Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 novembre 2012 2 06 /11 /novembre /2012 14:34

Attention au mal de l'air !


whale


En cette fin d’année 2065, la France et les autres états de la planète sont complètement exsangues économiquement. D’un côté, dans les villes, vivent des habitants retranchés sur eux-mêmes, se nourrissant chichement du produit des Fermes Urbaines, et du troc effectué par quelques téméraires. L’électricité est fournie par des générateurs alimentés à la force du mollet et des bonnes volontés qui pédalent sur de vieux vélos. L’argent n’existe plus, et pour acheter quoi ? Derrière les remparts érigés afin de canaliser toute tentative d’invasion survivent en bandes plus ou moins organisées les Hors-murs. Des meutes de chiens revenus à l’état sauvage traînent aux alentours.

Tom Costa est l’un de ces troqueurs. Il se déplace à bord d’un petit ULM antédiluvien, partant de Pontault, en Seine et Marne, pour se rendre à Meaux, Melun ou Coulommiers. Il en profite pour aller saluer, et plus si cela lui est possible, son amie San. Au retour d’une de ses missions, Tom tombe en panne alors qu’il est presque arrivé à Pontault. Il atterrit en catastrophe et son engin est définitivement hors service. Selon toute vraisemblance, le mécanicien lui a empli le réservoir avec du carburant frelaté. Il doit rejoindre sa base à pied et les embûches ne manquent pas. Il parvient à déjouer les pièges mais parvenu dans les faubourgs il est agressé et dévalisé.

Il ne se démoralise pas pour autant quoi que Rinaldo le maire de la commune et son fils Joao ne soient pas avares de reproches. Heureusement Tom retrouve avec plaisir ses amis Armand et Miki dit le Kid. Armand est un boulimique de livres-papiers, et il est comme un père pour Tom. Quant à Miki, c’est encore un gamin, presqu’un frère. Tom reporte son affection sur eux, car il a perdu son véritable frère il y a déjà quelques années. C’était un pilote émérite mais il n’a plus donné de ses nouvelles, peut-être parce qu’un malheur lui est arrivé.

Miki est comme tous les jeunes adolescents. Il aime jouer avec les gamins de son âge, ceux des bidonvilles environnants, pourtant des lieux malfamés. Un soir il n’est pas rentré à l’heure et Tom ainsi qu’Armand s’inquiètent. A l’aide de quelques bonnes volontés ils partent à sa recherche et selon toute vraisemblance Miki se serait égaré dans des tunnels qui auraient été construits, des décennies auparavant, pour le métro. Enfin, persévérant et ne voulant pas croire à la disparition prématurée de son jeune ami, Tom parvient à localiser Miki. Dans l’espèce de grotte où il est réfugié Miki a trouvé des vieilles cantines contenant des aliments lyophilisés ainsi que des armes. Tom ramène Miki à la surface mais seul Armand est mis au courant de cette découverte qui pourrait alimenter les convoitises et provoquer des émeutes.

Un vieil ULM est restauré de bric et de broc, baptisé Canard Boiteux, car une nouvelle mission attend Tom. Des Noirs ont été aperçus bivouaquant dans la forêt proche provoquant un début de panique. Les Noirs sont des guerriers en provenance du Nord et s’ils sont surnommés ainsi c’est à cause de leur apparence vestimentaire, de leurs uniformes noirs élaborés. Une invasion qui met en émoi toutes les petites villes de Seine et Marne : Pontault, Meaux, Melun, Coulommiers. Certaines de ces cités possèdent des appareils volants, en mauvais état, et Tom est chargé de recruter et former des pilotes et des mécaniciens. Après des réparations de fortune la grande aventure commence et les péripéties, retournements de situations, attaques diverses font florès.

Roman d’anticipation et d’aventures, Les étoiles s’en balancent ne peut laisser indifférent car au-delà de la fiction, se posent quelques questions aux lecteurs. En effet chaque chapitre, ou presque, est précédé d’extraits de dépêches issues de support divers et relatant des événements qui se sont déroulés à la fin des années 2030 début 2040. Tout est lié aux débordements capitalistes, l’argent-roi gère le monde et le recensement chiffré des pauvres explose. Petit exemple :

L’état en faillite n’est plus en mesure de verser les retraites. Les fonds de pension privés s’effondrent faute de cotisants. Nos vieux se suicident, se clochardisent. Certains en arrivent à des extrémités regrettables, comme le braquage !... Les forces de l’ordre, déjà vidées de leur substance par les plans d’austérités successifs, sont au bord de la suffocation. Les fonctionnaires, ne touchant plus leur salaire, certains commencent à louer leurs services aux agences privées…

Bien évidemment ceci n’est qu’une fiction, une anticipation dans un contexte économique qui entre en déliquescence, mais si ce problème n’est qu’évoqué dans le roman, il en est le ressort principal. Il est à l’origine d’un très bon roman d’aventures, vivantes, alertes, et par certains moments j’ai cru plonger dans des péripéties aériennes à la Biggles du Captain W.E. Johns dans un univers médiéval. Mais ce n’était qu’une impression, car l’univers de Laurent Whale lui appartient en propre. Et il serait bien évidemment exclu de rapprocher l’origine de cette aventure à ce qui se déroule de nos jours.

 


Laurent WHALE : Les étoiles s’en balancent. Editions Critic, collection Trésors de la Rivière Blanche. (Réédition de Collection Blanche N° 2081 ; Rivière Blanche). 23,90€.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

TLe Papou 08/11/2012 20:23

Tout de suite le verbe qui fâche ! Prêter !

Le Papou

Oncle Paul 09/11/2012 15:22



C'est vrai car j'ai prêté des livres auxquels je tenais et qui n'ont jamais réintégré ma bibliothèque



Le Papou 07/11/2012 19:17

Peut-être devrais-tu ?

le Papou

Oncle Paul 08/11/2012 16:33



As-tu du temps à me prêter ?


Merci d'avance



Le Papou 07/11/2012 16:56

Après ''La ballade de Lila K.'' dont j'ai regretté l'absence d'explications sur ce qui s'était passé. Peut-être celui-là me les donnera-t-il ?

Le Papou

Oncle Paul 07/11/2012 17:32



Peut-être Papou, mais je ne peux l'affirmer car je n'ai pas lu le livre de Blandine Le Callet... Dommage ?



Pyrausta 06/11/2012 16:58

Bien évidemment exclu de faire un quelconque rapprochement.
Je note..

Oncle Paul 07/11/2012 16:13



Toute ressemblance avec des événement passés, présents ou à venir ainsi que qu'avec des personnages ayant existé, existant ou à naitre serait pure fortuite. Quoi que...



Présentation

  • : Les Lectures de l'Oncle Paul
  • Les Lectures de l'Oncle Paul
  • : Bienvenue dans la petite encyclopédie de la littérature populaire. Chroniques de livres, portraits et entretiens, descriptions de personnages et de collections, de quoi ravir tout amateur curieux de cette forme littéraire parfois délaissée, à tort. Ce tableau a été réalisé par mon ami Roland Sadaune, artiste peintre, romancier, nouvelliste et cinéphile averti. Un grand merci à lui !
  • Contact

Recherche

Sites et bons coins remarquables