Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 janvier 2021 6 23 /01 /janvier /2021 04:35

C’est un cas, K !

KÂÂ : Silhouettes de mort sous la lune blanche.

Silhouettes de mort sous la lune blanche était le premier roman de Kââ publié au Fleuve Noir dans la collection Spécial Police sous le numéro 1862 en 1984. Puis il fut réédité dans la collection Moyen Format aux éditions du Masque en 2002. Un roman plein de fureur qui emprunte à la veine des gangsters en cavale.

Le narrateur s’est tout simplement débarrassé lors d’un braquage de l’un de ses complices qu’il ne trouvait pas fiable. Evidemment les frères de celui-ci et d’autres comparses se lancent à la poursuite du tueur qui n’en est pas à son premier forfait.

Toutefois il trimbale avec lui Straub salement amoché par une balle, et le soigne possédant des rudiments de médecine. Le duo s’enrichit d’une nouvelle recrue, Corinne, veuve depuis que notre amateur d’armes à feu, mais également fumeur, buveur et gastronome, a tué son homme, sous le prétexte qu’il connaissait la cache des deux hommes en cavale.

 

Ce n’est pas le meilleur roman de Kââ, loin de là, mais Silhouettes de mort sous la lune blanche était le premier roman de Kââ édité, et peut-être le premier écrit.

Ce roman, qui est un véritable catalogue des armes à feu, s’inscrit dans le domaine de la poursuite infernale, semble parfois répétitif, et le héros (qui n’est pas si sympathique que ça) possède une sacrée dose de chance.

A lire ou à relire pour mieux apprécier les autres œuvres de l’auteur.

K : Silhouettes de mort sous la lune blanche. Présentation de Jérôme Leroy. Collection La Petite Vermillon N°480. Editions de La Table ronde. Parution le 21 janvier 2021. 296 pages. 8,90€.

ISBN : 9791037106056

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Lectures de l'Oncle Paul
  • : Bienvenue dans la petite revue de la littérature populaire d'avant-hier et d'hier. Chroniques de livres, portraits et entretiens, descriptions de personnages et de collections, de quoi ravir tout amateur curieux de cette forme littéraire parfois délaissée, à tort. Ce tableau a été réalisé par mon ami Roland Sadaune, artiste peintre, romancier, nouvelliste et cinéphile averti. Un grand merci à lui !
  • Contact

Recherche

Sites et bons coins remarquables