Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 novembre 2014 4 06 /11 /novembre /2014 14:57

Comme la peur ?

José NOCE : Sniper au ventre.

Un local commercial qui abrite deux boutiques cela semble banal n'est-ce pas ? A droite une bijouterie, spécialisée dans la vente à crédit, tenue par Romain, un homme qui s'autoproclame sexygénaire. A gauche, une boutique d'art contemporain, où officie Alessandra, quarantaine épanouie, dont le visage supporte quelques cicatrices peu voyantes.

Moins banal lorsqu'on sait que s'ils sont côte à côte dans cette île édénique - cela change de paradisiaque - c'est bien parce qu'ils se connaissent depuis de longues années, ils ont même été amants - c'est leur problème - mais surtout à cause d'une retraite anticipée.

Alessandra réside sur cette verrue océanique depuis cinq ans, conseillée par Romain qui lui y vit depuis sept années déjà. Et ce n'est pas le hasard qui l'a mené à Funchal, Madère, mais bien à cause de sa ressemblance avec Lisbonne.

Elle travaillait officiellement comme pute de luxe, mais selon les ordres qui lui étaient signifiés, elle aidait à s'endormir définitivement des rupins en leur proposant un verre contenant un produit létal. Grâce à ses charmes, elle avait réussi à obtenir la composition de cette drogue et s'en était servie à des fins personnelles, ce qui bien évidemment l'avait obligée à se retirer du circuit. Romain faisait partie de cette même organisation des Nettoyeurs Internationaux Révolutionnaires, tenant le rôle de tour de contrôle.

Mais cette relative sérénité ne peut durer car s'ils ont été envoyés sur cette île, un peu comme des bannis, c'étaient bien pour les mettre sur une voie de garage. Ils ont atteint la date de validité de leur séjour, sur l'île et peut-être sur Terre.

José NOCE : Sniper au ventre.

Humour noir garanti pour cette nouvelle concoctée par José Noce qui n'oublie pas qu'il est aussi artiste-peintre. Un texte qui ressemble à ses toiles, plein de fureur et de couleurs. Et qui cache sous la douceur factice d'une terre promise une volonté sans faille, quelle que soit l'adversité. Et dans les moments les plus tragiques, on s'aperçoit parfois que l'on peut compter sur un ami dont on ignorait l'existence.

José NOCE : Sniper au ventre.

Il vous est fortement conseillé de visiter le site de José Noce et de vous ébaubir devant ses créations.

A lire mes chroniques concernant : Snipper Bleu et Villa Confusione, une nouvelle et un roman de José Noce.

 

José NOCE : Sniper au ventre. Série Sniper. Collection Noire Sœur. Editions Ska. 1,49€.

Partager cet article
Repost1

commentaires

L
Bonjour Oncle Paul,
J'ai du retard dans mes visites, j'essaie de lire un peu plus. J'ai tellement de retard dans mes lectures. 47 ans de retard durant lesquels je lisais juste pour m'endormir. Boulot oblige. Je vais passer pour celui-là, je ne suis pas très féru de série noire et je viens de finir un Pelecanos. Une autre fois peut-être.
Amitiés
Le Papou
Répondre
O
Bonjour Papou
Ce n'est qu'une nouvelle, une vingtaine de page environ, mais chacun ses goûts. Tu t'amuseras peut-être plus avec Pierre Véry dont je viens de poster une chronique.
Amitiés

Présentation

  • : Lectures de l'Oncle Paul
  • : Bienvenue dans la petite revue de la littérature populaire d'avant-hier et d'hier. Chroniques de livres, portraits et entretiens, descriptions de personnages et de collections, de quoi ravir tout amateur curieux de cette forme littéraire parfois délaissée, à tort. Ce tableau a été réalisé par mon ami Roland Sadaune, artiste peintre, romancier, nouvelliste et cinéphile averti. Un grand merci à lui !
  • Contact

Recherche

Sites et bons coins remarquables