Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 août 2014 4 28 /08 /août /2014 08:25

Hommage à Frédéric Fajardie né le 28 août 1947

 

frivolitacs-dun-siacle-dor-.jpg

 


Avec l'âge, Fajardie se serait-il assagi ? Ses envies d'hécatombes se seraient-elles diluées avec le temps ? On serait à même de le penser à la lecture de son dernier roman Frivolités d'un siècle d'or dans lequel les cadavres se comptent sur les doigts d'une main. Nous sommes loin des romans dans lesquels les cadavres s'échelonnaient au fil des pages comme des points de suspension. Mais Fajardie reste fidèle à ses principes, à ses thèmes. L'antifascisme, l'ambiguïté avec le parti communiste, la Seconde Guerre Mondiale, la haine des forces de l'ordre.  

Une haine viscérale, une appréhension du costume que l'on pourrait assimiler propre à celui qui a quelque chose à se reprocher. Il ne méprise pas, il tape à tons raccourcis, comme s'il devait assouvir une vengeance.  

Se réservant le beau rôle, Manuel, le narrateur, journaliste intègre (projection de Fajardie ?) est sélectionné par des membres obscurs d'une non moins obscure Centrale de réprouvés du communisme, afin d'écrire une biographie sur mesure. A tort ou à raison, Manuel peul se demander s'il est tombé dans un traquenard organisé par des espions en rupture de ban, dans un asile, une maison de retraite pour taupes vieillissantes, ou chez des paranos obsédés par les démons staliniens, marxistes léninistes. Faut-il en rire ou en pleurer ?

L'idéal n'est plus tout à fait ce qu'il était. La terre tourne mais les doctrines perdurent, inadaptées aux besoin du moment cette communauté internationale qui regroupe quelque part dans la banlieue nord de Paris, sous la bénédiction d'une vieille descendante d'industriel qui a mis à leur disposition maison fajard10.jpgbourgeoise, parc immense et manufacture en ruine, cette communauté d'anciens chefs de la police politique en provenance de Russie, d'Allemagne, de Grèce, d'Algérie, cette communauté se supporte depuis des décennies, jouant à troubler le contre-espionnage en émettant en plein champ des messages codés concentrés. La dissension existe dans ce groupe et les suicides organisés rythment la renaissance d'un Panzer échoué en 1944, rescapé de la bataille de Normandie.

Fait divers international et intemporel sur fond de tragi-comédie, Frivolités d'un siècle d'or confirme 1e démarquage, de plus en plus net, de Fajardie avec le roman policier. Une coupure profonde soulignée par la perte de l'H, initiale du deuxième prénom de Frédéric Fajardie. Une H qui passe à la trappe à cause de deux F faits. 

Chronique écrite en mars 1992.

 

A lire également du même auteur : Patte de velours.

 

Frédéric FAJARDIE : Frivolités d'un siècle d'or. Editions Julliard. Première parution Mars 1992. Réédition Julliard septembre 1999.

Partager cet article

Repost 0
Published by Oncle Paul - dans La Malle aux souvenirs
commenter cet article

commentaires

Patrick 28/08/2014 11:00

Bonjour Paul...
Comme je ne connais pas , Je viens d'acheter : 'Le souffle court' , j'espère que c'est un bon choix...
Amitiés
Bonne journée ....

Oncle Paul 29/08/2014 16:29



Bonjour Patrick


Celui-là je ne l'ai pas lu ! Alors j'espèreque sera un bon choix...


Amitiés



Présentation

  • : Les Lectures de l'Oncle Paul
  • Les Lectures de l'Oncle Paul
  • : Bienvenue dans la petite encyclopédie de la littérature populaire. Chroniques de livres, portraits et entretiens, descriptions de personnages et de collections, de quoi ravir tout amateur curieux de cette forme littéraire parfois délaissée, à tort. Ce tableau a été réalisé par mon ami Roland Sadaune, artiste peintre, romancier, nouvelliste et cinéphile averti. Un grand merci à lui !
  • Contact

Recherche

Sites et bons coins remarquables