Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 novembre 2012 5 16 /11 /novembre /2012 06:55

Avant BHL et DSK, il y eut HPL.

 

  moicthulhu_vignette-copie-1.jpg


L’auteur américain Howard Phillips Lovecraft est célèbre par ses romans de fantastique et d’horreur et malgré sa disparition en 1937, il vit toujours grâce à ses personnages issus d’un univers délirant. Cthulhu, Nyarlathotep, Azathoth, Yog-Sothoth ne sont pas des inconnus même auprès de ceux qui ne connaissent qu’approximativement l’œuvre du maître de Providence.

Lovecraft aura inspiré de très nombreux romanciers, qui se nomment August Derleth, Robert E. Howard, Robert Bloch, Fritz Leiber, Clive Barker, Stephen King, John Carpenter, Stuart Gordon et bien d’autres dont Neil Gaiman qui signe ici une nouvelle sur l’origine de Cthulhu.

Neil Gaiman n’avait que vingt-sept ans lorsque ce texte a paru pour la première fois dans la revue Dagon, mais auparavant il avait lu voracement les écrits de Lovecraft, il les avait ingérés et digérés avant de restituer son univers dans la lignée de son prédécesseur et mentor, même s’il a ironisé sur les outrances du style lovacraftien.

Alors les inconditionnels de Lovecraft ne pourront que se réjouir de pouvoir lire cette nouvelle accompagnée d’une introduction présentant Neil Gaiman, et une lettre datant d’avril 1987 parue dans la même revue Dagon. Les autres, qui connaissent peu ou prou Lovecraft, mais désirent aborder l’œuvre avec cette petite mise en bouche. Et ils ne seront pas désarçonnés car grâce aux nombreuses et indispensables notes du traducteur, Patrick Marcel, ils pourront se faire une idée convaincante de l’imaginaire lovecraftien et du talent de Gaiman.

Petit extrait afin de vous mettre l’eau à la bouche et l’esprit en émoi :

Je n'ai jamais connu mes parents. Mon père a été dévoré par ma mère sitôt qu'il l'a eu fécondée et elle, à son tour, a été dévorée par moi, à ma naissance. C'est mon premier souvenir, d'ailleurs. M'extirper de ma mère, avec son goût faisandé encore sur mes tentacules...»

 

Il est bon de préciser que la revue Dagon, emprunte son titre à une œuvre de Lovecraft datant de 1917, de même que la maison d’édition Clef d’argent est également le titre d’une œuvre qui date de 1926.

Et bien évidemment vous en saurez plus en rendant visite aux éditions de La Clef d’argent qui proposent de très nombreuses petites perles, romans, nouvelles, études et essais.


Neil GAIMAN : Moi, Cthulhu. Collection FHTAGN2 ; éditions de la Clef d’argent. 56 pages. 5€.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Les Lectures de l'Oncle Paul
  • Les Lectures de l'Oncle Paul
  • : Bienvenue dans la petite encyclopédie de la littérature populaire. Chroniques de livres, portraits et entretiens, descriptions de personnages et de collections, de quoi ravir tout amateur curieux de cette forme littéraire parfois délaissée, à tort. Ce tableau a été réalisé par mon ami Roland Sadaune, artiste peintre, romancier, nouvelliste et cinéphile averti. Un grand merci à lui !
  • Contact

Recherche

Sites et bons coins remarquables