Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 juin 2013 4 13 /06 /juin /2013 07:54

-C’est affreux de se faire dévorer par un requin !

-Pas tellement plus que d’être électrocuté par un grille-pain.

 

 

Afrikaner.jpg

  Cape-Town en Afrique du sud, le pays où l’apartheid a été théoriquement banni. C’est dans cette ville que Caryl Ferey nous propose d’effectuer un petit voyage en compagnie d’Alice, bientôt quinze ans, et vérifier si la ségrégation économique et raciale est toujours de mise.

La mère d’Alice, géographe de formation et éthologue, c'est-à-dire qu’elle observe les comportements des espèces animales dans leur milieu naturel afin de les comparer à ceux des humains, est toujours par monts et par vaux. Et Alice, en proie à un cauchemar récurrent, est élevée par son père. Aussi lorsque l’éthologue, coincée au Cap par des circonstances indépendantes de sa bonne volonté, leur propose de venir la rejoindre, c’est la meilleure des nouvelles qu’ils ont reçue depuis des mois.

Avec Montgomery, son collègue océanographe, elle avait projeté de créer un parc naturel marin ayant pour but la protection des requins blancs, une espèce en voie de disparition. Malheureusement, Montgomery a été attaqué par l’un des deniers représentants vivant dans la baie de Gordon, un squale non bagué, ce qui est préjudiciable dans leur entreprise. Montgomery est blessé, et a eu la chance de ne perdre aucun membre, mais une enquête policière est en cours.

Alice peut à loisir s’intéresser au paysage, aux agissements de leur voisin, propriétaire d’un hôtel de grand standing, Le Beach Palace. Et ce qu’elle aperçoit ne le rend pas franchement sympathique. Il se rend coupable d’agissements racistes envers une gamine vivant dans l’un des bidonvilles de la ville, le township de Khayelitsha. Deux hommes portant une bâche qu’ils ont prise dans le coffre d’un 4X4 s’entretiennent avec l’hôtelier et dans l’imagination d’Alice aussitôt s’élabore l’idée d’un trafic pas très catholique. Imagination débordante ou réalité ? Alice a-t-elle mis le bras dans un engrenage qui pourrait lui être fatal ?

Caryl Ferey propose une histoire simple, émouvante, captivante qui s’inscrit par petites touches dans un humanisme fondamental dénué du ton moralisateur généralement utilisé pour l’édification des jeunes lecteurs. Il expose des faits, place ses personnages devant des situations périlleuses, sans outrance, sans manichéisme, presque avec désinvolture, ce qui renforce le tableau qu’il livre, celui de la description d’un bidonville mais aussi des agissements de personnages peu scrupuleux, pour qui tout est profit. Et comme Caryl Ferey est un grand voyageur, ce qu’il décrit, il le connait. L’intrigue devient le support de la peinture d’une Afrique du Sud actuelle.

 

Caryl FEREY : L’Africaner de Gordon’s Bay. Collection Souris Noire, éditions Syros. 136 pages. 6,00€.

Partager cet article
Repost0

commentaires

S
Je l'ai lu voici deux ans, dans le cadre du comité de lecture dont j'ai fait partie trois ans. J'avais défendu ce livre, face à d'autres lecteurs qui le trouvaient trop "simple". Simple, oui, mais
dans le sens où l'écriture est parfaitement adapté à son public, mais pas "simple" comme synonyme d'intrigue simplifiée.
Répondre
O


Bonjour Sharon


J'en ai profité de remettre cet article car le roman est en réimpression. Et si ce roman peut paraître simple, il permet au moins aux jeunes lecteurs d'appréhender une vision du monde et des
inégalités raciales. Et ce roman prend toute sa signification alors que Nelson Mandela va au plus mal. Que deviendra le pays lorsqu'il sera décédé ?


Amitiés



Présentation

  • : Lectures de l'Oncle Paul
  • : Bienvenue dans la petite revue de la littérature populaire d'avant-hier et d'hier. Chroniques de livres, portraits et entretiens, descriptions de personnages et de collections, de quoi ravir tout amateur curieux de cette forme littéraire parfois délaissée, à tort. Ce tableau a été réalisé par mon ami Roland Sadaune, artiste peintre, romancier, nouvelliste et cinéphile averti. Un grand merci à lui !
  • Contact

Recherche

Sites et bons coins remarquables