l'espace.

Merci, et je prends note de vos recommendations. Celui-ci est commandé, je m'en vais passer par un autre en mêm temps, sauf que je ne sais pas encore lequel. Encore un TIC/TOC, lire 2 livres d'un
même auteur me plait.

@ suivre, et encore merci.
Jazz

Oncle Paul 09/08/2012 16:58



Bonjour Jazz et merci pour vos recommandations


A bientôt



jazz (ex sara hs) 08/08/2012 13:17

Je ne connais pas ! Donc je vais commander. Peut-on commencer par celui-ci ou en recommandez-vous un autre ?

Je peux vous faire une (très très) gentille remarque ? Point sur le fond, je ne me permettrai pas, mais sur la forme : Comme je vous lis en ce moment sur un petit écran il me manque des
respirations : un saut de ligne par exemple, ne serait-ce qu'entre les paragraphes ?


bref, pour revenir au sujet ... vous m'avez donné envie, et ça Hummm, j'aime !

@ suivre ...
Jazz

Oncle Paul 08/08/2012 20:11



Bonjour


Si vous aimez les nouvelles, je conseillerais L’ironie du short. Sinon, en romans, celui-ci, ou Les vieilles décences, Scarelife, ou encore Amin's blues qui est un roman vraiment noir, qui se
déroule aux USA, avec un boxeur comme protagoniste. Sinon Gaufre royale qui est assez humoristique


Pour la mise en forme, parfois j'oublie de faire des respirations, c'est vrai. La prochaine fois je vous permets de me donner un carton jaune. Je viens de corriger légèrement l'article.


Amicalement



Lystig 07/08/2012 10:42

manquent Jéromine, Vincente, Jean-Noël et Doumé... Noté !

Oncle Paul 07/08/2012 15:04



Oui, mais les cousins n'avaient pas reçus de cartons d'invitations !



Présentation

  • : Lectures de l'Oncle Paul
  • : Bienvenue dans la petite revue de la littérature populaire d'avant-hier et d'hier. Chroniques de livres, portraits et entretiens, descriptions de personnages et de collections, de quoi ravir tout amateur curieux de cette forme littéraire parfois délaissée, à tort. Ce tableau a été réalisé par mon ami Roland Sadaune, artiste peintre, romancier, nouvelliste et cinéphile averti. Un grand merci à lui !
  • Contact

Recherche

Sites et bons coins remarquables