Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 août 2015 3 19 /08 /août /2015 12:38

Il en a mangé !

Léo MALET : La vache enragée. Chronologie et choix de documents par Francis Lacassin.

La vie de Léo Malet est un roman à elle seule.

Pas vraiment banale l'existence du créateur de Nestor Burma ! Pas du genre de ceux qui vivent sur terre en zombie, suivant une ligne droite sans heurt, sans accroc, sans brisure, une déambulation morne.

Orphelin de père et de mère à trois ans, élevé par ses grands-parents, monté à Paris à seize ans où il se débrouille seul, Léo Malet ne se contente pas d'être le benjamin des chansonniers montmartrois et parisiens.

Né sous le signe astrologique du Poisson, il nage parmi les anarchistes et les surréalistes, mais en réalité il aurait dû naître sous le double signe de la poisse et du papier. De la chanson au roman en passant par la poésie, Léo Malet vivra pour et par le papier.

Il sera tour à tour secrétaire d'un maître-chanteur pratiquement analphabète, inventeur d'un procédé dit du décollage d'après des affiches publicitaires, signataire de nombreux manifestes et articles dans divers journaux éphémères, mais également crieur de journaux, emballeur et manutentionnaire chez Hachette, bouquiniste sur les quais... Seul le prestigieux métier de typographe, ou plutôt de correcteur, lui sera refusé selon le cercle vicieux bien connu : pour travailler dans ce métier il faut être syndiqué, et pour être syndiqué il faut travailler.

Au hasard de ses pérégrinations dans la capitale, Léo Malet fera la connaissance d'un grand nombre de personnages hors du commun : Prévert, Dali, Breton, Magritte et bien d'autres, mais lui-même, sous des dehors effacés, est véritablement l'une des grandes figures du roman policier français.

Provocateur, gouailleur, tendre, sarcastique, Léo Malet se montre fort disert sur sa jeunesse, ses tribulations, ses rencontres, ses faits d'arme, ou plutôt verbaux, dans les milieux anarchistes et surréalistes, mais il reste très secret et très pudique sur tout ce qui touche sa vie privée et familiale.

Le dernier chapitre de cette biographie, haute en couleurs, Disparition d'un adolescent, est une véritable profession de foi ainsi qu'une mise au point envers certains détracteurs qui lui reprochent ne déviation politique, alors qu'eux-mêmes, la plupart du temps, ne mettent pas en pratique les idées qu'ils prônent, mettant leur idéologie au placard lorsque celle-ci n'est plus en concordance avec leur bien-être.

Léo MALET : La vache enragée. Chronologie et choix de documents par Francis Lacassin. Collection Les passants de l'histoire. Editions Julliard. Parution janvier 1990. 272 pages.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Yv 19/08/2015 15:16

Bonjour Paul, on sent dans les romans de Léo Malet que sa vie ne fut pas un long fleuve tranquille, ses personnages sont atypiques et inclassables. Je ne suis pas très biographie, mais pour lui, je pourrais faire une exception
Amicalement,

Oncle Paul 19/08/2015 15:26

Bonjour Yv
Ce n'est pas vraiment une biographie, ni une autobiographie d'ailleurs, mais un ensemble de réflexions sur son adolescence, ses débuts, ce qui l'a amené à écrire tel ou tel roman...
Passionnant !
Amitiés

Présentation

  • : Lectures de l'Oncle Paul
  • : Bienvenue dans la petite revue de la littérature populaire d'avant-hier et d'hier. Chroniques de livres, portraits et entretiens, descriptions de personnages et de collections, de quoi ravir tout amateur curieux de cette forme littéraire parfois délaissée, à tort. Ce tableau a été réalisé par mon ami Roland Sadaune, artiste peintre, romancier, nouvelliste et cinéphile averti. Un grand merci à lui !
  • Contact

Recherche

Sites et bons coins remarquables