Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 mai 2020 2 12 /05 /mai /2020 04:44

Pour une fois qu’il y a quelque chose de gratuit !

Maurice DERBLAY : Un mort gratuit.

Cela aurait pu être un vaudeville, puisque le triangle parfait était formé d’une femme et de deux hommes. Ce sera une tragédie.

Colette, une femme jeune et belle, est mariée à un homme riche mais dont le poids des ans commence à peser sur les épaules. D’ailleurs un œdème au poumon vient brutalement le rappeler à l’ordre.

Le médecin de famille appelé en catastrophe ramène à la vie le mourant potentiel, ce qui n’arrange guère les affaires de la jeune femme qui commençait à lorgner du côté de l’héritage.

Le troisième larron est un jeune homme, étudiant en médecine, du nom de Milo, et qui va servir de secrétaire, un peu un homme à tout faire. Même s’il se nomme Milo, il ne manque pas de bras.

Colette est plus attirée par l’odeur de l’argent que par la prestance, toute relative de Milo. Pourtant elle va le charmer et lui suggérer de l’aider dans la course à l’héritage.

C’est sans compter sur ce mari cardiaque qui s’accroche  la vie comme un coquillage sur son rocher. Chacune des tentatives va se solder par un échec, jusqu’au jour où…

Mais le destin, ce petit malin, s’amuse à brouiller les cartes.

A noter le rôle d’un inspecteur qui ressemble à s’y méprendre à Columbo, dans ce roman qui date de 1965.

 

Cette collection titrée Polar 50, on se demande pourquoi puisque les romans proposés dataient des années 50 en général, eut la bonne idée de rééditer ce livre de Maurice Derblay, auteur peu connu certes, mais qui était le pseudonyme de Noël Calef, frère du metteur en scène Henri Calef.

Noël Calef ne fut guère prolifique et sa carrière, qui était prometteuse, s’interrompt brutalement en 1968.

Mais il nous laissé au moins deux belles réussites qui ont marqué l’histoire du roman policier. Echec au porteur, Prix du Quai des Orfèvres en 1956, et surtout Ascenseur pour l’échafaud, dont l’adaptation cinématographique par Louis Malle a remporté le Prix Delluc en 1957, servie par une musique inoubliable de Miles Davis, interprétée par Miles Davis à la trompette, Barney Wilen au saxophone ténor, René Urtreger au piano, Pierre Michelot à la contrebasse et Kenny Clarke à la batterie.

Première édition : collection Spécial Police N°498. Editions Fleuve Noir. Parution 1965.

Première édition : collection Spécial Police N°498. Editions Fleuve Noir. Parution 1965.

Maurice DERBLAY : Un mort gratuit. Collection Polar 50 N°16. Editions Fleuve Noir. Parution février 1989. 192 pages.

ISBN : 9782265039964

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Lectures de l'Oncle Paul
  • : Bienvenue dans la petite revue de la littérature populaire d'avant-hier et d'hier. Chroniques de livres, portraits et entretiens, descriptions de personnages et de collections, de quoi ravir tout amateur curieux de cette forme littéraire parfois délaissée, à tort. Ce tableau a été réalisé par mon ami Roland Sadaune, artiste peintre, romancier, nouvelliste et cinéphile averti. Un grand merci à lui !
  • Contact

Recherche

Sites et bons coins remarquables