Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 août 2013 2 20 /08 /août /2013 08:03

Hommage à Howard Philips Lovecraft, né le 20 août 1890.

 

night-ocean.jpg


Le nom de Howard Philips Lovecraft est indissolublement lié à celui de Cthulhu et autres monstres issus de divinités malignes. Pourtant son œuvre n’est pas essentiellement composée à partir de ces créations qui marquèrent sa production littéraire.

Pour preuve ce recueil de nouvelles intitulé Night Ocean, titre éponyme de la première de ces nouvelles mais aussi la plus longue.

L’intérêt de ces courts récits, souvent de jeunesse, est important car il éclaire l’œuvre lovecraftienne. Et l’intérêt est double puisqu’il permet de découvrir que Lovecraft n’était dépourvu ni d’humour ni d’érudition.

Jugés comme mineur par S.T. Joshi, le préfacier de ce recueil, ce sont pourtant des textes accomplis qui sont présentés aux lecteurs. Et des textes mineurs, il en faut pour pouvoir savourer des textes dits majeurs.

Que ce soit dans L’Histoire du Nécronomicon, dans Ibid ou encore dans Douce dame Ermangarde ou le cœur d’une paysanne, le plaisir de la découverte est intact. Ce sont comme des bouffées de fraîcheur dans une œuvre principalement axée sur l’angoisse.

night-ocean1.jpgD’autres petits joyaux sont au sommaire de ce recueil. Des textes écrits en collaboration avec R. H. Barlow mais surtout Le défi d’outre-espace rédigé par Catherine L. Moore, Abraham Merritt, H. P. Lovecraft, Robert E. Howard et Frank Belknap Long, texte qui est au Fantastique ce que L’Amiral Flottant est à la littérature policière.

Le défi d’outre espaceest évidemment inégal dans sa conception et seuls Lovecraft et Howard tirent leur épingle du jeu. Mais Night Ocean n’est pas uniquement réservé à un certain type de lecteurs. C’est une source d’inspiration et en même temps une leçon pour les auteurs débutants. En effet Le livre de Raison recense non seulement les clés des trames, des idées qui peuvent donner matière à des récits d’épouvante, mais c’est aussi un mode d’emploi pour la rédaction de ces récits.

Oserais-je ajouter que celui qui fut surnommé le Solitaire de Providence est la providence des solitaires !


Howard P. LOVECRAFT : Night Ocean et autres nouvelles (The Night Ocean. Belfond 1986. Traduction de Jean-Paul Mourlon). Collection Fantastique, éditions J’ai Lu N°2519. Dernière édition février 2005. 250 pages. 5,00€.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Les Lectures de l'Oncle Paul
  • Les Lectures de l'Oncle Paul
  • : Bienvenue dans la petite encyclopédie de la littérature populaire. Chroniques de livres, portraits et entretiens, descriptions de personnages et de collections, de quoi ravir tout amateur curieux de cette forme littéraire parfois délaissée, à tort. Ce tableau a été réalisé par mon ami Roland Sadaune, artiste peintre, romancier, nouvelliste et cinéphile averti. Un grand merci à lui !
  • Contact

Recherche

Sites et bons coins remarquables