Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 novembre 2013 5 29 /11 /novembre /2013 16:09

 

Une page se tourne, un chapitre se clôt, un livre se referme.

 

fleuve-editions-as


C’est le destin même des cours d’eau… À partir de janvier 2014, après 65 ans d’évolution, Fleuve Noir se jette dans plus grand que lui et devient Fleuve Éditions, une nouvelle maison aux rives élargies. Cela fait des années déjà que nous débordons de notre lit devenu trop étroit : éditeur de poche à nos origines - 1949 a vu sortir les premiers titres - nous publions aujourd’hui uniquement des grands formats.

Longtemps éditeur de littérature de genre, nous avons progressivement étendu notre offre en nous ouvrant à la littérature générale, à la jeunesse, à l’illustré et aux essais. Autre changement notable : le nombre de parutions par an a été équilibré et comporte aujourd’hui 100% d’inédits.

Éditeur sans frontières et surtout sans œillères, Fleuve Éditions va chercher pour ses lecteurs la fine fleur de la littérature générale, de qualité et accessible. Les polars et thrillers qui ont jalonné l’histoire de la marque depuis le premier San-Antonio seront regroupés dans la collection qui gardera l’appellation qui leur va si bien : Fleuve Noir.

Si Fleuve Éditions est un nom qui correspond mieux à notre nouveau visage, notre vocation, elle, reste inchangée : proposer les meilleurs moments de lecture, des histoires fortes qui font rire ou pleurer, qui interrogent, qui font peur, en un mot, qui divertissent.

C’est le départ vers de nouveaux horizons… Embarquement le 1er janvier !

 

FLEUVE ÉDITIONS EN QUELQUES CHIFFRES

 50 millions d’exemplaires vendus depuis 1949

 60 titres publiés par an en moyenne

 Les plus forts tirages de 20131 :

A quelques secondes près, Harlan Coben : 190 000 exemplaires
Et soudain tout change,
Gilles Legardinier : 130 000 exemplaires
Puzzle,
Franck Thilliez : 120 000 exemplaires
Vengeance en Prada,
Lauren Weisberger : 100 000 exemplaires


Au 4ème rang (sur 35 éditeurs) sur le secteur du policier/thriller en grand format2


Au 13ème rang (sur 90 éditeurs) sur le secteur de la fiction moderne en grand format2


1 - en nombre d’exemplaires
2 - source panel distributeurs GFK, sorties de caisse cumulées janvier - octobre 2013

 

 

Ceci est l'annonce effectuée par les éditions Fleuve Noir fkeuve noirconcernant le changement d'appellation de la maison d'éditions. Mais le chiffre de 50 millions d'exemplaires vendus depuis 1949 m'a semblé en dessous de ce qu'il devrait être, aussi je vous propose la liste des différentes collections éditées depuis 1949 et le nombre d'ouvrages publiés par collection.

Le secteur Poche disparait officiellement et définitivement, ce qui entérine la politique éditoriale mise ne place depuis quelques mois avec le transfert chez Pocket des Frédéric Dard et des Perry Rhodan. Aussi il m'a semblé intéressant de reprendre un article publié en 1999 dans la revue 813 (N° 68 d'octobre 1999) qui recensait toutes les collections du Fleuve Noir, Grands Formats et Poches depuis l'origine de la maison d'éditions qui avait fait vibrer bon nombre de lecteurs.


Quant à la litfleuvenoir1térature dite générale, ou généraliste, elle était présente dès les débuts de la collection Grands Romans qui abordait tous les genres : romans d'Aventures, d'Aventures maritimes, d'Amour, de Guerre, Féminins, d'Anticipation, de Fantastique, Historiques, Sociologiques, un panel dans lequel tout lecteur quel que soit son domaine de prédilection pouvait y trouver son bonheur.

