Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 février 2013 3 27 /02 /février /2013 13:34

invasion01.jpg

Depuis sa prime jeunesse Cédric est passionné par la S.F. et son père n’a jamais compris cet enthousiasme qui aurait pu conduire le gamin aux dernières extrémités.

Se prenant pour Peter Pan, il a un jour sauté par la fenêtre et Frédéric l’a reçu in extremis dans ses bras. Est-ce pour cela que Frédéric est parti, abandonnant femme et enfant ? Peut-être, mais ce n’est sûrement pas la seule raison.

Depuis, Christine élève seule Cédric, ressentant quand même un certain malaise. Car Cédric ne possède qu’un seul ami, Robbie le Robot, à l’origine une reproduction d’un personnage tiré du film Planète sauvage, une figurine qu’il conserve précieusement dans sa chambre. Robbie est devenu au fil des années une entité que seule Cédric peut voir et avec qui il dialogue dans sa chambre. Deux voix que sa mère entend à travers la porte, et elle pense que Cédric fait les demandes et les réponses. Le livre fétiche de Cédric est Facteur vie, d’un certain Roger Lancel, dont elle fait la connaissance au cours du Salon du livre, elle-même travaillant comme secrétaire dans une maison d’éditions, les éditions de l’Elan, spécialisée dans la vulgarisation scientifique.

Afin de mieux cerner la personnalité de son gamin elle demande conseil à Lancel et organise une rencontre à trois dans un restaurant. Lancel, auteur populaire reconnu, se pique au jeu, et entre Christine et lui s’établit une relation charnelle. Cédric est subjugué par son nouveau mentor, premier adulte qui le comprend. Lancel il est vrai ne réagit pas comme Frédéric, son père. Il ne l’insulte pas en le traitant de schizophrène ou de dingue. Lancel répond à ses questions, essaie de cerner la personnalité de Cédric, même s’il est plus ou moins convaincu que Cédric est atteint d’un dédoublement de la personnalité. Un jour que Cédric est à l’école, Frédéric déboule chez Christine, très en colère et ivre. Après avoir violé son ex, il repart empruntant l’escalier de secours, l’ascenseur étant occupé. Il se casse la figure et décède. Selon l’inspecteur Legris, les premières conclusions révèlent que cet accident aurait été provoqué. Pour Cédric, il ne peut s’agir que d’un mauvais tour de Robbie.

Mis sur la touche, on ne sait par quelle aberration, comme tous ses confrères dans les années 1990 par les éditions Fleuve Noir, G. Morris, alias Gilles-Maurice Dumoulin, prouve avec ce nouvel opus qu’il n’a perdu ni de sa verve ni de ses qualités de conteur. Le thème du double a été maintes et maintes fois traité dans le domaine de la S.F., pourtant G. Morris parvient à renouveler le genre. D’ailleurs il se met lui-même en scène, se transposant en double de l’écrivain, son premier titre S.F. étant justement Facteur vie, et en vieux professeur Deherassary, ce nom traduit du basque signifiant Vieux Moulin.

Le phénomène de dédoublement de personnalité, le lecteur ou le spectateur s’investissant dans le rôle de son “ héros ”, n’est pas seulement un sujet de roman, mais a déjà défrayé les chroniques. A un degré plus élevé, plus profond, parfois plus pernicieux que le simple attrait pour un personnage. Qui de nous ne s’est jamais pris pour Zorro, un gendarme ou un voleur dans les cours de récré, qui n’a jamais reporté son manque d’affection envers une peluche, une poupée, lui parlant comme à un confident, comme s’il s’agissait d’une personne en chair et en os ?

 

A lire également sur Action-Suspense quelques chroniques concernant des ouvrages de Gilles-Maurice DUMOULIN : Le bout de l'horreur, roman inédit, et trois titres de la collection Espionnage.


G. MORRIS : L’invasion silencieuse. Rivière Blanche 2039. Editions Black Coat Press. 172 pages. 16€.

Partager cet article
Repost0

commentaires

C
Merci mon cher Paul
Ma prochaine chronique sur G.Morris-Dumoulin, ce sera ce vendredi 1er février. Nos vétérans de la littérature populaire méritent qu'on en parle souvent.
Amitiés.
Répondre
O


Mais de rien mon cher Claude !


Et bonnes lectures rétrospectives


Amitiés


 



Présentation

  • : Lectures de l'Oncle Paul
  • : Bienvenue dans la petite revue de la littérature populaire d'avant-hier et d'hier. Chroniques de livres, portraits et entretiens, descriptions de personnages et de collections, de quoi ravir tout amateur curieux de cette forme littéraire parfois délaissée, à tort. Ce tableau a été réalisé par mon ami Roland Sadaune, artiste peintre, romancier, nouvelliste et cinéphile averti. Un grand merci à lui !
  • Contact

Recherche

Sites et bons coins remarquables