Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 février 2015 5 20 /02 /février /2015 08:15
Bud CLIFTON : Le spécialiste

Il existe des spécialistes en tout mais surtout en rien !

Bud CLIFTON : Le spécialiste

Hal Williams est un tueur, méthodique, maquillant ses meurtres en accidents.

Il est embauché par Contino, l'un des responsables des rackets de Los Angeles, pour abattre Albers, son rival, convoqué devant le grand Jury. Un contrat qui permet à Williams d'assouvir une vengeance personnelle.

Marié, Contino possède une maîtresse d'origine nordique, Unne, au passé indéfini. Il s'attend à une guerre des gangs mais il n'en a cure, arguant que la piétaille doit trinquer en premier. Lorsque Unne et Wiliams se rencontrent, c'est le coup de foudre réciproque, tempéré cependant de la part de la jeune femme d'une certaine réserve.

Comme prévu, Norman, le bras droit d'Albers, déclenche des représailles et peu à peu les effectifs maigrissent de chaque côté. Bientôt ne sont plus en lice que Norman d'un côté et Contino assisté de Paul son adjoint de l'autre. Une situation qui déplaît fortement à Petersen, le grand caïd résident à Las Vegas. Unne elle aussi a un compte à régler avec Contino qui est à l'origine de la mort de son mari, un routier qui ne voulait pas se plier aux exigences du Syndicat.

Hal Williams se délecte de cette hécatombe, la favorisant même. Il enlève Norman et l'abandonne dans le désert. De même il se débarrasse de Paul en sabotant un ascenseur. Il n'a qu'un but, celui de prendre en main les rackets de Norman et Contino. Il est éconduit dans ses revendications par Petersen qui ne veut pas confier ses affaires à un homme qu'il juge non seulement dangereux mais cinglé.

 

Hal et Unne vivent une histoire d'amour pimentée de haine et de méfiance, unis dans leur combat contre Contino. Leurs motifs ne sont pas les mêmes mais tous deux ont une vengeance à accomplir.

Cependant Hal, qui au départ est décrit sous un jour disons d'un homme normal, froid, méthodique, méticuleux, ambitieux, malgré un statut de tueur, est transformé en personnage nerveux, considéré comme cinglé. Et l'on ne sait pas trop où le décalage s'effectue.

Le reproche que l'on peut faire à Bud Clifton est de ne pas avoir exploité à fond le personnage de Hal Williams, de ne pas en avoir exploré toutes les facettes et la psychologie. De même les rapports entre le tueur et la maîtresse de Contino manquent de consistance, malgré les périodes de méfiance, de suspicion, ou au contraire de crédulité totale de la part de Hal lorsque tout commence à aller à vau-l'eau. La prédominance est un peu trop donnée aux seconds couteaux qui rejettent dans l'ombre le "héros" de cette histoire qui en pâtit légèrement et manque de ce fait de tonus.

 

Curiosité :

A part une ou deux fois, les villes de Las Vegas et Tijuana sont orthographiées Vegas tout simplement et Tia Juana.

 

Citation :

Je sais même faire la cuisine, dit-il; à condition d'avoir un ouvre-boîte sous la main.

 

Bud CLIFTON : Le spécialiste (The murder specialist - 1959. Traduction de M. Elfvik). Série Noire N°834. Parution janvier 1964. 256 pages.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Lectures de l'Oncle Paul
  • : Bienvenue dans la petite revue de la littérature populaire d'avant-hier et d'hier. Chroniques de livres, portraits et entretiens, descriptions de personnages et de collections, de quoi ravir tout amateur curieux de cette forme littéraire parfois délaissée, à tort. Ce tableau a été réalisé par mon ami Roland Sadaune, artiste peintre, romancier, nouvelliste et cinéphile averti. Un grand merci à lui !
  • Contact

Recherche

Sites et bons coins remarquables