Le sigle du Fleuve Noir qui était couramment employé, aussi bien sur les couvertures par que les amateurs de cette maison d'édition, devenait lourd à porter: FN. Et je suppose que c'est l'une des raisons, peut-être la raison qui a provoqué ce changement. Et dans ce cas, cela enlèvera toute forme d'ambigüité et les mal pensants ne tourneront plus en dérision ce sigle.

 

fleuvenoir0

 

fleuvenoir4

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Inventaire des collections

Liste établie par Paul Maugendre et Pierre Turpin


fleuvenoirAfin de permettre aux collectionneurs, aux curieux, ou tout simplement aux fanatiques des statistiques, le tableau ci-dessous recense toutes les collections éditées par le Fleuve Noir depuis sa création, avec les abréviations qui reportent au tableau des auteurs. Si certaines collections se suivent à la trace facilement, pour d’autres il s’agit parfois d’une véritable casse-tête que seul un émule de Sherlock Holmes pourrait résoudre. En effet dans les années 1980, et même encore aujourd’hui, des livres paraissent sans être véritablement intégrés dans une collection. Il en va ainsi de grands formats, la plupart du temps, qui ont été édités un peu au bonheur la chance. Sans compter les rééditions de rééditions.

Cette liste a été améliorée par rapport à celle publiée dans la revue précitée, en apportant quelques ajouts et corrections. Toutefois si vous découvrez des anomalies, flagrantes ou non, qui auraient échappé à nos yeux de lynx, ou des oublis, n’hésitez pas à nous en faire part. Nul n’est infaillible, et nous comptons sur la bonne volonté de tous pour nous remettre dans le droit chemin. Dans la collection Hors collection, sont répertoriés les romans n’entrant pas dans une catégorie définie. C’est ainsi qu’ont été inclus des ouvrages parus après de la collection Grand Succès aussi bien en Policier, S.F. ou divers. On trouve aussi bien des romans signés Dard/Hossein, G.-J. Arnaud (pour des ouvrages réédités à l’occasion de la sortie de films tirés de ses romans), des San Antonio, et autres. Peut-être aurait-il fallu séparer les San Antonio des autres, ce sera pour une prochaine remise à jour de cet inventaire. Ainsi les deux collections Bibliothèque du Fantastique et Superpoche sont des omnibus poches reprenant des rééditions et des inédits d'auteurs français et étrangers parfois publiés ailleurs qu'au Fleuve Noir. Je prendrai un seul exemple : Le volume 15 de la collection Superpoche intitulé Juges et assassins comporte pas moins de 20 signatures dont celles de Bram Stoker, Henry Slesar, Sheridan Le Fanu, Dashiell Hammett, Pierre Gripari, Pierre Louÿs, Charles Dickens, Ed Lacy, Gaston Leroux ou Fredric Brown, pour des nouvelles ou des romans.

 

Cette liste avait été arrêtée, tout comme la liste des auteurs, au 31 mars 1999, mais remaniée quelque peu depuis. Il fallait bien se donner un repaire et se caler sur la date de parution de la revue ainsi que l'hommage dont la Bilipo fut le théâtre et qui donna lieu à la publication du livre : Fleuve Noir, cinquante ans d'édition de littérature populaire. Ce qui représente plus de 9000 titres ou volumes environ. En effet de nombreuses rééditions (je ne parle pas des réimpressions, sous couvertures différentes mais qui gardaient leurs numéros d'origine dans les collection comme Spécial Police) ont été publiées dans des collections dédiées aux auteurs, tels que San Antonio, Sam & Sally, Paul Kenny, voisinant avec des inédits. D'autres collections étaient résolument alimentées par des rééditions : Frédéric Dard, Best-sellers de la SF, Jean Bruce, Polar 50, Tête-bêche....

Alors il m'a semblé en lisant le communiqué du Fleuve Noir devenu Fleuve Editions qu'il y avait comme un défaut (comme aurait dit Fernand Raynaud) dans le chiffre annoncé de 50 millions d'exemplaires vendus depuis 1949. En effet, à la liste arrêtée en 1999 pour le cinquantenaire du Fleuve Noir, il faut ajouter toux ceux parus depuis et en cumulant ceux éditée entre 1999 et 2013 je pense que nous avons dépassé largement les 10 000 ouvrages.

