Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 janvier 2020 3 22 /01 /janvier /2020 04:11

Attention au dérapage !

Philippe GALILEE : Du sang sur le circuit.

Pour avoir surpris une conversation téléphonique de Kirlian, son patron, Christine la standardiste du circuit de F1 de Clermont-Romincourt, est assassinée le soir même sur les ordres de celui-ci. Cet entretien évoquait les accidents mortels survenus lors du récent Grand Prix d'Italie au cours duquel le champion brésilien Edson Paraz a trouvé la mort, et d'éventuelles magouilles concernant l'écurie française JSM.

Al, son ex-amant qu'elle avait prévenu la veille et qui ne l'avait pas crue se rend à Clermont-Romincourt. Il se fait embaucher en qualité de stagiaire sous un faux nom ignorant que Kirlian le recherche avec l'aide d'un officier de gendarmerie. Il surprend des conversations, se lie avec Alix la responsable de la boutique du circuit et rencontre son ami Jean Eudes, directeur d'une radio locale ainsi que Sylvain, un journaliste helvète. Ce qu'il apprend le laisse pantois.

Kirlian use de passe-droits, et les patrons des organisations internationales de course (Eagle président de la Foto - Formula One Team Organisation -, Mitford, celui de la WCO - World Council Organisation) possèdent un passé chargé. Ce sont d'anciens nazis ou d'anciens cerveaux du hold-up du siècle.

Le jour de l'inauguration de la piste de kart, Milton, un président de club de kart radié par Kirlian, distribue des tracts dénonçant moult magouilles. Il est prié par la gendarmerie de quitter les lieux. Al le rencontre mais n'apprend rien de plus concernant le rachat de JSM.

Kirlian est victime d'une agression en rentrant sur Paris mais l'enquête n'aboutit pas. Alix lui battant froid, Al conte fleurette à Véronique, la secrétaire de Kirlian, ce qui lui permet de feuilleter des dossiers contenant des factures de pièces détachées provenant de Turquie. L'annonce du rachat de JSM par Bertoni, le patron de l'écurie Steton, est officialisée. Les événements se précipitent. Boucher, qui appartient à un groupe fraternel influent, lui propose de découvrir l'identité des meurtriers de Christine s'il l'aide à faire tomber Kirlian.

Il rencontre dans une église un inconnu, qui n'est autre que Sylvain, en réalité flic d'Interpol, lequel lui apprend que Kirlian et Bertoni, en apparence deux ennemis, ont passé un marché. Le rachat de JSM permet à Kirlian d'affermir son poids politique. En outre Kirlian trafiquerait de la drogue. Véronique est assassinée dans les mêmes conditions que Christine et Al est mis en garde à vue. Sylvain et Boucher le font libérer mais il est obligé de se cacher. Au cours des jours précédents le Grand Prix de France, Al s'introduit sur le circuit, méconnaissable et retrouve Alix. Lors des premiers essais, à la faveur d'un incident dans la salle de presse, Al s'introduit dans le bureau de Kirlian, mais les dossiers ont disparu. Repéré, il parvient à échapper aux vigiles mais est arrêté le jour du Grand Prix par des gendarmes, relayés par des policiers de Paris.

Accusé d'être à l'origine des explosions survenues dans la salle de presse, il clame son innocence et conduit les pandores dans le stand de JSM. Le moteur d'une voiture contient de la drogue. Sylvain le fait relâcher et lui demande d'oublier Kirlian. Stéphane Durand, l'un des employés de Kirlian qui travaille pour Boucher et Sylvain, remet les documents à Al. Sylvain qui est passé du côté de Kirlian est mécontent et promet qu'Alix passera un mauvais moment si on ne les lui redonne pas.

 

Le sport et son univers impitoyable régi par les combines et surtout par l'argent.

Philippe Galilée le démontre à tous ceux qui ne seraient pas encore au courant des magouilles fréquemment pratiquées dans ce microcosme international.

Au delà de l'enquête dont l'épilogue n'est pas moral, il jette un regard critique sur des faits récents et les personnages qui gravitent dans ce roman seront facilement reconnaissables, tout du moins certains, dont un dénommé Midas.

Les imbrications politiques laissent planer un malaise et une fois n'est pas coutume les scènes de sexe sont inexistantes. Mais il est évident que ce livre n'aurait eu aucune chance pour l'obtention de l'ex-prix Moncey, le rôle de la gendarmerie étant assez ambigu. 

Philippe GALILEE : Du sang sur le circuit. Collection Exclusif N°5. Editions Vaugirard. Novembre 1994. 224 pages.

ISBN 9782265003118

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Lectures de l'Oncle Paul
  • : Bienvenue dans la petite revue de la littérature populaire d'avant-hier et d'hier. Chroniques de livres, portraits et entretiens, descriptions de personnages et de collections, de quoi ravir tout amateur curieux de cette forme littéraire parfois délaissée, à tort. Ce tableau a été réalisé par mon ami Roland Sadaune, artiste peintre, romancier, nouvelliste et cinéphile averti. Un grand merci à lui !
  • Contact

Recherche

Sites et bons coins remarquables