Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 novembre 2018 6 10 /11 /novembre /2018 06:17

Logan roule pour vous !

Alexis AUBENQUE : 7 jours à River Falls.

Le soleil va bientôt se retrouver sous la ligne d’horizon, pourtant Tommy et son jeune frère Jeremy baguenaudent dans les bois, près d’un lac. Tommy n’est pas pressé de rentrer à la maison. Cela lui sera fatal. Une mauvaise rencontre, au mauvais moment, au mauvais endroit, et il sera retrouvé le lendemain, mort, écrasé, la nuque brisée. Tommy a été victime d’un chauffard qui a pris le temps de l’achever.

Pour Mike Logan, le shérif du comté de River Falls, dans l’état de Washington, il ne s’agit pas d’un banal accident. De minuscules particules de verre sont retrouvées, des débris provenant d’un phare. Jeremy est découvert un peu plus tard, le corps inanimé mais vivant. Le soulagement se fait sentir parmi les policiers, les hommes de la scientifique arrivés sur zone et les volontaires qui se sont proposés pour effectuer les recherches. Dont Finley qui en glissant dans une ravine a trouvé le jeune gamin. Finley est blessé et transporté à l’hôpital. Le gamin qui est dans le coma aussi.

C’est là que Leslie Callwin, journaliste au Daily River vient l’interroger afin de recueillir les dernières informations. Elle n’a qu’un but, pouvoir travailler un jour dans un grand journal de Seattle, et tous les moyens sont bons pour se faire un nom dans la profession.

Mais Logan n’est pas au bout de ses surprises, lui qui espérait trouver une vie calme et tranquille dans la petite cité, loin de tout ce qu’il avait connu comme turpitudes à Seattle. Et voilà que deux cadavres de jeunes filles viennent perturber son existence.

Sarah Kent, est en train de déjeuner en compagnie de quelques amies de l’université. Elle est encore chamboulée par la mésaventure du matin, lorsque Jennifer lui a pris ses vêtements alors qu’elle était sous la douche. Elle pensait être obligée de regagner nue sa chambre, mais elle les a récupèrés non sans s’être faite accusée de voleuse. Donc à la cantine elle apprend le décès de d’Amy Paitch et Lucy Barton dans des conditions horribles.

Sarah est choquée car les trois jeunes filles étaient très amies, deux ou trois ans auparavant, lorsqu’elles allaient au lycée de Silver Town, la petite ville qui les avait vu naître. Depuis leur arrivée à l’université, les liens s’étaient distendus pour des raisons qui leur sont propres. Et Sarah sort avec d’autres copines. Et des copains aussi, car ils forment une petite bande. Elle apprécie particulièrement l’un d’entre eux mais celui-ci est réticent. Il argue des fiançailles avec une jeune fille huppée et le respect qu’il doit à ses parents. Bref toutes bonnes (ou mauvaises) raisons pour se défiler.

Jessica Hurley, profileuse à Seattle est dépêchée sur place. Le passé de Mike Logan refait surface. Jessica, il la connait bien, trop bien même. Elle fut sa maîtresse mais les événements ont fait qu’ils se sont séparés. Et voilà qu’elle redéboule dans sa vie.

Sarah se rend auprès des services de Mike Logan afin de signaler ses accointances avec Amy et Lucy, mais Mike et ses adjoints sont persuadés qu’elle ne dévoile pas tout. Comme si elle tenait absolument à cacher un secret honteux. De plus Mike Logan est furieux car une taupe sévit dans son service. La journaliste Leslie Callwin est informée de faits, des révélations qui n’auraient jamais dû quitter les antres du commissariat.

L’enquête n’est pas de tout repos pour Mike Logan et ses adjoints, ainsi que pour Jessica, Sarah et quelques autres personnes qui suivent de près ou de loin cette enquête qui se révèle perverse. Les supposés coupables ne manquent pas, certains même se retrouvent au tapis. Et pourtant, si ce n’était que des leurres ?

