Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 juin 2020 6 27 /06 /juin /2020 04:16

Et demain ne sera plus comme avant ?

Muriel MOURGUE : Hier est un autre jour…

Après le cataclysme informatique de 2019, fomenté par un mystérieux groupe intitulé l’Etoile noire composé de terroristes, l’Europe a fini par réagir en anéantissant ces nouveaux délinquants et leur chef.

Les années ont passé, et en 2027, Rose Leprince vient d’être réélue à la tête de l’Etat français. Mais comme souvent ce début de second mandat est quelque peu sujet à des remous. Quoique très appréciée par la majorité de ses collaborateurs et de la plupart de ses homologues internationaux, Rose Leprince, dite la Princesse, va se trouver bientôt confrontée à des manifestations. Des citoyens ont décidé de descendre dans la rue pour exprimer leur colère envers une loi qui est loin de faire l’unanimité.

Ce qui avait incité les gens à descendre dans la rue était un projet de loi sorti du chapeau par deux des ministres, à savoir la ministre de l’environnement jamais avare de trouvailles foireuses et le ministre de la Santé, un ascète au regard de chien battu.

Un beau matin, en se levant, ils avaient décidé que fumer sur la voie publique présentait un danger pour les bébés en poussette et qu’une interdiction totale conduirait progressivement les citoyens réfractaires à renoncer à leur vice. Une interdiction qui était mal passée, même auprès des non-fumeurs. La population ressentait cela comme une atteinte pure et simple à la démocratie.

Pour la ministre de la Sécurité, Régine Grinville, la préconisation est de purement et simplement arrêter la manifestation au moindre incident. Ce que n’approuve pas la Princesse, mais entre les deux femmes le torchon brûle depuis quelque temps déjà. Luc Malherbe, ancien agent des services de renseignements puis directeur de cette officine et devenu le Conseiller personnel de la présidente est lui aussi sceptique. Il déclare :

Il ne faut pas se louper. Trop de laxisme nous affaiblirait, mais une répression trop marquée nous ferait passer pour des fascistes.

Bref ils sont entre l’enclume et le marteau à cause de l’idée saugrenue de deux ministres sans cervelle.

Mais pour l’heure deux autres affaires requièrent toute l’énergie de Luc Malherbe qui a demandé à deux de ses anciens collaborateurs, Angie Werther et Alex Darkness de remettre leur bleu de chauffe.

Trois anciens repentis de l’Etoile Noire ont été assassinés, une femme et deux hommes. Selon les mêmes procédures pour les hommes. Mais ils ne se connaissaient pas, et donc n’avaient pas de contacts entre eux. De plus la Princesse reçoit depuis un certain temps des lettres anonymes dont la teneur est de plus en plus inquiétante. Sans oublier la part de plus en plus grandissante que prennent les néos, néo-nihilistes et néo-romantiques ou gothiques, dans la contre-culture.

Angie revient d’Argentine où elle a revu son père après quelques années loin de lui. Il lui a révélé des secrets de famille qui la laissent abasourdie, et son amie Ellis vient de la quitter pour une raison inconnue. Donc, Angie a accepté de reprendre du service en compagnie d’Alex. Ils seront hébergés dans un hôtel parisien dévolu aux membres des services secrets en mission, et pour tous, ils sont mari et femme. Un statut qui ne les gêne guère car ce n’est qu’une façade destinée à induire en erreur les individus qu’ils doivent approcher. Dont un couple, Blanche et Kendo, des néos qui vont les introduire dans des manifestations, pacifiques, comme un concert. Angie se lie avec Blanche tandis qu’Alex s’est trouvé un point commun avec Kendo, puisque tous deux pratiquent l’art du tatouage à des degrés divers. Et cette approche n’est pas fortuite car Kendo était ami avec l’un des repentis décédés.

La résurgence de l’Etoile noire, et de ses méfaits, serait-elle possible, envisageable, ou n’est que coïncidence fortuite ?

Et pendant ce temps, quid des manifestations ? Ne serait-ce qu’un écran de fumée destiné à cacher d’autres affaires plus délictueuses, portant atteinte à l’intégrité des acquits sociaux ? Comme les 80km/h, les Gilets jaunes, et la révision du système des retraites ?

 

Ce nouveau roman de Muriel Mourgue, publié après le déconfinement, n’est pas sans rappeler des événements récents. Du moins dans l’esprit. Néanmoins il s’agit d’une anticipation politique proche, servant de décor à une enquête sur trois meurtres ayant un point commun ou non. A Angie et Alex de le déterminer et de trouver les coupables.

Mais l’entrée dans les arcanes de la gouvernance met en lumière des problèmes politiques actuels. Problèmes et façons de faire, d’agir des dirigeants et responsables de différents ministères, leur cohésion ou leurs inimitiés. Pourtant il serait mal venu d’effectuer des parallèles entre aujourd’hui et demain, entre réalité et fiction. Mais il n’est pas interdit de penser que tout n’est que répétition et que l’Histoire est un éternel recommencement, avec des divergences parfois, mais le fond du problème demeure le même.

Alors, selon ses sentiments, ses convictions, ses préférences, on peut s’attarder soit sur l’analyse politique, soit sur le déroulé de l’enquête, soit sur les problèmes et secrets familiaux d’Angie, soit sur tout ou partie des composantes de cette intrigue.

Muriel MOURGUE : Hier est un autre jour… Collection Rouge. Editions Ex Aequo. Parution 24 juin 2020. 156 pages. 14,00€. Existe en version numérique : 3,99€.

ISBN : 978-2378739652

Partager cet article
Repost0

commentaires

P
Salut Paul, je le commence dès aujourd'hui. J'aime bien les romans de cette auteure. Amitiés
Répondre
O
Bonjour Pierre<br /> Une romancière très intéressante et je pense que tu apprécieras ce nouvel opus<br /> Amicalement

Présentation

  • : Lectures de l'Oncle Paul
  • : Bienvenue dans la petite revue de la littérature populaire d'avant-hier et d'hier. Chroniques de livres, portraits et entretiens, descriptions de personnages et de collections, de quoi ravir tout amateur curieux de cette forme littéraire parfois délaissée, à tort. Ce tableau a été réalisé par mon ami Roland Sadaune, artiste peintre, romancier, nouvelliste et cinéphile averti. Un grand merci à lui !
  • Contact

Recherche

Sites et bons coins remarquables