Et si on applique une simple règle de calcul, la division de 50 millions d'exemplaires vendus depuis 1949 par 10 000 volumes recensés, on arrive à une moyenne d'un tirage de 5 000 exemplaires par ouvrage, ce qui est à mon avis une sous estimation flagrante. Pourtant Estelle du Fleuve Noir m'a certifié que les chiffres annoncés avaient été vérifiés ! J'aimerais bien savoir comment et par qui, car cela relève de la plus haute fantaisie, même si les tirages annoncés par Eugène Moineau dans son bulletin Fleuve Noir Info étaient gonflés.

 

Nom de Collections, nombre de volumes, début et fin de collections.

 

 

ANGOISSE

261

1954

3/1974

ANTICIPATION

2002

1951

2/1997

AVENTURIER (L')

206

4/1955

3/1974

AXE (L')

13

4/1978

1/1982

ALBUMS ILLUSTRES (BANDES DESSINEES)

13

1972

1975

BATTLETECH

6

02/1996

05/1997

BIBLIOTHEQUE DU FANTASTIQUE

16

2/1997

4/1999

JAMES BOND 1ère série

13

4/1979

11/1982

JAMES BOND 2ème série

12

1/1996

4/1997

JEAN BRUCE

38

3/1978

198?

BEST-SELLERS de la S.F.

24

2/1982

11/1985

BUFFY

30

1997

2000

LE CARROUSEL FN DOCUMENTS

13

1983

1987

LE CARROUSEL

12

2/1949

2/1954

CASH

12

2/1979

1/1982

COLLECTION NOIRE

19

06/1988

11/1989

COMPAGNIE des GLACES 1

62

02/1988

03/1992

COMPAGNIE des GLACES 2

15

10/1996

05/2000

CRACKER

6

03/1999

11/1999

CRIME FLEUVE NOIR

54

04/1991

12/1994

CRIME STORY

37

04/1992

11/1994

FREDERIC DARD 1ère série

36

1976

3/1979

DRAMES DE L'HISTOIRE

10

01/1992

03/1993

DOBERMANN (Le)

5

2/1984

1/1985

DOCUMENTS

10

4/1954

4/1957

DON

11

1/1983

9/1986

ENGRENAGE

101

4/1981

2/1986

ESPIOMATIC INFRA ROUGE

102

1/1971

4/1979

ESPIONNAGE

1905

2/1950

7/1987

FLIC DE CHOC

43

1/1981

11/1988

FEU

244

2/1964

2/1975

FEMME VIVA

14

1/1987

12/1987

GORE

105

4/1985

12/1989

GRANDE DIFFUSION

6

3/1986

2/1988

GRANDS ROMANS

260

4/1954

3/1972

GRANDS SUCCES

123

1/1971

11/1985

HARD 2004

14

11/1985

12/1986

HOWARD

20

09/1991

05/1993

FRAYEUR

32

09/1994

11/1195

EARTHDOWN

7

06/1997

12/1998

ENQUÊTES DU COMMISSAIRE JOUBERT (Les)

22

1/1986

9/1989

PAUL KENNY

202

3/1973

5/1996

LANCEDRAGON

70

04/1996

2000

LITTERATURE POLICIERE

27

4/1982

9/1985

MARK HARDIN

24

1/1980

9/1985

BOB MORANE

46

5/1988

/1991

LEO MALET (NOUVEAUX MYSTERES DE PARIS) 1ère série

32

1/1982

3/1987

NOIRS les

71

10/1995

11/1999

NUIT GRAVE

11

10/1998

03/1999

POLAR 50

36

2/1988

11/1990

PERRY RHODAN (réimpressions)

48

1980

1983

PRESENCE DES FEMMES

47

01/1968

/03/1972

QUATUOR

4

2/1982

5/1982

RANER

13

2/1979

4/1981

RAVENLOFT

 

