Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mai 2014 2 06 /05 /mai /2014 13:47

Apprendre la mort d'un ami, même si on ne le fréquente plus guère, cela vous secoue, surtout si c'est par le biais d'un article paru dans un journal local.

 

coups-de-lune.png


Grégoire Fine, associé et beau-père de Nathan Malocène dans leur agence de détective, est atterré et en colère en découvrant que son compagnon d'aventures Sébastien Bayart vient d'être sauvagement assassiné chez lui à Pont de Pany, hameau de la commune de Sainte Marie d'Ouches en Côtes d'or. Aussitôt Nathan et lui se précipitent au lieu dit et le spectacle n'est pas beau à voir. Un véritable capharnaüm. J'éviterai de donner trop de détails, mais sachez que face au cadavre de Sébastien est affalé le corps sans vie d'une baby-sitter qui apprenait également le Serbe à l'ancien militaire.

Les deux détectives sont reçus comme un chien dans un jeu de quilles par l'épouse du défunt. Elle connait parfaitement les relations qui existaient entre Fine et Sébastien qui avec deux autres compagnons ont participé à des opérations commando, notamment au Yémen. Toutefois Fine et Malocène aperçoivent une enveloppe adressée à S. Bayart, demeurant dans un autre hameau de Pont de Pany. Aussitôt ils pensent à une confusion, à une homonymie fatale. Leur prémonition est justifiée car ils découvrent chez Séraphin, l'homonyme, deux cadavres. Le maître des lieux et un inconnu. Tabassés, torturés, exécutés. Avant toute chose, ils inspectent les lieux. De nombreux magazines scientifiques, beaucoup de livres aussi, qui tous traitent de géologie et de domaines s'y rattachant. Ils relèvent également la présence d'une tripotée de cailloux, puis entrent dans un laboratoire dans lequel trônent de nombreux objets permettant d'analyser les pierres ou de s'adonner à des expériences qui pour le moment les laissent dans l'expectative. Dans un cabanon, d'autres pierres sont stockées dans une caisse sous lesquels ils trouvent un papier avec deux inscriptions qui se rapportent probablement à des dossiers informatiques. Enfin, grâce aux pièces d'identité et au livret de famille de Séraphin, ils apprennent que celui-ci possédait un fils, Georges, qui travaille actuellement comme médecin généraliste dans une maison médicale de Dijon.

Après avoir prévenu les policiers, ils rencontrent Georges Bayart, qui n'a quasiment pas revu son père depuis que celui-ci, selon le fils, a laissé mourir sa mère. Elle était atteinte de leucémie foudroyante et il s'est contenté de disposer autour de son lit des cailloux supposés contenir des particules magnétiques.

Les pierres s'avèrent magnétiques et les deux détectives s'intéressent aux magazines retrouvés chez Séraphin. Il y est question de Lune, de pierres magnétiques, de bactérie et d'un rédacteur qui se nomme Pierre Lunel. Alors commence pour Fine et Malocène un long périple qui va les emmener de Dijon à Clermont-Ferrand, où ils rencontrent la sœur et la nièce de Séraphin Bayart. Sylvie Pastor, la nièce, travaille comme directrice d'une résidence pour personnes âgées. Sa mère Aude Alvéra y est pensionnaire depuis trois ans, depuis un accident vasculaire surnenu dans sa maison de Capbreton. C'est Séraphin qui devant donner une conférence sur les ressources des mers l'avait découverte inanimée. Aude Alvéra était assistante dentaire, officiellement, et magnétiseuse officieusement.

Ensuite ils se rendront à Poitiers, Bellac et autres lieux, et déjoueront quelques attentats, et connaitront de multiples aventures rocambolesques avant d'arriver enfin à la solution finale qui pourrait sembler invraisemblable sauf que, si le lecteur s'intéresse à la partie Mot de l'auteur, il trouvera quelques liens qui confirment que tout n'est pas qu'affabulation de l'auteur. L'enquête de Fine, qui tient à venger son ex-collègue et compagnon des Services Spéciaux, et non mercenaire comme l'affirme péjorativement l'épouse de Sébastien Bayart, est relatée par Nathan Malocène lorsque celui-ci est à la barre, et à la troisième personne lorsque Nathan n'est plus dans l'action. Cette enquête est conjointement menée par les deux détectives et par des policiers, les uns comprenant que les autres peuvent les aider à avancer dans la recherche de la vérité et plus efficacement que s'ils travaillent seuls.

Entre roman noir et science-fiction, Coups de Lune est un roman qui nous change de l'ordinaire et nous entraîne dans un univers lunaire. Les extrapolations concernant les ressources de la surface de notre satellite mais aussi des fonds marins ne sont pas si ubuesques que cela de même que les recherches concernant les pierres magnétiques ramenées par les premiers explorateurs américains en provenance de la Lune, ou autres bactéries. D'ailleurs pour s'en convaincre, il suffit d'aller sur le site de Science-Presse à l'article Une bactérie sur la Lune.

Pour rédiger ce roman, qui bien entendu est une fiction, Patricia Rappeneau a effectué de nombreuses recherches afin d'étayer son intrigue, la rendre crédible, mais pas ennuyeuse, bien au contraire. Sans entrer dans les détails techniques, Patricia Rappeneau conte une histoire qui tient la route, à défaut de vous emmener sur la Lune.

 

première enquêteL'on retrouvera avec plaisir Nathan Malocène dans Première enquête, un titre explicite et sa rencontre avec Grégoire Fine, ancien des Services Spéciaux. Une nouvelle qui est un peu le pilote de la série des Malocène et met en scène des personnages atypiques. Du moins celui de Grégoire Fine, Nathan Malocène étant un peu plus effacé mais non moins efficace.

 

 A lire également de Patrica Rappeneau :  Mission Malona et Mortelle guérison.

 

 

Patricia RAPPENEAU : Coups de Lune. Collection Rouge; Editions Ex Aequo. Parution le 26 mars 2014. 176 pages. 15,00€.

Première enquête. Editions Ex Aequo. 20pages. 4,00€.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Les Lectures de l'Oncle Paul
  • Les Lectures de l'Oncle Paul
  • : Bienvenue dans la petite encyclopédie de la littérature populaire. Chroniques de livres, portraits et entretiens, descriptions de personnages et de collections, de quoi ravir tout amateur curieux de cette forme littéraire parfois délaissée, à tort. Ce tableau a été réalisé par mon ami Roland Sadaune, artiste peintre, romancier, nouvelliste et cinéphile averti. Un grand merci à lui !
  • Contact

Recherche

Sites et bons coins remarquables