Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 janvier 2013 7 27 /01 /janvier /2013 15:47

Si Franck Sinatra avait été surnommé The Voice pour sa voix charmeuse, le tueur de femmes qui sévit dans la capitale joue une autre partition.

 

vox.jpg


Il a été surnommé ainsi par Alex Bruce, du célèbre 36 Quai des Orfèvres, pour des raisons bien précises. Vox a déjà trucidé une dizaine de femmes, toujours selon la même procédure. Après avoir dragué une jeune femme qui l’invite chez elle, il la tue en l’étranglant avec une corde de violoncelle, toujours la même. Il enregistre ses derniers mots, qu’il dicte et lui fait répéter, puis il glisse la cassette dans la gorge béante. Il arrose ensuite le corps d’huile, ou de savon liquide, afin que les techniciens de la police scientifique ne puissent récupérer des traces ou des empreintes. D’ailleurs aucun poil ou autre substance provenant du corps humain ne sont relevés.

La dernière victime recensée est, était, une « Voix » de la radio. Isabelle Castro animait une émission culte, Les Nuits taboues, qui se terminait à minuit, et si les sujets abordés intéressaient les auditeurs, les amenant à téléphoner afin d’émettre leurs opinions ou leurs expériences personnelles, c’était surtout sa voix qui envoutait. Une voix entre celle de Jeanne Moreau et celle de Delphine Seyrig. Et la voix s’avère être l’un des éléments essentiels dans l’enquête que Mathieu Delmont, le patron de la Crim, a confiée à Alex Bruce et son adjoint et ami Victor Cheffert.

D’après les scientifiques, mais cela s’entend à oreille nue, le timbre de voix de chacune des victimes est quasiment identique. Le point commun qui relie tous ces crimes, mais cela ne suffit pas pour identifier le coupable. Invité dans cette cacophonie orale, Sagnac, le psycho-criminologue, qui possède de grandes théories, ce qui n’avance guère les enquêteurs, mais comme il veut faire entendre sa voix, il faut bien faire avec. Et comme toujours, dans ce genre de crime, il faut qu’un journaliste fasse aussi entendre la sienne, de voix. Il s’agit de Fred Guedj, qui officie sur le petit écran, après avoir sévi sur les ondes radiophoniques.

Entre Bruce et Guedj, c’est l’amitié qui prévaut, même si un contentieux existe entre les deux hommes. Un litige nommé Tessa, l’ancienne compagne de Bruce et que Fred s’était accaparé avant qu’elle aille voir ailleurs. C’est ça l’amitié, partager la même femme, même si le cœur en prend un coup ! Ne nous étendons pas sur un sujet propice à des conflits et suivons Bruce qui en sortant de l’appartement d’Isabelle Castro, les premiers relevés effectués, rentre se coucher. Il aperçoit non loin un jeune avec un bonnet sur la tête qui lui semble louche. Après une course poursuite mouvementée, il parvient à mettre la main sur le fuyard qui se nomme Julien Kassidy, comédien, doubleur de films, lecteur de textes à la radio et qui joue dans de petites émissions télévisées comme les Mercredi de Pikatchou. Il connaissait bien Isabelle Castro, et à l’en croire, il l’aimait même s’il a une copine.

Qui a eu l’idée en premier ? Sagnac peut-être, qui s’occupe toujours de ce qui ne le regarde pas. Ou quelqu’un d’autre. Mais cette idée s’impose d’elle-même lorsque le résultat des écoutes des cassettes est analysé. Martine Lewine du commissariat du VIIIème pourrait servir d’appât. En effet elle possède une voix sensiblement identique aux défuntes, et en tant que porte parole de la Crim, à la radio et à la télévision, elle pourrait éventuellement attirer les oreilles du meurtrier et il ne suffirait plus qu’à la protéger d’une probable agression pour arrêter le coupable. Bien vu, bien entendu, sauf que tout est aléatoire, comme une émission en direct.

