Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 décembre 2018 2 18 /12 /décembre /2018 05:39

Une ligne à ne pas franchir !

Laurence GOUGH: Ligne dure

Oscar Peel et Pat Nash, pris de panique à la vue d'une vedette de police, ont jeté par-dessus bord leur cargaison, soit environ vingt kilos d'héroïne représentant la modique somme de 80 millions de dollars.

Le roi de la drogue à Vancouver, Gary Silk charge Franck, son garde du corps, et Nash d'abattre le fautif. L'exécution a lieu près d'un appontement et le corps balancé à l'eau. La voiture, accidentée, est laissée sur place. Les officiers de police Jack Willows et Claire Parker découvrent des impacts de balles, des traces de sang et une douille dans le véhicule abandonné. Un cadavre est retrouvé accroché à une pile de pont. L'autopsie et les relevés d'empreintes digitales permettent d'identifier le noyé. Il s'agit d'Oscar Peel. Willows et Parker se rendent chez la jeune veuve, une gamine de vingt ans qui allaite son enfant. Elle donne tous les signes d'une droguée.

Pendant ce temps, Paterson, le patron d'une entreprise de logiciels, est au bord de la faillite. Il entrevoit une solution à ses déboires lorsqu'il aperçoit deux gamins jouant avec un sachet de poudre. Se faisant passer pour un flic, il confisque le sac récupéré sur la plage. Il prend une chambre dans un hôtel minable et demande trois prostituées, partant du principe que sur les trois une au moins est droguée. Randall, le protecteur des filles, est intrigué et lui tire les vers du nez. Paterson propose la marchandise puis se rend compte qu'il est dans une nasse. Il tire sur Randall, le blesse et s'enfuit. Il épluche des coupures de journaux afin de connaître le nom d'un dealer notoire et relève le nom de Gary Silk. Franck et Nash font alliance. Franck déteste de plus en plus les manières odieuses de son patron. Il décide de l'éliminer et Nash par la même occasion. Nash de son côté est dans le même état d'esprit.

Une plaque de métal est retrouvée dans le sac ayant enveloppé le cadavre de Peel. Il s'agit de la base d'un trophée décerné lors d'un concours de squash. Renseignements pris auprès d'un professionnel, le trophée a été remis à Silk. Willows et Parker, débarquent accompagnés d'une quinzaine de policiers chez Silk, lequel est en compagnie de Franck et consorts. La fouille des hommes permet de trouver des armes dont celle qui a servi à tuer Peel.

 

Entre les démêlés d'un PDG en proie à des problèmes financiers, un roi de la drogue imbu de lui-même et méprisant les autres, un couple de policiers qui pratiquent esprit d'équipe et amitié complice pour ne pas dire amoureuse, et autres protagonistes, Laurence Gough propose des personnages à la limite de la caricature ou du pastiche.

Pourtant ils sont crédibles, tout comme l'est l'intrigue, qui maniée avec précision n'en possède pas moins un humour sous-jacent. Un roman qui se lit avec d'autant plus de plaisir qu'il ne convoie pas de message et les temps morts sont inexistants. Les personnages sont décrits en quelques lignes.

Un petit coup de griffe est destiné au passage envers les sportifs et leurs facultés intellectuelles, et le mauvais caractère de McEnroe qui semble la bête noire de Laurence Gough.

 

Laurence GOUGH: Ligne dure (Hot shot - 1989. Traduction de Laetitia Devaux). Collection Les Noirs N°26. Editions Fleuve Noir. Parution le 1er septembre 1997. 318 pages.

ISBN : 978-2265061781

Partager cet article

Repost0

commentaires

Serge 31 19/12/2018 00:18

Bonjour Paul.
Merci d'avoir exhumé cet auteur, très attachant. Hélas, seuls les quatre ou cinq premiers Willows et Parker ont été traduits...
Amitiés.

Oncle Paul 19/12/2018 11:37

Bonjour Serge
A ma connaissance 5 romans de la série ont été traduits : 4 dans cette collection et un chez Noésis en 2002. Plus un autre roman chez Denoël en 1991 : Tempête de sable. J'ai lu Mort à l'hameçon mais pas les autres. Encore une lacune de ma part alors que je les possède. Mais je suis un peu comme les éditeurs qui publient quelques ouvrages puis abandonnent l'auteur...
Amitiés et joyeux Noël plein de bons livres et de bonnes lectures.

Présentation

  • : Les Lectures de l'Oncle Paul
  • : Bienvenue dans la petite revue de la littérature populaire d'avant-hier et d'hier. Chroniques de livres, portraits et entretiens, descriptions de personnages et de collections, de quoi ravir tout amateur curieux de cette forme littéraire parfois délaissée, à tort. Ce tableau a été réalisé par mon ami Roland Sadaune, artiste peintre, romancier, nouvelliste et cinéphile averti. Un grand merci à lui !
  • Contact

Recherche

Sites et bons coins remarquables