Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 janvier 2013 2 29 /01 /janvier /2013 08:45

Il faut se méfier des journaux intimes !

 

4-fils.jpg


En effectuant quelques travaux de rangement dans la penderie de sa maîtresse, Jeanie, la jeune bonne de la famille March, découvre dans la doublure d'un manteau un journal intime. La teneur de ce cahier l'horrifie. L'un des quatre enfants, des quadruplés âgés de bientôt de dix-huit ans, avoue sadiquement avoir brûlé vive une fillette et y avoir pris du plaisir. Un forfait qu'il renouvelle à l'occasion en changeant de manière de procéder à l'élaboration de chacun de ses meurtres. S'il se met en scène dans ses mémoires, il a garde de se nommer. Est-il Jack, Starck, Clark ou Mark ?

Au fur et à mesure de sa lecture, Jeanie apprend qu'à l'origine les quatre garçons étaient des quintuplés, Zack ayant été noyé par son assassin de frère.

Le jeu du chat et de la souris s'engage entre Jeanie et le meurtrier inconnu, car celui-ci s'est rendu compte que quelqu'un lisait sa triste prose et qu'il s'agissait de Jeanie. Le seul recours de la pauvre fille est de démasquer le coupable, sachant pertinemment que personne ne voudra la croire sans preuve.

La famille March jouit d'une réputation d'honorabilité même si le docteur succombe parfois aux appâts faminins et si sa femme se cloître chez elle. Quant à Jeanie, elle sort de prison et possède la fâcheuse tendance à ingurgiter les alcools de son employeur.

Jeanie écrit elle aussi son journal afin de mettre au clair ses idées car dans son angoisse naissante elle est bien près de penser qu'elle est victime d'un dédoublement de la personnalité, se demandant si ce n'est point elle le tueur. L'assassin se met à la persécuter moralement et Jeanie pourtant en permanence sur le qui-vive ne peut percer son identité.

 

Brigitte Aubert, au travers de ces deux manuscrits qui s'imbriquent à la perfection, en complément l'un de l'autre, distille le suspense avec un art consommé, se révélant une digne émule de ses consœurs britanniques. L'angoisse et l'horreur montent progressivement en un crescendo haletant et la chute est fort bien amenée.

Publié pour la première fois en juin 1992, dans la collection Seuil Policiers, j’écrivais à l’époque : C’est le livre de l'été par une jeune femme qui pourrait devenir l'une des Reines du crime françaises. Cette prédiction ne s’est pas démentie et depuis Brigitte Aubert a toujours écrits des romans intéressants, jouant dans tous les registres, ou presque de la littérature policière.


Brigitte AUBERT : Les quatre fils du Docteur March. Editions Points, collection Thriller. 6,60€.

Partager cet article

Repost 0
Published by Oncle Paul - dans La Malle aux souvenirs
commenter cet article

commentaires

Pyrausta 31/01/2013 18:47

Pour moi, c'était "la mort des bois " qui m'a séduite.

Oncle Paul 31/01/2013 19:47



C'était le quatrième si je me souviens bien...



Pyrausta 31/01/2013 17:00

J'adore B.Aubert mais celui ci je ne l'ai pas lu..Grave erreur que je vais réparer rapidement.

Oncle Paul 31/01/2013 18:45



C'était son premier roman, et depuis je suis fan...



zazy 30/01/2013 19:35

J'avais beaucoup aimé "le souffle de l'ogre", cruel à souhait, mais jouissif

Oncle Paul 31/01/2013 14:18



Oui moi aussi


Une plongée dans l'univers des contes pour enfants revus pour des adultes. Je ne sais pas s'il a été réédité en poche. Cela vaudrait le détour. A bientôt Zazy


Amitiés



Le Papou 29/01/2013 22:07

À connaître.Déjà 20 ans.
Le Papou

Oncle Paul 30/01/2013 08:49



Eh oui Papou, déjà vingt ans mais enocre de beaux jours et de beaux titres en perspective


Amitiés



zazy 29/01/2013 18:28

Brigitte Aubert et le jeu du cruel !!

Oncle Paul 30/01/2013 08:48



Oui Zazy et j'ai bien envie de ressortir une autre chroniques plus axée sur le suspense mais tout autant machivélique. Vous avez-dit Cruel ? comme c'est cruel !



Alex-Mot-à-Mots 29/01/2013 11:44

Le titre ne me tentait pas (je n'ai pas aimé le roman jeunesse éponyme). Mais bon, je vais revenir sur ma première impression.

Oncle Paul 29/01/2013 14:29



Bonjour Alex


Titre presque éponyme puisque je suppose que tu te réfères aux Quatre filles du docteur March (récemment retraduit en Quatre filles du Pasteur March) de Louise May Alcott. Un roman qui a été
publié pour la première fois en 1868 donc il date un peu en effet, quoique certains romans traversent les siècles sans en pâtir.


Amitiés.



Présentation

  • : Les Lectures de l'Oncle Paul
  • Les Lectures de l'Oncle Paul
  • : Bienvenue dans la petite encyclopédie de la littérature populaire. Chroniques de livres, portraits et entretiens, descriptions de personnages et de collections, de quoi ravir tout amateur curieux de cette forme littéraire parfois délaissée, à tort. Ce tableau a été réalisé par mon ami Roland Sadaune, artiste peintre, romancier, nouvelliste et cinéphile averti. Un grand merci à lui !
  • Contact

Recherche

Sites et bons coins remarquables