Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 juin 2014 3 11 /06 /juin /2014 11:00

Bon anniversaire à Frédéric Tristan, né le 11 juin 1931, connu sous l'alias de Mary London.

 

victime.jpg


Sir Malcolm n’avait vraiment pas envie de résoudre une nouvelle énigme, pourtant Paul Gautin, attaché culturel à l’ambassade de Belgique à Londres a su trouver les arguments pour le faire changer d’avis.

Stéphanie, fille d’un riche industriel belge avait suivi les cours d’un Institut belge sis à Londres. Elle avait préféré rester à Londres ses études terminées et après quelques mois passés comme infirmière, elle s’était recyclée comme serveuse. Célibataire, elle vivait seule et ses mœurs n’étaient point dissolues, au contraire.

Elle a été retrouvée étranglée, et détail horrible, elle portait à la jambe une jarretière de mariée. Le directeur de l’école, fermée depuis quelques temps est soupçonné, mais il se suicide. L’affaire devrait donc être close, mais les meurtres se suivent et se ressemblent : à chaque fois il s’agit d’une jeune fille ayant suivi les cours de cet institut et son cadavre est affublé d’un détail vestimentaire ayant toujours une relation avec le mariage.

Se pose alors l’une des questions primordiales : pourquoi ce tueur s’en prend-il à chaque fois à une jeune fille belge vivant à Londres ?


Mary_London_160x192.jpgBon chic, bon genre, ce nouvel opus des enquêtes du Sir Malcolm Ivory paraît un peu désuet. Tant dans l’écriture que dans la conception même de l’enquête. Toutefois il possède un charme indéniable que ne renieront pas les amateurs de romans policiers à l’ancienne.

Quant à ceux qui ne jurent que par la production actuelle, plus axée sur le noir, ils seront évidemment déçus . Mais il en faut pour tous les goûts. Et il est bon parfois de changer de registre. Dernier point, qui peut sembler accessoire, il n’existe pas de copyright anglais, sauf une vague indication d’un titre anglais. Ce qui tendrait à laisser supposer, et qui s'est avérer par la suite, que le traducteur, Jean-Paul Baudricourt, n’est autre que le prête-nom d’une série française inspirée d’un modèle pseudo britannique qui a fait florès, telles que la série signée Margaret Ring ou précédemment celle de J.B. Livingstone. En fait, le lecteur bon enfant y trouve compte et l’auteur se fait plaisir tout en égratignant par ci par là, mais toujours avec le sourire.


Mary LONDON : La 7e victime. Une enquête de Sir Malcolm Ivory. Editions du Rocher. Juin 2003. 180 pages. 14,20€.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Lectures de l'Oncle Paul
  • : Bienvenue dans la petite revue de la littérature populaire d'avant-hier et d'hier. Chroniques de livres, portraits et entretiens, descriptions de personnages et de collections, de quoi ravir tout amateur curieux de cette forme littéraire parfois délaissée, à tort. Ce tableau a été réalisé par mon ami Roland Sadaune, artiste peintre, romancier, nouvelliste et cinéphile averti. Un grand merci à lui !
  • Contact

Recherche

Sites et bons coins remarquables