06/1995

06/1998

ROUGE ET NOIRE (La Flamme)

47

1949

1954

SAM ET SALLY

77

1/1974

12/1984

SAN ANTONIO OEUVRES COMPLETES

27

 

en cours

SAN ANTONIO

172

1/1973

en cours

SCUM

6

9/1986

2/1988

SECRET DEFENSE

9

03/1990

06/1991

JOHN SINCLAIR

10

1992

1992

SPECIAL POLICE

2076

3/1949

12/1987

SUPER LUXE

170

3/1974

/1985

SUPER POCHE

31

1992

1996

SUPERCOP

22

05/1994

09/1995

SUPERHEROS

13

09/1994

10/1995

STAR TREK

54

1993

1999

TÊTE-BÊCHE

12

1/1969

6/1969

ROMANTIQUES TOURMENTES

26

11/1986

12/1987

WESTERN (JOHNY SOPPER)

23

1952

4/1954

 

A lire également mon article sur Les chiffres du Fleuve Noir ainsi que l'excellent article de Claude Le Nocher sur Action Suspense

Partager cet article
Repost0

commentaires

Tim 04/01/2018 13:48

Bonjour, quels auteurs ou ouvrages pourriez vous me conseiller à part Frédéric Dard au Fleuve Noir, que l'on pourrait trouver chez un bouquiniste ? Le choix est tel qu'on ne sait par où commencer. Y a t il des incontournables ? Merci

tim 09/01/2018 12:01

Merci beaucoup, c'est sympa !

Oncle Paul 06/01/2018 11:36

Bonjour
Voici d'autres auteurs qui devraient vous intéresser :
Pierre Nemours, Roger Faller, Richard Caron, Jean Mazarin, Gérard Delteil, Michel Quint, PB Chercot, Brice Pelman... Et la liste est loin d'être exhaustive !
Bonnes lectures

Tim 04/01/2018 17:17

Merci de votre retour rapide. Suis amateur de polar depuis quelques années, ayant commencé par la série noire période Duhamel (arnaques à l'assurance, femme fatale, alcool,déchéance… Chase, McBain, Keene…). Simenon et Mallet également ! Pas fan d'Agatha Christie.
Comme ce n'est pas évident de trouver les bonnes portes d'entrée, je suis preneur de conseils ! Merci

Oncle Paul 04/01/2018 17:01

Bonjour
Je ne saurais trop vous conseiller en collection Spécial Police, les romans signés G. J. Arnaud, Alain Page, Serge Laforest, et bien d'autres, ceci dépendant de l'attente.
Voir éventuellement ici :
http://leslecturesdelonclepaul.over-blog.com/article-collection-special-police-n-1-a-n-250-101897408.html et la suite.
Bien à vous

Alex-Mot-à-Mots 01/12/2013 19:25

Le fleuve ne sera donc plus uniquement noir.

Oncle Paul 01/12/2013 20:25



Non, mais il n'était pas vraiment avec toutes les collections qu'il a publiées depuis plus de soixante ans. Quant au noir du Fleuve, c'était un peu en référence à la Série Noire qui avait débuté
juste quelques années avant le Fleuve. Il y eu beaucoup de petites et grandes rivières pour alimenter le Fleuve, espérons qu'il en sera de même maintenant


Amitiés



Serge 31 01/12/2013 01:10

Bonjour Paul, salut Claude.
Je vous rejoins sur le fond, désolé de ne pas avoir votre lyrisme sur la forme. Je me souviens aussi des tourniquets sur les trottoirs et des San-A ou Coplan passés sous les tables de classe. Oui,
on avait le plaisir de la lecture d'histoires qui titillaient et développaient notre imaginaire, nous poussaient à lire encore et toujours plus, à piocher chez d'autres éditeurs... Merci aux
auteurs du Fleuve Noir (et accueillons avec bienveillance ceux de Fleuve Editions).
Amitiés.

