Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 juillet 2018 6 14 /07 /juillet /2018 08:45

Découvrez un Paris qui ne figure pas sur les guides touristiques !

Pierre PEVEL : Les Enchantements d’Ambremer.

Paris 24 juillet 1909.

Si d’un coup de baguette magique vous étiez transporté cent dix ans en arrière, vous ne manqueriez pas d’être étonné. Paris n’est pas tout à fait la capitale que vous connaissez, mais comme une transposition avec sa Tout Eiffel en bois, ses animaux féériques, ses gargouilles en pierre volant comme d’improbables oiseaux, ses chats ailés parlant, ses farfadets, ses arbres philosophes et sa ligne de métro qui relie deux mondes.

Car la conjonction de deux planètes se frôlant a redistribué les cartes célestes. L’Outre-Monde, en passant très près de la Terre, lui a communiqué ses pouvoirs, sa féérie, sa magie, permettant à quelques personnes de passer d’un monde à un autre.

Louis Denizart Hyppolite Griffont est un mage, appartenant au Cercle de Cyan, un club regroupant quelques magiciens de son acabit. Et de par sa fonction et son statut de magicien, il est amené à s’occuper d’affaires dévolues en général à des détectives. C’est ainsi qu’un directeur d’un cercle de jeu privé requiert ses services, sur la recommandation d’un ami commun, car il est intrigué par la chance insolente d’un joueur, un certain Jérôme Sébrier, parrainé par un homme du monde introduit dans les plus hautes sphères et appointé au Quai d’Orsay dans des fonctions mal définies.

Son amie Cécile de Brescieux, mage elle-même mais qui ne possède pas les mêmes pouvoirs appartenant à un autre Cercle, lui demande de retirer un ouvrage à la Bibliothèque royale d’Ambremer, la capitale d’Outre-Monde. Il s’agit de la Chronique familiale des La Tour-Fonval.

Ses deux missions vont amener Griffont à retrouver sur son chemin Isabel de Saint-Gil, une aventurière et fée déchue, qui revient de Saint-Pétersbourg. En digne émule d’Arsène Lupin, elle a dérobé quelques pièces précieuses et elle est poursuivie par des Russes implacables.

Ensemble, les voilà lancés dans des aventures trépidantes qui laisseront des traces, et des cadavres. Des objets enchantés sont au cœur de ces péripéties, objet convoités par la Reine Noire désirant se venger de sa sœur jumelle, la Reine des Fées, préfigurant la lutte du Mal contre le Bien, une série d’épisodes qui pourraient être néfastes au lien établi entre l’Outre-Monde et notre univers.

 

Le lecteur retrouve au détour des pages des personnages dont le nom ne lui sera pas indifférent. Ainsi l’inspecteur Farroux, à rapprocher avec Florimond Faroux, policier qui apparait dans de nombreuses enquêtes de Nestor Nurma, ou encore, les inspecteurs Pujol et Terrasson ainsi que le commissaire Valentin, tous trois rattachés aux brigades mobiles dites Brigades du Tigre, un feuilleton télévisé des années 1970 et 1980.

On pense également à des auteurs comme Alexandre Dumas, Michel Zévaco, Gaston Leroux, pour la verve, l’imagination, les dialogues, les côtés parfois farfelus de certaines scènes, et un petit côté Lewis Carroll également pour l’aspect merveilleux.

Et si comme moi, parfois en lisant un roman où la magie tenait un rôle prépondérant, vous vous demandiez pourquoi ces êtres dotés de ce don magique pouvaient réaliser certaines performances et pas d’autres, l’auteur nous explique les différences fondamentales entre magie instinctive, magie innée et magie initiatique. Et donc pourquoi ceux qui possèdent l’un de ces dons sont parfois impuissants dans certaines occasions.

 

Il y a toujours une femme, souligna la baronne. Et, comme par hasard, elle a toujours le mauvais rôle.

 

Le Livre de Poche N°27008. Parution mars 2007. 352 pages.

Le Livre de Poche N°27008. Parution mars 2007. 352 pages.

Editions Bragelonne. Parution mai 2015. 384 pages.

Editions Bragelonne. Parution mai 2015. 384 pages.

Folio SF N°571. Suivi de Magicis in mobile. Parution 9 mars 2017. 8,30€.

Folio SF N°571. Suivi de Magicis in mobile. Parution 9 mars 2017. 8,30€.

Pierre PEVEL : Les Enchantements d’Ambremer. Première édition : Le Pré au Clerc. Parution mai 2003. 348 pages.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Oncle Paul 15/07/2018 18:02

Hélas, aucun des trois...

Alex-Mot-à-Mots 14/07/2018 12:19

Lequel des trois dons possèdes-tu ?

Présentation

  • : Les Lectures de l'Oncle Paul
  • : Bienvenue dans la petite revue de la littérature populaire d'avant-hier et d'hier. Chroniques de livres, portraits et entretiens, descriptions de personnages et de collections, de quoi ravir tout amateur curieux de cette forme littéraire parfois délaissée, à tort. Ce tableau a été réalisé par mon ami Roland Sadaune, artiste peintre, romancier, nouvelliste et cinéphile averti. Un grand merci à lui !
  • Contact

Recherche

Sites et bons coins remarquables