Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 novembre 2013 1 04 /11 /novembre /2013 15:19

Sans tambour mais avec trompette...

 

jericho.jpg


Tel l'enfant prodigue, Quinn Colson revient au pays après avoir baroudé durant six ans en Afghanistan et en Irak, dans un régiment des Rangers. Sur la route qui le ramène à Jericho, son village situé à Tibbehah County dans le Mississipi, il prend en stop une gamine, dix-sept, dix-huit ans, peut-être moins, qui est enceinte et elle veut retrouver son amant. Elle a quitté l'Alabama où elle a connu Jody et veut le mettre devant le fait accompli. Quinn prend deux chambres dans un motel, comme il est galant il paie celle de Lena. Le lendemain il se rend à l'enterrement de son oncle Hampton Beckett, shérif et frère de sa mère.

Seulement une vingtaine de personnages assistent aux obsèques, et il aperçoit Anna Lee, de dos, son ancienne copine qui ne lui a plus donné de ses nouvelles depuis son départ pour l'armée. Puis il va prendre un verre au foyer des Vétérans de guerre et discute avec d'anciennes connaissances de son oncle, les trois Sages. Le vieux juge Blanton, Luther Varner, gérant d'une boite de restauration rapide et M. Jim coiffeur. Il apprend que son oncle Hamp s'est suicidé d'une balle de.44 dans la bouche. Puis enfin il rejoint la maison familiale. Sa mère s'adonne sans retenue à la boisson et aux gospels, depuis que son mari qui travaille dans le cinéma l'a quittée. D'ailleurs Quinn n'a pas revu son père depuis l'âge de douze ans. Et elle entretient une passion indéfectible pour Elvis. Ses relations avec son frère Hamp étaient comme la météo, nuageuses, orageuses, ils se fâchaient pour un rien. D'où sa défection à l'enterrement d'Hamp. Et puis il faut qu'elle s'occupe de Jason, le fils de Caddy, la sœur de Quinn, dont elle n'a pas de nouvelles depuis six mois.

La nuit suivante, Quinn dort comme un gamin dans sa chambre de motel lorsqu'il est réveillé par Lillie Virgil, l'adjointe du nouveau shérif. Ce que Lillie lui annonce est surprenant. Elle affirme qu'Hamp ne s'est pas suicidé mais a été tué, d'ailleurs elle possède quelques preuves dont l'éloignement du fusil par rapport au cadavre. Elle lui apprend également que Caddy est à Memphis, complètement défoncée par la drogue. Quant à Boom, son ami d'enfance, un Noir, il est actuellement en prison, pour des vétilles. Il a perdu son bras droit lors d'un assaut militaire. Enfin le corps d'Hamp a été découvert par Johnny Stagg, qui siège au Conseil du comté mais aussi dans un bon nombre d'administrations.

Johnny Stagg, selon Quinn, est l'incarnation même du pauvre Blanc qui avait réussi à s'extraire de son trou paumé. C'est un magouilleur qui a débuté ses méfaits dans une maison de retraite miteuse, persuadant les vieux pensionnaires de lui léguer leurs terres, et maintenant il est propriétaire d'une moitié du comté, ce qui lui assure une certaine respectabilité. D'ailleurs, alors que Quinn est à la ferme qu'il a hérité de son oncle, Stagg se présente à lui en compagnie d'un avocat, arguant que Hamp avait signé un papier selon lequel il devenait propriétaire des biens, ferme, dépendances, terres et bois. Quinn ne l'entend pas de cette oreille et refuse de se voir spolié.

Le lendemain il rencontre Luke, toubib qui fait aussi office de médecin légiste, marié avec Anna Lee. Le soir même, il surprend des hommes qui se sont introduits dans ce qui est devenu sa ferme et s'en prennent aux bovidés. Alors là cela ne va pas du tout, et il n'hésite pas à user de ses poings et de son arme. Et il en informe Wesley Ruth qui a succédé comme shérif à son oncle.