Oncle Paul 01/12/2013 09:16



Bonjour Serge


Je garde un excellent souvenir des années Fleuve Noir mais également, j'ai omis le préciser, de la collection Un Mystère dans laquelle on retrouvait parfois les mêmes auteurs. Et le Fleuve
proposait des auteurs français qui savaient instiller un rêve, celui de voyager et de connaitre des aventures par procuration.


Amitiés



Claude Le Nocher 30/11/2013 15:40

Salut Bruno, salut Paul...
Nous avons lu tôt les romans du Fleuve Noir, puis nous avons voulu comprendre pourquoi "tout le monde en lisait" à l'époque... Autrement dit, c'est tout l'univers de ces collections qui nous a
passionnés. Savoir qu'un auteur débutant des années 60-70 était tiré à 20.000 exemplaires (un rêve inaccessible aux auteurs actuels) avant de vendre bientôt à 50.000 (voire davantage), savoir que
les collections "Angoisse" ou "Anticipation" étaient moins vendeuses que "Espionnage" et "Spécial-Police", savoir que "Espiomatic" (Vic St Val) a décliné pour y avoir adjoint des sous-collections
assez minables, etc. tout ça c'est un peu de notre histoire perso... D'autant que nous avons la chance de vivre au quotidien au milieu de livres de ces collections. Donc, oui, nous pensons que ça
fait partie du patrimoine culturel français, et tant pis si ça peut sembler prétentieux.
D'ailleurs, Paul et moi ne bataillons pas sur les chiffres, ou les estimations, je crois. Il fait bien de rappeler que la diffusion d'alors était universelle. On peut nous répondre que ça n'a plus
rien à voir avec la distribution actuelle des livres. Néanmoins, c'est en pratiquant cette omniprésence du livre que ces romans se sont vendus... par millions.
Amitiés.

Oncle Paul 30/11/2013 17:14



C'est tout à fait ça Claude! Pour schématiser, la Série Noire était considérée comme un vivier pour les intellectuels, Le Masque pour les femmes (je n'irais pas jusqu'à dire la ménagère de
cinquante ans) et les catholiques (pas de sexe !) et Le Fleuve Noir pour les ouvriers et les prolétaires en général. Du moins c'est ainsi que les définissaient les critiques littéraires, qui à
part des revues comme Mystère Magazine chroniquaient des romans du Fleuve, ne s'intéressaient pas à la production populaire.


Les amateurs du FLeuve Noir étaient les sous-doués, mais au moins ils avaient le plaisir de la lecture, et ça, ça n'a pas de prix.


Amitiés



La Petite Souris 29/11/2013 21:18

fichtre entre toi et Claude, quel puit de connaissance vous faites ! c'est un bonheur que de vous côtoyer, en ressort de vos blogs respectifs un peu moins bête qu'on l'était en y pénétrant !!
puissiez nous nous regaler comme ca encore longtemps de vos lumières!

Oncle Paul 30/11/2013 11:37



Bonjour Bruno


Toi qui est blogueur tu dois savoir que quand on aime on essaie non seulment de partagermais auparavant de connaitre ce dont on parle. J'ai été élevé au Biberon du Fleuve Noir, j'avais quinze ans
quand j'ai lu mes premiers San Antonio et les romans de la collection Espionnage, qu'on se passait sous la table en classe, alors que pas un seul Série Noire ne figurait parmi nos lectures. J'ai
connu cette collection bien plus tard...


Quant à être moins bête, je ne dirai pas ça, il s'agit plutôt de centres d'intérêt que les circonstances nous ont amené à partager. Je suis sûr que sur d'autres sujets tu m'en apprendrai
beaucoup...