 

Le tueur se joue des policiers, en particulier de Mike Logan, tout comme l’auteur se joue des lecteurs en les manipulant, proposant de fausses pistes, le menant là où il veut. Mais le tueur se fera rattraper par la patrouille, heureusement, tandis que le lecteur aime être manipulé.

Outre l’enquête, c’est pour Alexis Aubenque de mettre en opposition, mieux que le ferait peut-être un romancier américain car celui-ci ne pourrait échapper à ses convictions, des jeunes gens qui tout en étant amis se sentent proches des Républicains ou des Démocrates. Ce qui parfois les amène à se quereller verbalement.

On ne peut pas applaudir la mort de quelqu’un, même si cette personne était la pire des pourritures, dit-elle.

Les échanges sont parfois un peu vifs entre Sarah et ses ami(e)s mais il se trouve toujours quelqu’un, fille ou garçon, pour débloquer la situation par une pirouette orale.

Lisa comprenait les arguments de ses camarades, mais elle savait par ailleurs que la peine de mort ne servait absolument pas d’exemple, au contraire : elle institutionnalisait la mort.

Si les problèmes de couple pas encore formé avec Jessica Hurley taraude Mike Logan, ce sont parfois, et même souvent, leurs conceptions de mener l’enquête qui les oppose. Mike est un fonceur, qui réfléchit après coup, tandis que Jessica, de par son statut de psychologue est plus calme, posée, et analyse mieux les situations et les personnages.

Quant au personnage de Leslie Callwin, et de la plupart des journalistes à travers elle, Alexis Aubenque met en scène quelqu’un prêt à tout pour obtenir des informations, croustillantes si possible, afin des les jeter en pâture à la foule en délire qui ne demande qu’à lire les articles relatant les tares de la société, oubliant qu’eux-mêmes, ceux qui composent cette foule, sont dans le même panier. Un attrait morbide, une avidité de l’horreur dont ils oublient qu’elle les guette peut-être. A moins que ce soit dans un but de défense, de déni.

Et si le lecteur connait les liens existant entre Jessica Hurely, Mike Logan, Leslie Callwin et les autres protagonistes de cette histoire, grâce à la lecture des romans composant la suite et principalement la saison 2, il ressent une véritable addiction l’obligeant à s’impatienter devant la longueur de temps nécessaire à la parution de la suite des aventures de ses personnages préférés.

 

Le citoyen ordinaire est toujours mal à l’aise face à la police. Logan avait sa propre théorie là-dessus. D’après lui, tout le monde est porteur de secrets peu avouables.

 

Quand les lois sont injustes, il est du devoir de tout citoyen de ne pas les respecter.

 

Alexis AUBENQUE : 7 jours à River Falls. Saison 1 – Episode 1. Réédition Editions Bragelonne Poche Thriller. Parution 17 octobre 2018. 408 pages. 7,90€.

ISBN : 979-1028110505

Partager cet article

Repost0

commentaires

Serge 31 10/11/2018 23:05

Bonjour Paul.
Depuis le temps que j'en lis ici et là du bien, il va falloir que je m'y mette. A lire dans l'ordre, je suppose, non?
Amitiés.

Oncle Paul 11/11/2018 15:40

Bonjour Serge
Chaque livre est indépendant, chaque roman possédant sa propre intrigue, mais les personnages, comme dans toutes sagas, évoluent et l'on peut mieux suivre leur parcours en les lisant depuis le début. Mais pour autant on n'est pas perdu si l'on prend en cours de route.
Amitiés

Présentation

  • : Les Lectures de l'Oncle Paul
  • : Bienvenue dans la petite revue de la littérature populaire d'avant-hier et d'hier. Chroniques de livres, portraits et entretiens, descriptions de personnages et de collections, de quoi ravir tout amateur curieux de cette forme littéraire parfois délaissée, à tort. Ce tableau a été réalisé par mon ami Roland Sadaune, artiste peintre, romancier, nouvelliste et cinéphile averti. Un grand merci à lui !
  • Contact

Recherche

Sites et bons coins remarquables