Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 mai 2013 3 15 /05 /mai /2013 11:10

Lorsque la drogue envahit le Limousin

 

 sanglante.jpg

 

Ce jour là pourrait être un jour comme les autres pour le lieutenant de police Gabriel Marcini. Réveillé par sa femme, quoi qu’il prétende avoir entendu la sonnerie de l’engin posé sur la table de nuit, ébauche de rapprochement charnel vite interrompu par l’arrivée de leur fille Manon, cinq ans. Petit-déjeuner rapide, un bisou de la part de Patricia, son épouse qui lui passe la main dans les cheveux, aïe, il ressent une petite douleur, une bosse apparemment, mais rien de grave, puis c’est le départ pour le commissariat.

Gabriel a débuté à Paris, puis a été muté à Villeneuve d’Ascq, mais depuis deux ans il travaille à Tulle, d’où est originaire sa femme Patricia. En bon mari, il a accédé aux souhaits de sa femme, retourner près de ses proches. Il s’y plait et se sent intégré dans sa nouvelle localité. Arrivé sur place il est immédiatement convoqué chez le commandant André Roman, lequel lui apprend une mauvaise nouvelle. Le témoin d’un triple meurtre qui a eu lieu dans une espèce de blockhaus derrière la gare et était plongé dans le coma, a été assassiné durant la nuit dans son lit d’hôpital. Pourtant il était sous la surveillance d’un gardien de la paix, qui lui-même a été blessé. Marco, le défunt, était l’indic de Marcini et il devait sortir du coma prochainement et être en état de parler et faire des révélations importantes. Tout tombe à l’eau, et il va falloir reprendre l’enquête à zéro. En effet le triple meurtre concernait trois trafiquants de drogue et retrouver une piste ne va pas être aisé.

Direction l’hôpital en compagnie de son ami Laurent, lui-même lieutenant de police, afin d’auditionner une aide-soignante en poste lors du drame. Il demande à ce que des agents surveillent la jeune femme afin de la protéger d’éventuelles représailles de la part de celui ou ceux qui ont commis le forfait dans l’hosto, au cas où ils penseraient avoir été aperçus. Et il fait bien.

Ses relations avec Patricia sont tendues. Il en impute la faute à sa femme, mais celle-ci n’en pense pas moins. Elle ne le reconnait plus. Il est devenu agressif, susceptible, colérique. Mais peut-être est-ce le mal de tête insistant et récurrent qui le rend ainsi. Et puis il doit s’attacher à démanteler une filière de drogue qui importe de la Black Dream, une drogue encore plus nocive et dévastatrice que toutes celles déjà sur le marché. Mais il semble que la drogue ne soit pas la seule destructrice et que ceux qui sont derrière n’hésitent pas à employer les grands moyens.

 

Ce petit roman, par la taille, nous renvoie à quelques décennies en arrière par la façon de construire l’intrigue. Ceux qui ont été surnommés les petits maîtres du polar, André Lay, Peter Randa, Pierre Latour, Claude Joste, James Carter et bien d’autres ne sont pas loin. Mais ce roman se démarque par l’activité même de l’auteur qui est lui-même policier et a connu un parcours professionnel identique à son héros. Mais pas familial, je précise. Les scènes dans le commissariat, pour avoir été vécues ,n’alourdissent pas l’histoire. Elles sont juste placées en arrière-plan, afin de donner du tonus au roman. Témoin cet épisode dans lequel le commandant André Roman surprend quelques gars de son équipe en train de discuter comme des concierges au lieu de patrouiller dans les rues. Une petite pique lancée avec un sourire ironique, de l’humour corrézien comme il précise par la suite. Cela ne vous rappelle rien ?

Quand à l’épilogue, fort bien amené, il est logique et ne déconcertera pas le lecteur, pour peu qu’il ait relevé les quelques indices placés ici ou là.


Frank KLARCZYK : Sanglante vérité. Collection Le Geste noir n°34; Geste éditions. 224 pages. 11,90€.

challenge régions

Partager cet article

Repost0

commentaires

Frank Klarczyk 17/05/2013 22:04

Bonjour Mr Maugendre, ou dois-je vous appeler 'oncle Paul', ce qui me fait vraiment envie après avoir lu votre chronique. Ce petit message afin vous remercier pour votre article plutôt flatteur et
ô combien motivant. Amicalement, Frank Klarczyk

Oncle Paul 18/05/2013 15:04



Bonjour


Oncle Paul me convient fort bien...


Mais il ne faut pas vous reposer sur vos lauriers...et j'attends la parution de votre prochain roman avec une certaine fébrilité...


Bien à vous


 



Alex-Mot-à-Mots 16/05/2013 10:36

Idéal pour la challenge région de Lystig.

Oncle Paul 16/05/2013 17:39



Voui Alex, d'aailleurs j'en ai quelques uns en réserve


Amitiés et à bientôt



Pierre FAVEROLLE 15/05/2013 20:59

Salut Paul, je vais bientôt lire celui là, et j'ai lu Chez Geste Noir Roulette charentaise qui est un bon polar aussi. Il semblerait que cette maison d'édition fasse du bon boulot. A suivre.
Amitiés

Oncle Paul 16/05/2013 17:39



Bonjour Pierre


De très nombreuses "petites" maison d'éditions de province nous proposent des romans avec pour seule prétention de nous faire découvrir une région, mais pas calquée sur un quelconque guide
touristique, et nous proposent des romans de fort bonne tenue dont le principe majeur est de permettre l'évasion et le plaisir de la lecture.


Amitiés



Claude Le Nocher 15/05/2013 20:13

Salut Paul
"Corrèze, ton univers impitoya-a-bleu" ?
Ah, ça y va là-bas les trafics de tomme de Rilhac, de Figou, de pavé corrézien, de feuille du Limousin, de gour noir, de briquette du Ventadour, et autres drogues fromagères locales ! Y a intérêt à
c'que les flics jouent au shérifs, pour réprimer les odieuses racailles causant ces trafics ! La crème du crime est limougeaude, yes!
Non, je ne me moque absolument pas, car je m'amuse autant d'intrigues situées en Nord-Pas-de-Calais, en Corse, en Bretagne ou dans le Bas-Berry. Des polars généralement très sympas.
Amitiés.

Oncle Paul 16/05/2013 17:36



Bonjour Claude


Sans oublier les pommes et la viande du Limousin comme nous le rappelle si souvent la pub... mais nous n'allons pas en faire tout un fromage...Quoique, je retrournerai bien en Corrèze  et
dans le Limousin, pour quelques dégustations.


Amitiés



Présentation

  • : Les Lectures de l'Oncle Paul
  • : Bienvenue dans la petite revue de la littérature populaire d'avant-hier et d'hier. Chroniques de livres, portraits et entretiens, descriptions de personnages et de collections, de quoi ravir tout amateur curieux de cette forme littéraire parfois délaissée, à tort. Ce tableau a été réalisé par mon ami Roland Sadaune, artiste peintre, romancier, nouvelliste et cinéphile averti. Un grand merci à lui !
  • Contact

Recherche

Sites et bons coins remarquables