Amitiés


 



Claude Le Nocher 29/11/2013 18:25

Salut Paul
50 millions d'exemplaires, ou davantage ?
Ton raisonnement est juste, mais imparfait. Au début, les tirages étaient forts, mais loin des records constatés par la suite. Durant les années fastes, les décennies 1960 et 1970, les tirages
allaient de 50.000 à 100.000 en Spécial-Police, les Espionnage se vendirent dans les 50.000 aussi, jusqu'au début des années 70. Toutefois, l'Aventurier, Feu, Angoisse, ni Anticipation
n'atteignaient ces sommets (20.000 à 25.000 tout au plus). Des chiffres à faire rêver les auteurs actuels, quand même.
Toutefois, n'oublie pas la quantité de collection qui avaient un moindre tirage (Grands Romans)ou qui firent des bides (longue liste). Et dès le début des années 80, c'est la chute vertigineuse des
ventes, heureusement un peu relancées par Engrenage. J.P.Ferrière m'a plusieurs fois confirmé que ses derniers titres s'étaient juste écoulés à quelques centaines d'exemplaires. Les années 90 n'ont
rien arrangé, avec des ventes n'excédant pas 2000 exemplaires(dans le meilleur des cas, peut-être le double).
Je le répète, tu as raison sur le principe, je crois aussi que le total serait plus important encore, mais n'oublions pas les ratages éditoriaux inhérents à toute initiative.
Amitiés.

Oncle Paul 30/11/2013 11:32



Bonjour Claude


Imparfait peut-être mais j'ai quand même effectué quelques recherches et procédé à quelques multiplications. Il est vrai que de nombreuses collection, surtout à partir du milieu des années 80 ont
trop vite capoté par manque de mise en place et de distribution.


Dans les années 50 à 70, la force de vente du Fleuve Noir était beaucoup plus conséquente que celle de la Série Noire (par exemple) On trouvait partout les Fleuve Noirs, sur les tourniquets sur
les trottoirs des marchands de journaux (ce n'étaient pas encore des Maisons de la Presse), dans les Prisunic et les Monoprix avec Le Livre de Poche et J'ai Lu.


De 1960 à 1969 553 titres dans la collection Spécial Police et 562 en Espionnage ont été édités. Si l'on prend la fourchette basse que tu indiques celafait au total pour ces deux collections près
de 56 million d'ouvrages vendus. A cela il faut ajouter les nombreuses réimpressions (et non les rééditions puisque les titres gardaient leur numéro d'origine, seule changeait la couverture) des
San-Antonio des années 50 et les Paul Kenny de la même période. Etje crois que Espionnage vendait plus que Spécial Police. Plus les romans parus dans les collection Grands Romans, Angoisse,
L'Aventurier, Feu, Présence des Femmes, ce qui augmente sensiblement le montant des ventes totales uniquement pour la décennie 60.


Or tu sais pertinemment que les San-Antonio se vendait à plus de 100 000 exemplaires.


Un site annonce rien que pour S-A et Frédéric Dard plus de 200 millions d'ouvrages vendus ! C'est peut-être exagéré mais des titres comme L'Histoire de Franceselon Béru a fait plus d'un million à
lui tout seul.


Il ne s'agit pas d'une bataille de chiffres mais d'essayer de côtoyer au maximum la réalité.


Amitiés


 



zazy 29/11/2013 18:09

Quelles connaissances !!
Bienvenue à Fleuve Editions. J'espère que ce sera un long fleuve tranquille pour la maison

Oncle Paul 30/11/2013 11:20



Moi aussi Zazy,je l'espère. Quant aux connaissances, quant on s'intéresse à quelque chose, une maison d'éditions par exemple, on essaie d'en savoir un peu plus. Le Fleuve Noir me suit depuis mon
adolescence... C'est presqu'une histoire d'amour !


Amitiés



Présentation

  • : Lectures de l'Oncle Paul
  • : Bienvenue dans la petite revue de la littérature populaire d'avant-hier et d'hier. Chroniques de livres, portraits et entretiens, descriptions de personnages et de collections, de quoi ravir tout amateur curieux de cette forme littéraire parfois délaissée, à tort. Ce tableau a été réalisé par mon ami Roland Sadaune, artiste peintre, romancier, nouvelliste et cinéphile averti. Un grand merci à lui !
  • Contact

Recherche

Sites et bons coins remarquables