Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 octobre 2012 1 01 /10 /octobre /2012 12:43

Les années passent, les vieux démons restent... !


etoile-du-temple.jpg


En l'an de grâce 1306, la foire de Troyes commence à battre son effervescence. Les frères Abner sont emmenés en prison sous le prétexte fallacieux d'un sauf-conduit périmé.

Aaron Mayerson, l'un des meilleurs lapidaires de France, attend un envoyé spécial de la République de Venise, devant lui transmettre un diamant à remettre à Philippe le Bel et scellant des accords entre les deux états. Depuis que sa femme est morte en donnant naissance à Rachel, vingt trois ans auparavant, Mayerson vit seul, prodiguant à sa fille une éducation alliant culture intellectuelle et maniement d'armes.

Thibaut de Champagne, le seigneur de la Province est en déplacement et c'est son cousin Philippe, un débauché, qui le remplace secondé par Jean le Pieux, son demi-frère, un fanatique religieux. Mayerson, venu plaider le sort des frères Abner est emprisonné lui aussi, Agnetti le messager ayant été retrouvé sur ses terres, égorgé, torturé, et dépouillé. Le diamant a disparu.

Rachel se promet de sortir son père de la geôle sinistre ou il est enfermé. Elle se rend à la commanderie des Templiers, dernière étape d'Agnetti avant son rendez-vous, puis demande à Philipe de libérer son père. Il est démontré qu'Agnetti a été tué à l'aide d'un poignard à la lame courbe comme celle des Arabes.

Jacques de Vitry, commandeur du Temple, un ordre religieux sur la sellette tout comme l'avenir des Juifs, enquête auprès d'Ymbert le précepteur de la commanderie dont bon nombre de frères d'armes ont combattu à Jérusalem. Tous sont quasi persuadés de l'innocence de Mayerson mais c'est le coupable idéal. Guillaume de Paris, le grand inquisiteur, est chargé de lui faire avouer son forfait. Rachel, déguisée en écuyer, parcourt la région en compagnie de Salomon, à la recherche d'indices pour démasquer le coupable. Dans les rangs des Templiers on s'interroge également sur la présence du meurtrier dans leurs rangs.

Ce roman est une parabole historique sur l'anathème jeté sur l'étranger, le fanatisme religieux, la jalousie, la corruption, dans le cadre trouble du Moyen Age. L'Histoire se répète mais les leçons n'en sont pas tirées. L'on pourrait mettre en parallèle cette histoire avec des événements actuels tels que la montée du fascisme, les déclarations de certains hommes ou partis politiques, l'intégrisme déployé par une frange religieuse, etc. Le personnage de Rachel, jeune fille indépendante, énergique, qui ne s'embarrasse pas de préjugés sur les relations entre sa congrégation et les Chrétiens, est remarquable et pourrait s'ériger en symbole de la liberté d'esprit et de la condition féminine. Un roman qui se démarque avec la production de Maud Tabachnik et qui devrait faire réfléchir.


A lire également de Maud Tabachnick : Je pars demain pour une destination inconnue.

 

Et lire mon entretien pétillant avec Maud Tabachnik.


Maud TABACHNIK : L'étoile du temple. Collection Chemins Nocturnes, Editions Viviane Hamy. Mars 1997. 320 pages. 15,50€.

 

challenge régions

Partager cet article

Repost0

commentaires

Lystig 03/10/2012 09:29

et zou, un titre noté !
et une participation ajoutée !

Oncle Paul 03/10/2012 16:23



J'en ai d'autres dans ma gibecière


A bientôt



Pyrausta 02/10/2012 16:48

Incorrigible optimiste??

Oncle Paul 02/10/2012 17:05



Oui, c'est moins stressant que d'être pessimiste !



Pyrausta 02/10/2012 16:15

ce doit être un peu des deux, non? Je suis contente que la rose ait triomphé (quoique j'aurais peut être préféré une rose aux épines plus piquantes, à la tige moins molle ..si je peux me
permettre)mais cette rose porte une terrible responsabilité , la crise n'aidant absolument pas. Si le peuple est déçu , combien parmi lui seront ils à ne plus hésiter et à voter pour la Marine car
"elle n'est pas si dangereuse que ça, il faut bien voir puisque ni la gauche ni la droite ne parviennent à un résultat, et puis c'est la faute des Autres si nous sommes dans la panade, alors
dehors!! " Et nous serons le bec dans l'eau....

Oncle Paul 02/10/2012 16:40



Tout à fait d'accord avec toi.... Combien de communistes du Nord votent aujourd'hui FN parce qu'ils ne s'y retrouvent plus... Mais cela risque de changer, du moins j'espère...



Pyrausta 01/10/2012 20:18

il va falloir que j'améliore mon français....Désolée....

Oncle Paul 02/10/2012 14:15



C'est pô grave...



Pyrausta 01/10/2012 20:17

comme tu dis...Il ne s'est pas deculotté (ça aurait pu marquer encore plus remarque...Heu...je vais sortir..) et je suis parfaitement de ton avis . Mais faisons attention de ne pas avoir à avoir
honte de nos gouvernants..Dans 5 ans si rien n'a bougé, si la déception populaire est grande je ne sais pas si nous aurons un chef ou quelqu'un d'autre pour regonfler la ferveur nationale et
militer contre ce qui nous pend au nez.

Oncle Paul 02/10/2012 14:15



Le débat est-il gauche droite ou les décisions prises à Bruxelles par un technocrate bien installé dans son bureau et qui touche des subventions par des laboratoires, des sociétés de contrôle de
voitures et autres ?



zazy 01/10/2012 17:38

Je n'ai lu qu'un livre d'elle et cela ne m'a pas plu.... Juste pour te faire un petit coucou

Oncle Paul 01/10/2012 19:51



L'univers dans ce roman est totalement différent de Désert barbare, Le tango des assassins, ou encore Douze heures pour mourir. Un roman historique nettement moins violent que ceux que j'ai cité.


Mais c'est ton choix que je respecte et merci pour le coucou


Amitiés



Pyrausta 01/10/2012 16:58

une fois de plus Tabachnik s'est posée en dénonciatrice de certains maux dont nous souffrons toujours.Je ne l'ai pas lu non plus celui là mais ça ne saurait tarder.
As tu vu les videos du "Va pensiero" dirigé par Muti? Engagement également d'un Chef qui,avec délicatesse , a fait passer un message devant Berlusconi lui même.Quelle est cette société dans
laquelle les Droits de l'Homme doivent être encore défendus? La "civilisation" va mal...

Oncle Paul 01/10/2012 20:04



Et tu ne le regretteras pas.


Vu la vidéo et lu la traduction de Leoned. Heureusement qu'il y a encore des hommes qui en ont ... du respect  et qui ne baissent pas leur pantalon (c'est une métaphore !) devant les grands
de ce monde, enfin quand j'écris grand, je me comprends, disons les grands... méprisables de ce monde.


50 millions de personnes à la botte (italienne) d'un personnage que je ne qualifierai pas car il mérite qu'on l'ignore. Mais ce n'est pas à nous de choisir pour les autres...



Présentation

  • : Lectures de l'Oncle Paul
  • : Bienvenue dans la petite revue de la littérature populaire d'avant-hier et d'hier. Chroniques de livres, portraits et entretiens, descriptions de personnages et de collections, de quoi ravir tout amateur curieux de cette forme littéraire parfois délaissée, à tort. Ce tableau a été réalisé par mon ami Roland Sadaune, artiste peintre, romancier, nouvelliste et cinéphile averti. Un grand merci à lui !
  • Contact

Recherche

Sites et bons coins remarquables