Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 avril 2014 3 16 /04 /avril /2014 14:29

Le retour aux fondamentaux !

 

Queen.jpg


Agé de soixante-trois ans et jeune retraité de la police new-yorkaise, l'inspecteur Richard Queen a décidé de passer quelques semaines chez le couple Pearl, son ami et policier lui-même Abe et sa femme Beck. Queen est veuf depuis plus de trente ans, son fils Ellery est en voyage en Europe à la recherche d'idées pour ses prochains romans, alors il profite des beaux jours pour se reposer près d'un lac du Connecticut. Face à l'endroit où il réside se dresse Nair Island, surnommée Million-Nair Island, que six propriétaires se partagent.

Au cours de l'une de ses promenades à bord d'un canot à moteur Queen fait la connaissance de Jessie Sherwood. Il redoute de ne pas avoir assez d'essence pour effectuer le trajet retour et il demande à la jeune femme s'il peut se servir à la pompe de ses patrons. Miss Sherwood est la nurse de Michael Humffrey, un bambin âgé de quelques mois. Elle -même n'a que cinquante ans à peine et Richard Queen lui en donne quarante. Ce n'est pas flatterie de sa part car il est vrai que Jessie ne parait pas son âge. Peut-être parce qu'elle n'a jamais été mariée, son fiancée médecin étant décédé durant la guerre. Et elle a trouvé cet emploi car madame Humffrey ne souhaitait pas confier le bébé à n'importe qui. Jessie est infirmière diplômée mais surmenée à cause de son travail à l'hôpital. Ces présentations faites ils se quittent bons amis et se proposent de se revoir. Ce sera plus vite qu'ils le pensent.

Ronald Frost, le neveu d'Humffrey vient passer le week-end d'Independance Day, un 4 juillet, mais c'est un jeune homme qui tète volontiers la bouteille et se montre jaloux envers Michael. Il a un besoin urgent de liquidités mais son oncle refuse de le dépanner. Il part en colère et le soir même quelqu'un tente d'enlever le gamin en s'introduisant dans la chambre à l'étage à l'aide d'une échelle. Jessie entend du bruit et s'élance rapidement dans la pièce. Mais c'est juste pour apercevoir une vague silhouette qui s'enfuit. La police est alertée et Abe Pearl est chargé de l'affaire. Comme Queen n'a rien de spécial à faire et que le travail d'enquêteur lui manque, il décide d'aider son ami. Les soupçons se portent immédiatement sur Ronald, mais celui-ci a disparu.

Quelques jours plus tard, Michael est retrouvé mort dans son lit. Selon les premières constations il serait mort étouffé par un oreiller que sa mère aurait disposé contre le bois du lit afin qu'il ne se cogne pas la tête. Funeste mesure. Seulement Michael est un enfant adopté par les Humffrey. Et selon Jessie, quelque chose ne colle pas, entre ce qu'elle a aperçu dans la pénombre au moment de la découverte du petit corps, puis quelques heures après lorsque les constatations sont effectuées par le docteur. L'affaire est grave et l'inspecteur Queen se retrouve dans son élément.


queen2.jpgPour mener son enquête non officielle à bien, Queen de retour à New-York tout comme la famille Humffrey, est obligé de faire appel à d'anciens collègues à la retraite pour l'aider dans des recherches et les filatures qui s'ensuivent. Dans quelles conditions le petit Michael a-t-il été adopté ? Qui est sa mère utérine ? Qui a servi d'entremetteur entre la parturiente et les parents adoptifs ? Autant de questions plus quelques autres auxquelles il faut absolument fournir une réponse s'il veut découvrir le coupable.

Une intrigue simple et efficace, toutefois assez tarabiscotée pour dérouter le lecteur, car les prétendants au meurtre ne manquent pas. Le tout en à peine deux-cents pages, dans un rythme enlevé, qui ne manque pas d'émotion et de sentimentalisme bon enfant. Et il est bon de retrouver une enquête classique dans laquelle le côté fleur bleu apporte une note sensible. Entre Jessie Sherwood et Richard Queen s'établit une forme d'amitié qui devient bientôt un sentiment amoureux. Pourtant tous deux possèdent, malgré leur âge, beaucoup de pudeur, et ils n'osent se déclarer. Peut-être justement à cause de leur âge et de leurs antécédents conjugaux perturbés par la disparition d'un être aimé alors qu'ils étaient encore jeunes. Et il est de bon goût de ne pas assister à une coucherie dès le premier jour de la rencontre, ce que n'hésitent à provoquer les romanciers de nos jours qui mettent la charrue avant les bœufs, les taureaux devrais-je plutôt écrire dans ce cas de figure.


Ellery QUEEN : Le cas de l'inspecteur Queen (Inspector Queen's Own Case - 1956. Traduction révisée de S. LECHEVREL; Première parution Collection Un Mystère N°336 - 1957). Collection Polar Bibliomnibus, éditions Omnibus. Parution le 10 avril 2014. 198 pages. 9,00€.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Le Papou 19/04/2014 21:57

Une vieille affaire, de vieux souvenirs !
Amitiés
Le Papou

Oncle Paul 20/04/2014 11:29



Des souvenirs agréables !


Amitiés



Présentation

  • : Les Lectures de l'Oncle Paul
  • : Bienvenue dans la petite revue de la littérature populaire d'avant-hier et d'hier. Chroniques de livres, portraits et entretiens, descriptions de personnages et de collections, de quoi ravir tout amateur curieux de cette forme littéraire parfois délaissée, à tort. Ce tableau a été réalisé par mon ami Roland Sadaune, artiste peintre, romancier, nouvelliste et cinéphile averti. Un grand merci à lui !
  • Contact

Recherche

Sites et bons coins remarquables