Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 septembre 2014 3 10 /09 /septembre /2014 12:33

Et pan sur les plumes !

 

Brice PELMAN : Les plumes du Paon.

Xavier Nicolas Derenne, plus connu dans les milieux littéraires sous les initiales de XND, après un passage à l'émission télévisée Epithète de Bernard Pavane, va peut-être enfin connaître la consécration avec l'obtention du Prix Alfred Sauguet, et, événement plus rémunérateur, voir quelques uns de ses romans adaptés pour la télévision.

Mais XND n'est qu'un imposteur. Ses romans ont tous été écrits par Mahieu, un nègre dont l'inspiration s'est tarie depuis quelques mois. Depuis Mahieu végète, privé de rentrée d'argent puisqu'il était payé au forfait. Pourquoi ne bénéficierait-il pas lui aussi de retombées pécuniaires largement méritées ?

Trop timoré il n'ose pas réclamer mais, poussé et même encouragé par son ami Loïc, Mahieu frappe à la porte de XND et lui demande un petit pourcentage, juste revendication estime-t-il.

Refus net et catégorique de la part de XND qui veut garder pour lui le beurre, l'argent du beurre et si possible le sourire de la laitière à défaut d'autre chose. Conseillé par Loïc et par Christine, la secrétaire-maîtresse de XND révoltée par cette attitude égoïste, Mahieu se décide à récupérer ses manuscrits enfermés dans le coffre-fort de l'écrivain et de lancer un pavé dans la mare aux magouilles littéraires. C'est sans compter sur les impondérables qui se déclenchent à l'improviste comme les giboulées de mars.

 

Brice Pelman signait avec ce roman son grand retour au Fleuve Noir, maison d'édition à laquelle il a donné de très bons romans comme In vino veritas, Un innocent ça trompe ou encore Le jardin des morts.

Après une superbe première page métaphorique, Pelman nous entraîne dans les coulisses des milieux et prix littéraires. Solidement construit, Les plumes du paon confirme un fois du plus qu'un roman peut se passer de scènes de violence gratuite et de parties de jambes en l'air complaisamment décrites. Il fait partie du Gotha des auteurs de romans policiers, ce qui ne l'empêche pas à l'instar des feuilletonistes du XIXème siècle de commettre parfois des pataquès du genre : de celui relevé page 15 : A dix huit heures trente, ce matin là... Mais Brice Pelman est homme de bon sens, pour preuve lorsqu'il écrit cet aphorisme souvent vérifié : Il ne suffit pas d'écrire des romans pour être célèbre, encore faut-il qu'ils soient lus.

Et parmi ceux qui ont participé à l'émission Apostrophe de Bernard Pivot, peut-être certains se reconnaîtront !

Brice PELMAN : Les plumes du Paon. Collection Crime Fleuve Noir N°20. Editions du Fleuve Noir. Parution février 1992. 224 pages.

Partager cet article
Repost0

commentaires

C
Salut Paul<br /> Un Brice Pelman vers sa dernière période, et un de ses meilleurs titres. Dans la même veine (sur l'édition, lire aussi &quot;Echec au mage&quot;. Amitiés.
Répondre
O
Bonjour Claude<br /> C'est vrai mais il est dommage que cette collection prometteuse fut envahie par trop de rééditions, ne laissant que peu de place aux nouveautés.<br /> Comme tu as pu le remarquer, je suis passer à la nouvelle version d'overblog, obligé car je ne pouvais plus importer d'images. Mais franchement, cette version est une catastrophe.... Je crois que je ne continuerai plus longtemps sur Overblog...<br /> Amitiés
P
Bonsoir Paul<br /> J'ai adoré ce bouquin et comme j'aime aussi Brice Pelman...<br /> Bonne soirée.<br /> Amitiés...
Répondre
O
Bonsoir Patrick<br /> Cela fait du bien de relire de temps en temps des classiques surtout lorsque, comme ici, ils griffent au passage une émission littéraire dont l'animateur n'aimait pas beaucoup la littérature policière. <br /> Amitiés

Présentation

  • : Lectures de l'Oncle Paul
  • : Bienvenue dans la petite revue de la littérature populaire d'avant-hier et d'hier. Chroniques de livres, portraits et entretiens, descriptions de personnages et de collections, de quoi ravir tout amateur curieux de cette forme littéraire parfois délaissée, à tort. Ce tableau a été réalisé par mon ami Roland Sadaune, artiste peintre, romancier, nouvelliste et cinéphile averti. Un grand merci à lui !
  • Contact

Recherche

Sites et bons coins remarquables