Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 mars 2020 1 23 /03 /mars /2020 05:03

Quelques bonnes nouvelles en ces temps

de morosité !

Gilles VIDAL : De but en noir.

Afin passer le temps agréablement, seul et sans importuns près de soi, rien de mieux que de lire un long roman ou une courte nouvelle. Selon l’humeur du moment et du temps qui nous est imparti pour nous adonner à ce plaisir solitaire.

La nouvelle est un genre méprisé en France, parait-il. Pourtant que de nouvellistes de talents ce genre littéraire compte en notre pays attaché à la Culture (si si !). Les lecteurs lambdas, comme nous je précise, pas nos édiles snobinards qui seraient incapables de citer un seul nom d’auteur sans en référer à leur secrétaire ou chauffeur.

Gilles Vidal s’inscrit parmi les écrivains talentueux pouvant tremper leur plume dans n’importe que genre et en retirer une petite perle en quelques pages. Le Noir, l’Erotisme, l’Humour, le Fantastique, l’Anticipation lui vont si bien. A chacun ses goûts, surtout si l’on aime panacher les plats épicés proposés.

Certaines de ces nouvelles ont déjà été publiées par ailleurs, chez Ska éditeur dans des versions numériques, mais, sans vouloir offenser Miss Ska, le papier c’est autre chose. C’est sensuel. Et les chroniques de ces nouvelles, vous pouvez les retrouver sur ce blog, mais ne vous inquiétez pas, je vous fournis gracieusement les liens.

 

Donc parcourons cet ouvrage et attardons-nous sur quelques textes :

Bar Zarb nous suggère de devenir plus vieux de quelques années. Zarb est ce que l’on pourrait qualifier de vieux dégueu à la Reiser. Il vit, si l’on peut appeler cela vivre, dans une bicoque délabrée, au milieu des immondices, avec un chat étriqué, malingre. Mais Zarb n’est pas inactif, surtout lorsqu’il faut dépanner un copain, contre bel argent sonnant et trébuchant. Bien évidemment. Un style littéraire bien de notre époque dans lequel se reconnaitront bien des adolescents mais les vieux comme moi ne s’y retrouvent guère.

Un coup d’essai bien arrosé pour Séverine Bourdin, c’est l’occasion de prendre une autre identité que la sienne. Elle se nomme dorénavant Eléonore Maillard, jeune commissaire de police en proche banlieue parisienne. Mais une affaire la mande en province, du côté de Cognac, car un vol y a été commis. Un vol particulier et l’histoire ne manque pas de saveur.

On part ? C’est l’histoire d’un mec qui fait la connaissance d’une fille magnifique, Dinah, dans une boîte. Elle est belle, Dinah, et elle lui fait tant d’effet qu’au bout de quelques danses il lui propose de sortir. Dinah l’emmène chez elle en voiture, qui n’est pas une Panhard.

De l’autre côté pourrait être une fable pastorale car le narrateur quitte la ville de Markszbourg et ses bas-fonds, après s’être retrouvé à la rue, fuyant un quotidien délétère. Il retrouve goût à la vie dans une campagne apaisante et est surpris par une jeune femme saine, une artiste qui l’invite à admirer ses œuvres en bois flotté.

Enfin Come in terme pourrait n’être qu’une histoire banale n’était que procéder à une simple miction peut simplifier la vie, posséder ses bons et mauvais côtés, selon le besoin et l’exigence des protagonistes.

 

Vous pouvez retrouver au hasard dans ce blog les chroniques consacrée à Maty, Plus mort tu meurs, A la gorge, Revival en cliquant tout simplement sur le titre que vous désirez découvrir.

 

Sommaire :

Maty

Plus mort tu meurs

A la gorge

Bas Zarb

Un coup d'essai bien arrosé

On part ?

De l'autre côté

Revival

Come in terme

 

Et n’oubliez pas : pour lutter contre le connard à virus, mieux vaut lire !

 

Gilles VIDAL : De but en noir. Nouvelles. Editions La Déviation. Parution 20 mars 2020. 126 pages. 12,00€.

ISBN : 979-1096373291

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Les Lectures de l'Oncle Paul
  • : Bienvenue dans la petite revue de la littérature populaire d'avant-hier et d'hier. Chroniques de livres, portraits et entretiens, descriptions de personnages et de collections, de quoi ravir tout amateur curieux de cette forme littéraire parfois délaissée, à tort. Ce tableau a été réalisé par mon ami Roland Sadaune, artiste peintre, romancier, nouvelliste et cinéphile averti. Un grand merci à lui !
  • Contact

Recherche

Sites et bons coins remarquables