Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 juin 2019 1 03 /06 /juin /2019 04:31

Un éditeur qui se prend d’amitié pour un auteur, ça existe toujours ?

Janine LE FAUCONNIER : Un tiers en trop.

Le narrateur, un éditeur, recueille un adolescent qui vient de perdre sa mère, tombée accidentellement dans un escalier, et son père qui s’est suicidé.

Il a fait la connaissance d’Eric lorsque celui-ci lui a présenté un manuscrit. L’ouvrage était mal bâti, mal ficelé, bref impubliable, mais le quadragénaire s’est épris d’amitié envers ce gamin un peu perdu.

Seulement Eric se montre peu à peu sous son vrai jour : pervers, manipulateur, faussement naïf, enjôleur. Pourtant le narrateur, malgré les conseils et mises en garde d’un de ses (très) proches amis continue à garder confiance en Eric, persuadé que le jeune homme va enfin entrer dans le droit chemin.

Plusieurs années plus tard, il couche sur le papier les faits qui se sont déroulés, et dont il fut un acteur plus ou moins consentant, essayant de démêler un imbroglio sentimental, affectif, et de comprendre ce qui lui a échappé.

Les années soixante et soixante-dix sont ainsi restituées dans une ambiance parisienne bourgeoise, apparemment tranquille, mais le ver était dans le fruit.

 

Une étude de mœurs et une introspection psychologique qui ravira ceux qui sont lassés des romans de sérial-killers, des plongées dans les banlieues en proie à la crise et des road stories répétitives.

 

Janine LE FAUCONNIER : Un tiers en trop. Editions de Fallois. Parution octobre 2000. 250 pages.

ISBN : 978-2877063951

Partager cet article
Repost0

commentaires

A
Un billet très court. Je t'ai connu plus disert.
Répondre
O
Il est vrai mais mon billet date bientôt de vingt ans, et en ce moment là je savais faire court.

Présentation

  • : Lectures de l'Oncle Paul
  • : Bienvenue dans la petite revue de la littérature populaire d'avant-hier et d'hier. Chroniques de livres, portraits et entretiens, descriptions de personnages et de collections, de quoi ravir tout amateur curieux de cette forme littéraire parfois délaissée, à tort. Ce tableau a été réalisé par mon ami Roland Sadaune, artiste peintre, romancier, nouvelliste et cinéphile averti. Un grand merci à lui !
  • Contact

Recherche

Sites et bons coins remarquables