Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mai 2014 7 11 /05 /mai /2014 17:55

Certains se prennent vraiment pour des personnages importants !

 

fouassier2.jpg


La découverte d’un cadavre au pied d’un mausolée, et plus précisément au Panthéon, cela fait désordre. Normalement les dépouilles gisent à l’intérieur, pas à l’extérieur. Et puis le Panthéon, ce n’est pas le premier reposoir venu.

Le macchabée reposait sur un banc, poignardé à l’aide d’un objet pointu, genre pic à glace, et sur sa poitrine était épinglé un mot, une sorte de poème arithmétique en référence à Diophante considéré comme le père de l’algèbre. Le cadavre était placé dans la crypte du mathématicien Lagrange.

Pour le commandant Gaspard Cloux, attaché au 36 quai des Orfèvres, cette énigme se révèle un excellent dérivatif pour ses problèmes familiaux. Sa femme Clara est décédée quatre ans auparavant dans un accident de la route et depuis il se culpabilise. Ses beaux parents gardent sa fille Estelle, mais les regards qu’ils portent sur lui sont lourds d’accusation. Il leur rend visite en fin de semaine et trop souvent la sarabande infernale des démons qui font le sabbat dans sa boite crânienne perturbe les rares journées des retrouvailles.

Un deuxième cadavre est découvert au cimetière du Père-Lachaise, le corps d’une femme accroché au caveau de Gaspard Monge, autre éminent mathématicien. Un petit mot accompagnant la dépouille comporte une liste de chiffres. Ces rébus n’inspirent guère Cloux et Matthieu Van Phuoc, un stagiaire dont il a la charge, mais de leur résolution pourrait venir la solution. Les recherches dans la vie privée des défunts permettent d’envisager quelques pistes, ainsi que l’enregistrement vidéo des caméras placées au Panthéon.

Bouchereau, le premier défunt, était un homosexuel notoire et son dernier amant en date, un certain Nouredine Choukry qui le fréquentait depuis un plus d’an est actuellement introuvable suite à une dispute. Il semblerait que ce n’était pas l’amour qui avait attiré ce compagnon, mais l’argent. Aurélie Franval, la morte du cimetière, était connue pour ses mœurs libres, n’hésitant pas à aguicher les mâles, passant de l’un à l’autre comme on change de slip, soulevant le gibier sur des sites de rencontres. Ce ne sont pas leurs frasques qu’ils avaient en commun, mais leur spécialité professionnelle, les chiffres. L’un était professeur de math en retraite, l’autre ingénieur météorologue. Lorsque le jeune président fantasque d’un club d’énigmes mathématiques avertit les policiers qu’un paquet contenant un livre a été déposé dans sa boite aux lettres, un embryon de piste est susceptible de se dégager. Seulement il faut interpréter correctement les indices, sinon c’est le fiasco. D’autant que le patron de la brigade de Gaspard Cloux veut, exige des résultats rapides, sa promotion de fin de carrière en dépendant.

Malgré un titre quelque peu rébarbatif qui peut laisser penser que l’intrigue sera absconse et aride, ce roman laisse la part belle aux jeux de l’esprit, sans que les neurones du lecteur soient par trop sollicités. L’intrigue est solide, habilement menée, avec en fond d’histoire, ce que je ne qualifierai pas d’effet de mode mais de coïncidence curieuse, les problèmes familiaux de l’enquêteur. Epouse décédée dans un accident de la route, et un enfant sur les bras, de préférence une fille afin de mieux rendre ambigus les relations.

Seul petit hic dans ce récit par ailleurs maitrisé, c’est le regard posé sur les homosexuels. S’il ne s’agissait que du commun des mortels, on pourrait penser que si l’un des personnages est homophobe, cela fait partie des réalités quotidiennes et que tout un chacun est confronté à ce genre d’opinions négatives. Mais que cela soit exprimé par un homosexuel lui-même, cela sonne faux. L’auteur se substitue à son personnage, et ce genre de remarque gêne, provoque de fausses notes comme des reliquats de chiures de mouches sur un miroir récemment nettoyé.


Eric FOUASSIER : Morts thématiques. Pascal Galodé Editeurs. Parution le 5 novembre 2009. 320 pages. 17,90€.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Les Lectures de l'Oncle Paul
  • Les Lectures de l'Oncle Paul
  • : Bienvenue dans la petite encyclopédie de la littérature populaire. Chroniques de livres, portraits et entretiens, descriptions de personnages et de collections, de quoi ravir tout amateur curieux de cette forme littéraire parfois délaissée, à tort. Ce tableau a été réalisé par mon ami Roland Sadaune, artiste peintre, romancier, nouvelliste et cinéphile averti. Un grand merci à lui !
  • Contact

Recherche

Sites et bons coins remarquables