Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 avril 2014 3 09 /04 /avril /2014 09:47

La Roumanie, pays de toutes les convoitises !

 

Arion.jpg

 

Le 6 janvier 1992, se déroule un entretien entre le responsable du KGB Mikhaïel Sergheevitch Tchervenko et le nouveau Président de la Russie, Arkadi Feodorovitch Matouchine. Matouchine, qui a remplacé l'homme arborant une tache sur le crâne, et qui s'enfile des verres de vodka plus facilement que s'il s'agissait d'eau minérale, est en colère. La chute du mur de Berlin deux ans et quelques mois auparavant puis l'éclatement de l'empire russe en autant de satellites indépendants sont comme une épine dans le pied de l'ours russe. Et pour l'heure sa vindicte s'adresse à l'encontre de la Roumanie dont la récente indépendance l'agace. Ceausescu est mort, il a été remplacé par Ion Ilescu, le fondateur du Front de salut national. Matouchine désire ardemment que la Roumanie réintègre le giron russe et pour cela il imagine une machination machiavélique.

Michael_I_of_Romania_by_Emanuel_Stoica.jpgAlors que le roi Michel 1er de Roumanie, destitué depuis 1947 et vit en Suisse, avait été interdit de séjour pour la Noël 1991, Matouchine désire l'inviter pour les célébrations de Pâques qui doivent se dérouler à la mi-avril. Il sait pertinemment que dans le cœur des Roumains, Michel 1er tient encore une grande place, et si le souverain décédait dans un attentat, cela provoquerait des troubles qui permettrait à la Russie d'annexer le pays. La mission doit être confiée à un tueur expérimenté qui opérera sur le sol roumain.

Fred Colter, surnommé l'homme aux mille visages, vit à Beverly Hills et il est considéré par ses voisins comme un homme tranquille. Il est vrai qu'il ne fréquente pas grand monde. Et lorsqu'il quitte son domicile il s'entoure d'un maximum de précautions, comme lors de son voyage à Las Vegas où il doit récupérer de nouvelles instructions. Un contrat cher payé mais son commanditaire a les reins solides. Il possède une solide réputation : consciencieux, méticuleux, fiable.

A Sharjah, près de Dubaï, Al Kerim se réveille, une jolie blonde à ses côtés. Elle l'avait abordé la veille au soir alors qu'il dînait. Ils avaient mangé à la même table et elle s'était présentée comme venant de Russie, désireuse de devenir riche. Au petit matin, il rétribue largement ses bons et loyaux services nocturnes puis la laisse dans le lit. Ce qu'il ignore, et en réalité ces services n'étaient pas si loyaux, c'est qu'elle émarge auprès des services secrets israéliens, le Mossad. Elle le suit, ayant changé d'apparence, et si elle n'a pas tout à fait réussi le travail pour lequel elle est rémunérée, ce dont l'un des ses chefs se plaindra par la suite, elle découvre toutefois un secret qui était bien gardé. En effet, Al Kerim, soupçonné d'être un terroriste sans qu'aucune preuve puisse établir ses participations dans des attentats, possède un frère jumeau Al Abhaz. Le mystère est levé, mais pas celui de leur nouvelle mission qui doit les conduire en Roumanie, des opérations de représailles dictées par leurs responsables islamistes. Ils doivent venger la mort de Ceausescu, le dictateur roumain de sinistre réputation.

A Bucarest, le sénateur Turicu fulmine, comme à son habitude. Surnommé la Colombe carnivore, à cause de son appétit et de sa voracité pour l'argent et le pouvoir, il s'est enrichi sous le régime dictatorial. Et depuis l'installation du nouveau régime, il se présente comme un défenseur intègre. Mais l'habit ne fait pas le moine, et en réalité il pratique à grande échelle la corruption et le chantage, devenant un chef de parti redoutable. Il est abordé par un homme qui lui propose de convaincre le président roumain d'inviter officiellement le roi déchu. Turicu renâcle puis accepte lorsque l'homme lui confie qu'en échange il aurait la possibilité de devenir président.

 

Après le KGB, le Mossad, le SRI, les services secrets roumains, entre bientôt la CIA dans la danse et tout cela donne un roman détonant et détonnant. Avec une logique et un machiavélisme implacable, George Arion, dont c'est le premier roman traduit en France, construit une intrigue à la John Le Carré. En quatrième de couverture il est précisé qu'il lorgne également du côté de Tom Clancy, mais n'ayant pas lu de roman de cet auteur américain, je ne m'engagerai pas dans cette voie.

Ce roman d'espionnage et de politique fiction date de 1997 et a été réédité en Roumanie en 2008 sous un autre titre. Il était donc ancré dans l'actualité lors de sa première édition, puisque, après une première visite en 1992, le roi Michel 1er recouvre sa citoyenneté roumaine en 1997, après l'arrivée du nouveau président Emil Constantinescu. Aujourd'hui cet aspect politique est bien loin de nos préoccupations, mais il n'en reste pas moins que ce roman se présente comme un témoignage d'une époque perturbée. Et les récents événements ukrainiens, et auparavant les manipulations et les tentatives de rapprochement ou d'annexion de la Tchétchénie et les turbulences subies par d'autres pays, anciens satellites de l'empire soviétique, prennent encore plus de reliefs.

 

 

George ARION : Cible royale (Nesfârşita zi de ieri, 1997 ; réédité sous le titre Sah la rege en 2008. Traduit du roumain par Sylvain Audet-Gӑinar). Editions Genèse. Parution le 13 février 2014. 256 pages. 22,50€.

Partager cet article

Repost0

commentaires

George Arion 04/05/2014 08:45

Merci pour la reponse. Peut-etre une autre fois. Amitie.

Oncle Paul 04/05/2014 09:28



Je l'espère !


Amitiés



George Arion 30/04/2014 10:52

Bonjour! Je serai a Paris le 24 mai pour La nuit de la litterature. On pourrait se rencontrer? Merci. George Arion

Oncle Paul 01/05/2014 16:17



Hélas, je suis désolé mais j'habite loin de Paris et nepourrais m'y rendre à cette époque


Bien à vous



George Arion 12/04/2014 15:15

Merci beaucoup pour votre presentation.

Oncle Paul 13/04/2014 11:45



Mais c'est moi qui suis honoré de votre visite et de votre appréciation


Bien à vous



Alex-Mot-à-Mots 09/04/2014 14:52

Un pays d'importance stratégique.

Oncle Paul 10/04/2014 10:03



Tourné vers l'Ouest mais convoité par l'Est... Tout comme l'Ukraine pour des raisons économiques



Présentation

  • : Les Lectures de l'Oncle Paul
  • : Bienvenue dans la petite revue de la littérature populaire d'avant-hier et d'hier. Chroniques de livres, portraits et entretiens, descriptions de personnages et de collections, de quoi ravir tout amateur curieux de cette forme littéraire parfois délaissée, à tort. Ce tableau a été réalisé par mon ami Roland Sadaune, artiste peintre, romancier, nouvelliste et cinéphile averti. Un grand merci à lui !
  • Contact

Recherche

Sites et bons coins remarquables