Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 août 2018 6 18 /08 /août /2018 09:48

Je serai pendu demain matin

Ma vie n'était pas faite

Pour les châteaux…

Christian JACQ : L’énigme du pendu.

Depuis qu’il est en retraite, l’ex inspecteur-chef Higgins apprécie la vie au grand air, la culture de ses roses, les balades à pied dans la campagne et la forêt environnantes.

Mais découvrir à la nuit naissante un pendu accroché à un vénérable chêne surnommé Le Juge éternel, n’est guère réjouissant. D’autant que les indices abondent et lorsqu’on sait qu’abondance de biens nuit…

Dans la poche droite du mort, une bible reliée cuir sur laquelle sont gravées des initiales, une lame du jeu de tarot représentant le Pendu, les bottes du mort astiquées et reluisant de façon presqu’indécente, un bouquet de bruyère séchée dépassant de sa pochette. Enfin, au pied du chêne, une chaise aux trois pieds torsadés et dont le dossier est constitué de deux énormes cornes pointues le long desquelles grimpent des diables à la queue fourchue.

Sacrée mise en scène pour un suicide, à moins qu’il s’agisse d’un meurtre rituel, le plus difficile à élucider.

Scott Marlow, superintendant à Scotland Yard, qui venait tout bonnement et ingénument d’inviter Higgins à Londres pour une remise de décorations se verra ipso facto embauché. Donnant-donnant.

Scott Marlow aide Higgins dans son enquête et le couvre auprès des autorités locales, et Higgins, malgré sa répugnance, accepte de se déplacer à Londres et faire acte de présence à la cérémonie des médailles.

 

Dans cette enquête qui fleure bon le terroir, l’humidité et le pudding à la graisse de bœuf, le fantastique frôle le quotidien. Higgins et Marlow sont amenés à interroger des personnages inquiétants, obtus, bornés, ou en complète opposition avec la vie quelque peu rétrograde du village.

Thomas Lingham, le forgeron irritable, Agatha Herald, l’institutrice-infirmière, Roger Wood, le pasteur de la commune, Mitchell Grant, le sonneur de cloches, Geffrey Le Mauvais, c’est son nom, ouvrier agricole, sans oublier les châtelains du village, désargentés mais infatués, et la belle Bettina Laxter, veuve du pendu. Une belle brochette de coupables présumés.

D’après une étrange légende, les maîtres du domaine d’Evillodge, un domaine voué à l’humidité, succombent tous avant l’heure comme frappés par une malédiction tenace. Alors, cette malédiction aurait-elle agi une fois de plus envers le nouveau propriétaire, Jason Laxter, un réformateur et un étranger mal vu, mal accepté par les villageois ?

L’énigme du pendu marie avec bonheur humour, enquête criminelle et soupçon de fantastique. Sans oublier l’ambiance et l’atmosphère qui confèrent une aura trouble dans une intrigue tout aussi troublante.

 

Première édition : Higgins mène l’enquête. Signé J.B. Livingstone. Collection Dossiers de Scotland Yard. Editions du Rocher. Parution mars 1990. 254 pages.

Première édition : Higgins mène l’enquête. Signé J.B. Livingstone. Collection Dossiers de Scotland Yard. Editions du Rocher. Parution mars 1990. 254 pages.

Réédition Les Dossiers de Scotland Yard. Editions Gérard de Villiers. Parution mars 2001. 254 pages.

Réédition Les Dossiers de Scotland Yard. Editions Gérard de Villiers. Parution mars 2001. 254 pages.

Christian JACQ : L’énigme du pendu. Collection Les enquêtes de l’inspecteur Higgins. Coédition XO et J. Editions. Parution 16 août 2016. 234 pages. 13,90€.

ISBN : 978-2845638983

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Alex-Mot-à-Mots 20/08/2018 18:48

Je ne savais pas que l'auteur avait écrit des romans fleurant avec le fantastique.

Oncle Paul 20/08/2018 19:03

Oui quelques uns dans la série Higgins, mais il a aussi écrit sous d'autres pseudonymes dont Célestin Valois et sa série Basile le distrait et Christopher Carter et son héros sir Percival qui est humoristique également mais plus impertinent dont Le cheval du crime avec comme personnage secondaire Camilla Parker Bowles qui a détrôné dans le coeur de Charles Lady Di

Présentation

  • : Les Lectures de l'Oncle Paul
  • : Bienvenue dans la petite revue de la littérature populaire d'avant-hier et d'hier. Chroniques de livres, portraits et entretiens, descriptions de personnages et de collections, de quoi ravir tout amateur curieux de cette forme littéraire parfois délaissée, à tort. Ce tableau a été réalisé par mon ami Roland Sadaune, artiste peintre, romancier, nouvelliste et cinéphile averti. Un grand merci à lui !
  • Contact

Recherche

Sites et bons coins remarquables