Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 janvier 2013 6 05 /01 /janvier /2013 08:48

N’est pas toujours celle que l’on croit…

 

place du mort


Le décès de sa femme Sylvie dans un accident de voiture indiffère presque Fabien Delorme. Le couple s'était enlisé dans un confort que rien ne devait troubler. Même pas l'arrivée d’un enfant. La seule fois que Sylvie s'était trouvée enceinte, elle avait eu recours à l'I.V.G. L'accident s'est produit près de Dijon, un endroit où elle n'était pas censée se trouver, et Sylvie était en compagnie de son amant. C'est ainsi que Fabien apprend qu'il est veuf et cocu en même temps.

Profitant de l'inattention du policier venu l'interroger, Fabien récupère l'adresse de la veuve de son rival. Tout en étant hébergé chez Gilles, un ami, Fabien piste Martine la veuve. La jeune femme est continuellement chaperonnée par une nommée Madeleine qui s'avère être la première épouse du mort. Fabien visite l'appartement de Martine en l'absence des deux femmes, les suit tout en essayant de ne pas se faire repérer. Il part en même temps qu'elles aux Baléares et alors qu'il se noie ayant présumé de ses forces, elles le repêchent.

Un bon moyen pour faire connaissance mais Madeleine n'apprécie pas l'intrusion de ce mâle, même s'il se présente sous une fausse identité. Martine et lui couchent ensemble et rentrés à Paris, ils se rencontrent souvent chez la jeune femme. Un jour Madeleine propose une virée en Bourgogne dans une maison isolée qu'elle possède. Ce n'est qu'un guet-apens. Elle a découvert la véritable identité de Fabien. Elle le menace d'une arme à feu et le blesse à la jambe. Martine, tout en le soignant, lui avoue avoir tué Madeleine et caché son corps dans le congélateur. Lorsqu'elle sort pour effectuer des courses ou autre, elle l'enferme à clé.

 

Cette histoire intimiste d'un homme velléitaire nous replonge dans l'atmosphère des romans écrits par les auteurs du Fleuve Noir des années cinquante à soixante-dix. On ne peut dire que la trame en elle-même soit novatrice mais la lecture de ce roman mettant en scène un personnage ordinaire, inconsistant, évoluant parmi d'autres individus tout aussi ordinaires, tient en haleine le lecteur. Pas de débordement de sang, de sexe, et c'est reposant dans une déferlante littéraire de tueurs en série, où la recherche du sensationnel prime parfois sur la construction.


A lire du même auteur : Les insulaires.

Voir égalment l'avis de Claude sur  Action suspense.


Pascal GARNIER : La place du mort. Editions Points Roman Noir. (Réédition des éditions Zulma et de Fleuve Noir). 6,30€. 168 pages.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Claude Le Nocher 06/01/2013 08:55

Pas de police scientifique avec ses fameux "experts", pas de serial killer bouzillant douze douzaine de mômes, pas de cador de la Crim' plus efficaces que cent Sherlock Holmes, et vous appelez ça
un polar ? Ben oui, justement, c'est une des belles facettes de la littérature policière que nous présenta là Pascal Garnier.
Amitiés, mon Paul.

Oncle Paul 06/01/2013 14:33



Bonjour Claude


Comme tu l'écris pas de police scientifique et autres ingrédients dont se gobergent bon nombre d'auteurs actuels. Mais des romans simples, intimistes, sans fioritures, comme en écrivaient Simenon
et Geaoges-Jean Arnaud dans sa période Les Jeudis de Julie, Le coucou, et autres oeuvres qui tenaient en haleine le lecteur


Amitiés



Le Papou 05/01/2013 13:44

Bouh ! Ça fait peur. En 2013 je n'essaierai plus de rencontrer de nouvelles personnes. On ne sait jamais à qui on a affaire. :-)

Le Papou

Oncle Paul 05/01/2013 18:26



Paroles de sage !


Amicalement



Patrick 05/01/2013 12:15

Oui vivement mardi , j'aime tellement lire Pascal Garnier....

Oncle Paul 05/01/2013 18:23



Les éditions Points ont également réédité La théorie du Panda et aussi l'excellent Lune captive dans un oeil mort, deux ouvrages que j'ai eu le plaisir de chroniquer sur ce blog le 05/01/2012 et
le 25/12/2011. Je dis ça, je dis rien comme dit l'autre...


Amités



Patrick 05/01/2013 10:07

Salut Paul

Entre toi et Claude , pas de répit....
Bon , je l'ai commandé , je l 'aurai mardi....
Bon week-end l'ami....(sère)
Amitiés...:)

Oncle Paul 05/01/2013 10:21



Bonjour Patrick


Entre Claude et moi existent de nombreux Points communs de lecture...


Vivement mardi ?


Amicalement



Présentation

  • : Les Lectures de l'Oncle Paul
  • Les Lectures de l'Oncle Paul
  • : Bienvenue dans la petite encyclopédie de la littérature populaire. Chroniques de livres, portraits et entretiens, descriptions de personnages et de collections, de quoi ravir tout amateur curieux de cette forme littéraire parfois délaissée, à tort. Ce tableau a été réalisé par mon ami Roland Sadaune, artiste peintre, romancier, nouvelliste et cinéphile averti. Un grand merci à lui !
  • Contact

Recherche

Sites et bons coins remarquables