Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 janvier 2012 1 16 /01 /janvier /2012 14:01

Le 16 janvier 1989, décédait Pierre Boileau du duo Boileau-Narcejacpierre-qui-tremble.jpg.

En hommage, je vous propose de découvrir ou redécouvrir ce roman.
Dans le train qui l’emmène à Ouessant, villégiature privilégiée de vacances amplement méritées, André Brunel, commissaire de son état, est fortement intrigué par les agissements suspects d’un voyageur. Furtivement celui-ci ouvre les portes des compartiments, jette un coup d’œil à l’intérieur, puis les referme passant au compartiment voisin. Un manège qui ne peut qu’éveiller l’instinct suspicieux d’un policier. André Brunel suit l’indélicat personnage et bien lui en prend car cela lui permet de sauver la vie d’une jeune femme subissant les assauts de l’homme.
Un ticket de train appartenant à l’agresseur incitera notre commissaire à renoncer à des vacances en solitaire et à enquêter au château de La pierre qui tremble, destination de Denise Servières, la voyageuse, et propriété du père de son fiancé, Jacques de Kervarech. Denise est à nouveau agressée et André Brunel s’installe à demeure au château qui est le théâtre de faits troublants. L’un des moindres étant la disparition quasi magique d’un personnage réfugié dans une salle de bain, fermée de l’intérieur et dont toutes les issues sont gardées.
Ce roman, qui date de 1934, démontre tout l’attrait qu’avait Pierre Boileau pour les romans d’énigme, mais aussi pour les romans feuilletons dans lesquels s’illustrèrent Gaston Leroux, Souvestre et Allain, et bien d’autres. Des romans qui privilégiaient l’action, le mystère, l’ambiance, l’insolite, et qui exigeaient de la part de leurs auteurs une imagination fertile et débordante. Des romans qui n’avaient pour prétention que de divertir le lecteur et qui y réussissaient pleinement. L’humour, l’angoisse, la note fleur bleue, les leçons de courage, les invraisemblances parfois, étaient au rendez-vous. Les auteurs de romans d’aventures ne se posaient pas de questions. Ils essayaient de créer un imaginaire dans lequel le lecteur plongeait avec délices.
Pierre BOILEAU : La pierre qui tremble. Collection Les Maîtres du Roman Policier. Le Masque jaune N° 1938.

Partager cet article

Repost 0
Published by Oncle Paul - dans La Malle aux souvenirs
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Les Lectures de l'Oncle Paul
  • Les Lectures de l'Oncle Paul
  • : Bienvenue dans la petite encyclopédie de la littérature populaire. Chroniques de livres, portraits et entretiens, descriptions de personnages et de collections, de quoi ravir tout amateur curieux de cette forme littéraire parfois délaissée, à tort. Ce tableau a été réalisé par mon ami Roland Sadaune, artiste peintre, romancier, nouvelliste et cinéphile averti. Un grand merci à lui !
  • Contact

Recherche

Sites et bons coins remarquables