Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 septembre 2015 1 21 /09 /septembre /2015 13:54

Bon anniversaire à Olivier Thiébaut né le 21 septembre 1963.

Olivier THIEBAUT : Larmes de fond.

Enfermé dans un hôpital psychiatrique pendant sept ans, Alex retrouve une liberté qu'il respire goulûment.

Il s'installe dans un appartement meublé dans une cité où il ne connaît personne et se retranche entouré de ses souvenirs.

Remontent à la surface ses premiers émois sexuels avec Sylvie, sa première relation charnelle, et le dépit, la colère qu'il a ressentis en la voyant avec son père. Il est devenu assassin par chagrin.

Sept ans de sa vie passés derrière les barreaux d'un hôpital et lorsqu'il ressort, il n'a que vingt-cinq ans. Il reçoit la visite d'une assistante sociale, Laure, mais il l'éconduit. Il s'entiche d'un jeune blondinet et lui offre un vélo, rouge. Rouge comme le sang de l'enfant que l'on retrouve dans un terrain vague.

Il est accusé de meurtre par ses voisins et Laure pense lui sauver la mise en lui fournissant un alibi. Seulement cet alibi fait long feu et Alex est emmené manu militari dans un commissariat où il subit la pression d'un policier tenace et agressif.

Il prend en otage son tortionnaire et parvient à s'enfuir en compagnie de Laure dans une maison du Perche dont a hérité la jeune femme.

 

Deuxième roman d'Olivier Thiébaut, Larmes de fond est singulièrement proche de son précédent ouvrage, L'enfant de cœur paru à la Série Noire. L'on ne peut s'empêcher de penser aux romans de Robert Bloch Psychose et Psychose 2.

Olivier Thiébaut met en scène deux personnages différents mais ce pourrait être le même qui traverse deux conflits en continu. En cause, les relations familiales et les traces laissées par une enfance houleuse et une adolescence perturbée. Une constante qui laisse penser que l'auteur est particulièrement attaché à ce problème sans pour cela l'avoir vécu.

Mais il faudrait qu'Olivier Thiébaut qui a toutefois peaufiné son personnage central et imposé celui de Laure, lequel s'avère tout à la fois simple et complexe dans le rôle de détonateur, qu'Olivier Thiébaut change de registre pour confirmer son talent. Ou tout du moins son imaginaire personnel.

 

Olivier THIEBAUT : Larmes de fond. Instantanés de Polar. Editions Baleine. Parution novembre 1995. 182 pages. 9,00€.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Lectures de l'Oncle Paul
  • : Bienvenue dans la petite revue de la littérature populaire d'avant-hier et d'hier. Chroniques de livres, portraits et entretiens, descriptions de personnages et de collections, de quoi ravir tout amateur curieux de cette forme littéraire parfois délaissée, à tort. Ce tableau a été réalisé par mon ami Roland Sadaune, artiste peintre, romancier, nouvelliste et cinéphile averti. Un grand merci à lui !
  • Contact

Recherche

Sites et bons coins remarquables