Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 avril 2019 4 18 /04 /avril /2019 04:37

Quand la SNCF fait de la contrebande, ou plutôt du trafic de voyageurs, en vingt-quatre stations…

Jeanne DESAUBRY et Claudine AUBRUN : Voyageurs.

Lâchez votre téléphone portable, votre tablette, ou tout autre objet inutile destiné à capter votre attention et vous empêcher de regarder le monde en face !

Vous êtes confortablement assis, ou non, dans le train, dans le métro, ou tout autre moyen de transport public (pour encore quelques années) roulant vers une destination qui vous apportera plaisir (vers une personne du sexe opposé ou non), joie (découverte d’un lieu que vous aviez envie de visiter depuis longtemps), fatigue (rendez-vous professionnel vers un lieu de travail qui commence à vous peser) ou repos (enfin retour à la maison).

Alors, prenez le temps de regarder autour de vous et de vous immiscer dans les pensées des voyageurs qui vous entourent. Des couples, avec ou sans enfants, de vieilles dames revêches, ou passionnées par la lecture de leur magazine dit people quoiqu’il ne s’intéresse qu’aux personnes qui vivent justement en dehors du peuple, qui comme vous tout à l’heure s’amusent avec leur objet destiné à l’origine pour téléphoner, à cet homme qui visiblement se rend au travail, bien mis pour le cataloguer comme cadre bientôt en réserve professionnelle, c’est-à-dire mis sur la touche.

Ou encore ceux qui pour passer le temps s’adonnent aux mots croisés qui parfois deviennent des maux croisés, la mère gênée par les émanations nauséabondes provenant du postérieur de son jeune gamin, et puis tous ceux rencontrés sur le quai, ou descendant du wagon et qui s’ébrouent comme les volailles lâchées par une fermière dans la cour de récréation. Et ça caquète, et ça bat des ailes, et ça exprime sa satisfaction d’être arrivés sains et saufs au port (c’est une image).

 

En parlant d’images, il signaler le support proposé par Claudine Aubrun qui a croqué au cours de ses pérégrinations voyageuses ses voisins et voisines, sans oublier les enfants, turbulents ou pas, ceux qui stationnent dans les halls d’accueil ou salles des pas perdus afin de se réchauffer ou enfin peuvent s’aérer les poumons avec la fumée d’une cigarette longtemps tripotée avant d’être allumée.

Comme une séance de diapositives accompagnées de petits textes explicatifs. Des croquis pris sur le vif reflétant toute une faune que vous côtoyez tous les jours et à laquelle vous ne faites plus attention, blasés que vous êtes.

Un petit moment de détente à lire entre deux stations afin de décompresser, on en a toujours besoin, et de se nettoyer les neurones.

 

Jeanne DESAUBRY et Claudine AUBRUN : Voyageurs. Préface de Dominique Sylvain. Collection Graphique. Parution 02 avril 2019. 30 pages environ. 3,99€.

ISBN : 9791023407624

Partager cet article
Repost0

commentaires

P
Salut Paul, je vais me mettre à l’affût. Sais tu où on peut trouver ces petits livres ? Amitiés
Répondre
O
Bonjour Pierre
Chez Ska :
https://skaediteur.net/
Bonne journée
Amitiés

Présentation

  • : Lectures de l'Oncle Paul
  • : Bienvenue dans la petite revue de la littérature populaire d'avant-hier et d'hier. Chroniques de livres, portraits et entretiens, descriptions de personnages et de collections, de quoi ravir tout amateur curieux de cette forme littéraire parfois délaissée, à tort. Ce tableau a été réalisé par mon ami Roland Sadaune, artiste peintre, romancier, nouvelliste et cinéphile averti. Un grand merci à lui !
  • Contact

Recherche

Sites et bons coins remarquables