Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 janvier 2012 2 03 /01 /janvier /2012 13:07

Bon anniversaire à Isaac Asimov né le 2 janvier 1920 !

Si Isaac Asimov est considéré, à juste titre, comme l’un des maîtres de la science-fiction, il ne faut pas oublier qu’il a également écrit des nouvelles et quelques romans policiers. D’ailleurs dans certains de ses romans de SF dont Les Cavernes d’acier et Face au soleil il marie science-fiction et trame policière avec virtuosité. Aussi cet Omnibus rééditant l’intégralité des nouvelles policières consacrées aux Veufs Noirs, ne pourra qu’être un régal pour lesasimov.GIF amateurs des deux genres. Des nouvelles policières admirables par leur conception et, n’en déplaise aux puristes, même s’il n’y a pas de cadavres nichés dans ces textes, elles peuvent être cataloguées comme policières puisque la déduction et la réflexion seules résolvent les problèmes proposés. Des problèmes qui de mineurs vont crescendo et l’on assistera à des véritables affaires d’espionnage. Mais quel est ce club des Veufs Noirs qui est également le titre du premier recueil de cette série ? S’inspirant d’une association ayant réellement existé Isaac Asimov met en scène six personnages qui ont l’habitude de se retrouver en célibataires, une fois par mois autour d’une bonne table. A tour de rôle chacun d’eux amène un invité qui est quelque sorte mis sur la sellette et tous ensemble tentent de résoudre une énigme ayant trait le plus souvent à cet invité. Mais s’ils ne découvrent pas la solution, se perdant en conjectures, et ce n’est pas faute de leur part d’essayer, Henry leur serveur attitré la leur offrira comme sur un plateau, l’ayant déchiffrée de manière simple mais efficace, selon l’axiome holmésien : lorsque toutes les possibilités ont été envisagées et écartées, la seule qui reste est la bonne. Ou quelque chose d’approchant. Ces histoires, ces énigmes sont le plus souvent axées sur des recherches de trésors cachés, d’héritages à découvrir à l’aide de rébus apparemment inexplicables, de vagues histoires d’espionnage, de calculs savants dont la logique se trouve bousculée, pour ne pas dire bafouée, par des décisions humaines pas indubitablement abusives. Des histoires qui flirtent aussi bien avec l’énigme et le policier qu’avec la science-fiction. Des nouvelles réjouissantes et rafraîchissantes face à la débauche de meurtres et de fureur des romans noirs, mais à consommer avec modération, car le risque de saturation existe. Un opus que l’on peut reprendre entre deux romans, et alors le sel s’en trouvera renforcé. Les explications, les commentaires d’Asimov après chacune de ces historiettes sont en elles-mêmes des moments de lecture fort agréables pour leur humour à la fois naïf et légèrement mégalo. Dans l’une d’elles, intitulée Un meurtre ? Rien de tel, j’ai relevé ce court extrait significatif dédié spécialement aux intellectuels qui se prennent trop au sérieux :

asimov2.jpg« Pourquoi n’écrivez-vous pas un best-seller une bonne fois pour toutes ? Si vous vous contentez d’écrire des romans policiers pour un public restreint, vous ne ferez jamais fortune.

-Vous croyez que je ne suis pas capable d’écrire un best-seller ? Je peux le faire quand vous voudrez. J’ai analysé ça. Pour écrire un best-seller, il faut viser l’un des deux seuls marchés assez importants pour assurer le succès : les femmes au foyer ou les étudiants. Le sexe et les scandales attirent les femmes au foyer ; le pseudo-intellectualisme les gamins des universités. Je pourrais y arriver, dans un cas comme dans l’autre, si je le voulais, mais le sexe et le scandale ne m’intéressent pas et je ne veux pas faire l’effort d’abaisser mon intellect au point de le rendre pseudo».

Etonnant, non ?

Isaac ASIMOV : Les Veufs Noirs. Editions Omnibus. Contient : Le Club des Veufs Noirs, Retour au club des Veufs Noirs, Casse-tête au club des Veufs Noirs, A table avec les Veufs Noirs, Puzzle au club des Veufs Noirs. 1104 pages. 28€.

Partager cet article
Repost0

commentaires

F
Voir mon blog(fermaton.over-blog.com), L'AUBE DE FONDATION D'ISAAC ASIMOV RÉALISÉE.
Répondre
F
Voir mon blog(fermaton.over-blog.com), L'AUBE DE FONDATION D'ISAAC ASIMOV RÉALISÉE.
Répondre
L
ce n'est pas pareil, mais cela m'y fait penser (je passe du coq à l'âne)
Répondre
O
<br /> <br /> Ah oui ? qu'est-ce qui n'est pas pareil ?<br /> <br /> <br /> <br />
L
j'ai souvenir de lectures ardues, trop scientifiques quand j'étais ado !<br /> (et la logique holmesienne me rappelle Ockham...)
Répondre
O
<br /> <br /> Dans cet opus rien de scientifique, simplement de la logique holmésienne. Une autre facette d'Asimov.<br /> <br /> <br /> <br />
A
Pas mon auteur préféré, je passe sans arrière-pensée.
Répondre
O
<br /> <br /> La littérature est diverse et variée et chacun a le droit d'y puiser son content. De toute façon on ne pourra jamis tout lire alors autant profiter de ce que l'on préfère.<br /> <br /> <br /> Amitiés<br /> <br /> <br /> <br />

Présentation

  • : Lectures de l'Oncle Paul
  • : Bienvenue dans la petite revue de la littérature populaire d'avant-hier et d'hier. Chroniques de livres, portraits et entretiens, descriptions de personnages et de collections, de quoi ravir tout amateur curieux de cette forme littéraire parfois délaissée, à tort. Ce tableau a été réalisé par mon ami Roland Sadaune, artiste peintre, romancier, nouvelliste et cinéphile averti. Un grand merci à lui !
  • Contact

Recherche

Sites et bons coins remarquables