Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 novembre 2018 1 26 /11 /novembre /2018 06:01

Sherlock Holmes creuse son sillon…

Jean-Claude BOLOGNE : Sherlock Holmes et le secret des lettres.

Sherlock Holmes, le plus fameux de tous les détectives, a été pastiché et parodié à maintes reprises, en bien ou en mal, et il continue à faire les choux gras de bon nombre d’auteur qui pensent que le public suivra uniquement sur le nom du célèbre locataire de Baker Street.

Parmi les derniers émules de Conan Doyle, Jean Claude Bologne s’attaque au mythe mais d’une façon particulière puisque Sherlock va se trouver confronté à des personnages aussi célèbres que Charles Cros, Rimbaud et quelques autres. Mais prenons par le début :

Tandis que sept victimes ont été dénombrées au Vatican en huit jours, atteintes de crise cardiaque, un cardinal, accompagné d’un représentant des forces de l’ordre rend visite à Sherlock. Il lui réclame une poterie antique volée au Saint Siège. Sherlock ne nie pas posséder ce vase qui n’est en fait qu’un tesson, au contraire il le remet à l’homme d’église. Celui-ci brise la relique, à la stupéfaction de tous, puis décède, victime lui aussi d’une crise cardiaque.

Heureusement Sherlock avait pris soin de photographier le débris sur lequel figuraient des sillons, tracés par le potier, ainsi qu’une inscription hébraïque. Et s’il s’agissait d’un sillon qui aurait été gravé à l’audition de la voix du Christ ? La réponse ne peut être donnée que grâce à l’aide de Charles Cros, inventeur du phonographe et spolié par l’industriel américain Edison. Voici pour Le Chanteur d’âme, premier volet de cette histoire.

Dans Le Testament de sable, alors que Sherlock s’instruit auprès des forces de police française, il s’intéresse à une curieuse affaire de testament qui aurait été dérobé dans un couvent de la région parisienne. Or une plainte similaire a été déposée par un certain Darasse, banquier, qui accuse les sœurs de détenir illégalement ce testament. Un testament destiné à Charles Cros déposé par un nommé Ducasse. Le fils de ce dernier est poète mais a écrit quelques années auparavant un livre sulfureux sous pseudonyme. Une étrange affaire qui permet à Sherlock de faire la connaissance de Charles Cros et côtoyer Lautréamont par le biais d’un livre blanc.

Quant à la dernière histoire, La rectificatrice, l’action se déroule toujours à Paris, dans le quartier de Montmartre, connu pour ses rapins et son cabaret du Chat Noir dont une des tables est réservée à un autre poète, Rimbaud. C’est également l’occasion de découvrir un étrange appareil que mettront au point les fameux frères Lumière.

 

Sherlock Holmes et le secret des lettres est un roman en trois parties dont les deux premières sont déjà parues séparément, qui ont subi quelques modifications afin d’obtenir un ouvrage homogène. Jean-Claude Bologne met en scène un héros connu de par le monde entier pour écrire un ouvrage qui privilégie plus les réflexions mystiques que l’action et les déductions qui ont fait la renommée du personnage de Conan Doyle.

Un pastiche intéressant qui nous offre la confrontation entre protagonistes fictifs et réels et qui dévoile une autre facette holmésienne, préfigurant entre autres, la passion de Conan Doyle pour le spiritisme.

Jean-Claude BOLOGNE : Sherlock Holmes et le secret des lettres. Editions du Rocher. Parution le 6 mars 2003. 192 pages.

ISBN : 978-2268045139

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Les Lectures de l'Oncle Paul
  • : Bienvenue dans la petite revue de la littérature populaire d'avant-hier et d'hier. Chroniques de livres, portraits et entretiens, descriptions de personnages et de collections, de quoi ravir tout amateur curieux de cette forme littéraire parfois délaissée, à tort. Ce tableau a été réalisé par mon ami Roland Sadaune, artiste peintre, romancier, nouvelliste et cinéphile averti. Un grand merci à lui !
  • Contact

Recherche

Sites et bons coins remarquables