Martine Lewine est un cas. Si Alex Bruce est un vieux loup solitaire, même si parfois une jeunette de dix-neuf ans le rejoint dans sa couche, Martine possède sa fracture personnelle. Cinq ans auparavant elle a eu maille à partir avec un individu qui l’a séquestrée dans une zone de la Plaine Saint-Denis. Elle a réussi à s’échapper et elle en garde des séquelles, physiques et psychiques.

Publié en 2000 chez Viviane Hamy, ce texte n’a pas été retouché pour l’occasion (un bon point à Dominique Sylvain qui ne remodèle pas ce qu’elle a rédigé et en garde les petits défauts qui en font sa qualité) et le lecteur pourra ressentir une certaine nostalgie liée à une époque. Le lecteur, tout en s’intéressant à l’intrigue tournant autour d’un serial killer (un serial qui leurre ?), intrigue habilement construite, le lecteur entendra en toile de fond ces voix de la radio, voix qui envoûtent l’auditeur, lequel n’écoute plus forcément le sujet de l’émission, ni les interventions, mais se laisse porter par le charme vocal de la présentatrice.


Ce roman a reçu le Prix Sang d'Encre 2000.


A lire du même auteur : Guerre sale.


Dominique SYLVAIN : Vox. Points Thriller N°2943. Réédition de Viviane Hamy (2000). 288 pages. 7€.

 

challenge régions

Partager cet article
Repost0

commentaires

gridou 27/06/2013 15:26

Pas forcément...Les précédents valaient le coup aussi.
Le choix d'une nouvelle lecture est toujours difficile à faire en ce qui me concerne. Une bonne 1/2h de méditation devant la pile avant d'en piocher un au hasard.

Oncle Paul 27/06/2013 18:53



Et voila, après la pile tombe et il te faut deux heures pour remettre tout en place...



gridou 27/06/2013 15:09

Hé bien cette lecture (que j'ai laissé traîner plusieurs mois sur l'étagère) s'est avérée une bonne surprise! Je me suis bien laisser prendre par l'intrigue et ses rebondissements. Les personnages
sont attachants.

Oncle Paul 27/06/2013 15:13



Bonjour Gridou


Personnages attachants comme le sparadrap du capitaine Haddock ? Je suis sûr que si tu avais su, tu auraiss ouvert ce livre plus rapidement...


Amitiés



Pyrausta 31/01/2013 20:06

Pfffff :)

Oncle Paul 01/02/2013 14:50



Comme tu dis...



Pyrausta 31/01/2013 18:19

Bon, je me demande pourquoi je viens te lire puisque je ne peux pas te lire...Je suis plongée dans "Vox " depuis hier....

Oncle Paul 31/01/2013 18:48



Eh eh eh ... et après il y a Cobra...



gridou 28/01/2013 17:40

ça existe ce genre de reduc sur les bouquins?? Je prends ! (comme au supermarché d'ailleurs...c'est la crise...)

Oncle Paul 28/01/2013 18:14



Quelque fois en solde ma chère... Mais tu n'as pas 33% de lecture en plus.


Amitiés



gridou 28/01/2013 14:36

oui...Le lot de 2!

Oncle Paul 28/01/2013 16:22



Comme dans les supermarchés avec 33% gratuits ?



gridou 28/01/2013 11:51

Prévu de le lire prochainement...

Oncle Paul 28/01/2013 14:35



Avec son petit frère Cobra ?



Présentation

  • : Lectures de l'Oncle Paul
  • : Bienvenue dans la petite revue de la littérature populaire d'avant-hier et d'hier. Chroniques de livres, portraits et entretiens, descriptions de personnages et de collections, de quoi ravir tout amateur curieux de cette forme littéraire parfois délaissée, à tort. Ce tableau a été réalisé par mon ami Roland Sadaune, artiste peintre, romancier, nouvelliste et cinéphile averti. Un grand merci à lui !
  • Contact

Recherche

Sites et bons coins remarquables