Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 février 2013 6 02 /02 /février /2013 08:13

peste-ecarlate.jpg


Jack London, l’auteur de Croc Blanc, de Jerry dans l’île, de Mickaël chien de cirque, livres qui ont fait les délices de notre enfance, Jack London, l’auteur des Vagabonds du rail, du Vagabond des étoiles, de l’Amour de la vie et surtout de Martin Eden, Jack London, rationaliste, humaniste, protestataire, révolté, poète, fut aussi un visionnaire, sans pour autant entrer dans l’extravagance des romans dus à la plume de Herbert George Wells ou de Jules Verne.

Il n’extrapole pas sur des inventions, il se contente de jeter un regard critique sur la société et d’anticiper le comportement du genre humain après une catastrophe. Cette catastrophe n’est qu’une maladie contagieuse, mortelle, aux effets spectaculaires et rapides. Michel Tournier, dans sa postface la compare au Sida, mais rien n’empêche de penser qu’il ne puisse s’agir d’une émanation nucléaire déclenchée et propagée accidentellement ou d’une arme biologique utilisée dans des conditions indéterminées et malencontreuses.

Cette maladie, appelée la Peste écarlate, frappe toutes les parties du globe, toutes les couches de la société, et rien ni personne n’est épargné. C’était en 2013 et seuls quelques survivants, réfractaires aux gènes mortels, réussissent à préserver un semblant de civilisation dans ce retour inexorable à la préhistoire.

Soixante ans plus tard, sur une plage californienne, grand-père raconte à ses petits-enfants l’arrivée de ce fléau, ses ravages, le comportement lâche ou héroïque de ses concitoyens face à ce mal inconnu. Il tente de transmettre son savoir, ses connaissances, mais les gamins ne comprennent pas tout ce que ce vieux professeur d’université essaye de leur enseigner et chahutent volontiers le vieillard. Ce qui ne les empêchent, ni les uns ni les autres, d’échafauder des projets pour l’avenir proche ou lointain. Et tandis que Grand-père aimerait que les jeunes tirent une morale pacifique de cette apocalypse, ceux-ci retombent dans les travers de l’humanité et se partagent déjà le monde en une trilogie dominatrice.

Récit d’anticipation, La peste écarlate est une parabole sur la fin du monde, mais ce n’est qu’un roman et une fois le livre lu et refermé, combien en ont tiré ou en tireront les enseignements, combien en déchiffreront les clés. Ce n’est pas lorsque le mal est fait qu’on en calcule les conséquences mais les vieux démons ne sont pas morts pour autant. La roue tourne inexorablement toujours dans le même sens. Sa révolution l’amène à son apogée pour mieux l’entraîner dans l’ornière.

Tous les jours, nous sommes confrontés à de telles distorsions scientifiques : médicaments exploités à des fins qui ne sont celles pour lesquelles ils étaient conçus, problème avec les ondes radioélectriques jugées sans risque mais dont la nuisance n’a pas été analysée, désherbants, pesticides et autres produits phytosanitaires utilisés sans réelless études objectives et impartiales, la liste est longue, je vous laisse le soin de la compléter.


Jack LONDON : La peste écarlate. Collection Babel poche N° 42. Editions Actes Sud. Postface de Michel Tournier. Traduction de Louis Postif. 128 pages. 6,60€.

Partager cet article

Repost 0
Published by Oncle Paul - dans La Malle aux souvenirs
commenter cet article

commentaires

Librairie Soleil Vert 02/02/2013 18:01

C'est un toute petite maison d'édition à petit tirage. J'en ai encore quelques uns en dépôt vente.
Je te mets le lien de ma chronique ici. Si ça t'intéresse tu n'auras qu'à me le faire savoir.
http://www.librairiesoleilvert.com/article-30001333.html
Bise

Oncle Paul 04/02/2013 11:35



Merci pour l'info


Je suis allé sur le site éditeur et j'ai vu qu'ils avaient réimprimé ce livre. A bientôt



Librairie Soleil Vert 02/02/2013 11:27

Ce livre fait partie de mes futurs lectures. Toutefois ce regard "après coup" des générations futures me fait penser à "La saison de la colère" de Claude Ecken qui anticipe la montée des eaux en
Camargue dans une cinquantaine d'années et qui nous projette à cette époque en nous offrant la perception de nos "héritiers" sur ce que nous leur laissons maintenant. Un message tourner vers le
présent, mais qui en tiendra compte ? Jack London visiblement avait déjà fait un constat peu réjouissant.

Oncle Paul 02/02/2013 15:30



Bonjour


Oui, la réflexion sur l'avenir n'est généralement pas très optimiste. Dans quelle collection le livre de Claude Ecken ? Je ne l'ai pas en Fleuve Noir. Merci


Bonne journée



Présentation

  • : Les Lectures de l'Oncle Paul
  • Les Lectures de l'Oncle Paul
  • : Bienvenue dans la petite encyclopédie de la littérature populaire. Chroniques de livres, portraits et entretiens, descriptions de personnages et de collections, de quoi ravir tout amateur curieux de cette forme littéraire parfois délaissée, à tort. Ce tableau a été réalisé par mon ami Roland Sadaune, artiste peintre, romancier, nouvelliste et cinéphile averti. Un grand merci à lui !
  • Contact

Recherche

Sites et bons coins remarquables