Le principal responsable de cette intrusion est un nommé Gowrie qui règne sur une petite communauté d'individus louches, vivant dans des caravanes et produisant du crystal et autres drogues. Pour leur usage personnel, un peu, et pour la revente, beaucoup. Lillie lui apprend que six mois auparavant un incendie s'est déclaré dans un autre camp de caravanes, et quelques cadavres ont été dénombrés dont ceux de deux enfants. Un homme a été soigné, grièvement brulé tandis qu'une jeune fille, Jill, a disparu de la circulation.

La haine est un sentiment trop puissant pour le gaspiller avec des ordures.

 

Ace_Atkins_Natick_MA_2013.jpgAce Atkins s'est installé à la croisée des chemins arpentés par les fantômes de James Hadley Chase et de Jim Thompson, et son confrère Ron Rash, comme pour leur demander leur aval pour écrire une histoire dans laquelle il pourrait emprunter aux uns et aux autres des personnages, des situations, des lieux, tout en gardant sa propre identité.

Ses personnages sont pour la plupart des êtres cupides, fourbes, arrogants, perdus dans les limbes de l'alcool et de la drogue, ou vivant misérablement de la prostitution, meurtris physiquement ou moralement. Les destins de Quinn et de Lena vont se croiser, Quinn cherchant à démêler le vrai du faux dans le pseudo suicide, selon Lillie, de son oncle, tandis que Lena cherche à retrouver Jody, qu'elle finira par dénicher mais sous un autre nom. Une vieille journaliste, qui est propriétaire, patronne, rédactrice en chef et éditorialiste du journal local paraissant deux fois par semaine possède une curieuse conception de l'amour :

Sais-tu, Quinn, qu'il existe trois façons de faire l'amour ?

Non, madame.

Un homme de ton âge doit savoir ça. Premièrement, il y a l'amour à la maison.

Oui.

Quand tu te maries, au début, tu fais l'amour dans toute la maison.

C'est sûr.

Puis vient l'amour en chambre. Ta femme et toi, vous faites l'amour uniquement avec la lumière éteinte, sous les draps.

Oui, madame.

Et ensuite, vous faites l'amour dans le couloir. C'est quand vous vous croisez dans le couloir tous les deux et que vous vous dites, "va te faire foutre".


Des scènes poignantes émaillent ce récit dont l'accouchement de Lena, ainsi que des situations pour le moins hétéroclites. Ainsi ce vieux cinéma transformé en église dans lequel officie un prêtre pour le moins décalé.

Un roman ancré dans le Sud des Etats-Unis, dont bon nombre de romanciers ont été le chantre, dont William Faulkner, Jim Thompson, Richard Ford, Richard Wright, John Steinbeck, Erskine Caldwell, ou encore Mark Twain, décrivant l'âpreté des mœurs et des habitants, le premier d'une série consacrée à Quinn Colson.


A lire également de Ace Atkins : Le Jardin du diable.


Ace ATKINS : Retour à Jericho (The Ranger - 2011. Traduit par Jean Esch). Editions du Masque. Parution le 6 octobre 2013. 320 pages. 22,00€.

Partager cet article
Repost0

commentaires

E
c'est tentant, je note le titre !
Répondre
O
<br /> <br /> Moi, j'ai aimé, mais va-t-il en être pour tout le monde ?<br /> <br /> <br /> Merci de la visite et à bientôt<br /> <br /> <br /> Amicalement<br /> <br /> <br /> <br />
A
Le nom de l'auteur ne m'est pas inconnu, mais je n'est pas souvenir d'avoir lu un de ses roman.
Répondre
O
<br /> <br /> Peut-être l'as tu croisé au détour de tes visites blogueuses...<br /> <br /> <br /> <br />

Présentation

  • : Lectures de l'Oncle Paul
  • : Bienvenue dans la petite revue de la littérature populaire d'avant-hier et d'hier. Chroniques de livres, portraits et entretiens, descriptions de personnages et de collections, de quoi ravir tout amateur curieux de cette forme littéraire parfois délaissée, à tort. Ce tableau a été réalisé par mon ami Roland Sadaune, artiste peintre, romancier, nouvelliste et cinéphile averti. Un grand merci à lui !
  • Contact

Recherche

Sites et bons coins remarquables